Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

  • : Le blog de le journal de campagne de KIKI DU 78
  • Le blog de le journal de campagne de KIKI  DU  78
  • : Cet espace est réservé à des informations souvent ignorées par les " grands " médias, et à divers sujets d'actualité , en vue d'échanges de points de vues.
  • Contact

Recherche

Liens

20 juin 2015 6 20 /06 /juin /2015 11:29

Gérard Charollois, le Président et co-fondateur du mouvement écologiste « Convention Vie et Nature », vient d’annoncer sa candidature à l’élection présidentielle de 2017. Se présentant sans étiquette, ce grand ami des animaux et de la nature est clairement le candidat qu’attendaient les sympathisants de la cause animale.

Né en 1951, Gérard Charollois se bat pour défendre la nature et les animaux depuis les années 1970. Administrateur de la Société Nationale de Protection de la Nature depuis 1984, ancien magistrat, il a fermement combattu la chasse sur le plan juridique, signant même un livre sur le sujet en 2009. Dans cet ouvrage, intitulé « Pour en finir avec la chasse », il dénonce la mainmise des chasseurs sur les instances de l’Etat (signalant par exemple que si le lobby de la chasse est majoritaire à l’Assemblée nationale, en réalité, les chasseurs ne représentent que 2% de la population française).

C’est Philippe Le Pont, Conseiller municipal (sans étiquette) de Maringues, en Auvergne, qui a officiellement annoncé la candidature de Gérard Charollois à la présidentielle de 2017. Une page de soutien, toute fraîchement crée, a vu le jour sur Facebook et propose de réunir ceux qui sont favorables à cette candidature. « L’avenir de la planète vous préoccupe, vous pensez que la nature est en danger, que la pollution devient chaque jour plus importante. Vous pensez que le réchauffement climatique menace l’avenir de toutes les espèces vivantes. Vous voulez protéger la nature, défendre les animaux, tous les animaux. Vous voulez abolir la chasse, interdire les corridas, interdire le commerce des animaux ou leur utilisation dans des cirques, alors nous avons les mêmes objectifs. Nous pouvons les atteindre », peut-on y lire.

Présidentielle 2017 : Gérard Charollois annonce sa candidature .

« L’écologie, la vraie, n’est ni de droite ni de gauche »

Gérard Charollois se positionne pour « une écologie éthique et radicale », ainsi que pour « le respect des êtres vivants et des équilibres naturels ». Passionné par la faune et la flore, il rêve aussi d’une « société écologiste fondée sur le respect de la liberté individuelle, d’une politique sociale solidaire, d’un refus de la violence dirigée à l’encontre de tout être sensible humain ou non humain ». Habitant en Dordogne, dans la petite commune de Veyrines-de-Vergt, il a transformé les vingt hectares de sa propriété en réserve naturelle. Quant à l’engagement hors étiquette, Philippe Le Pont indique que « l’écologie, la vraie, n’est ni de droite ni de gauche ».

Une ébauche de projet

 

Dans un billet daté de mai 2015 où il envisageait une possible candidature, il exprimait déjà sa vision de l’écologie dans la politique française, et donnait une esquisse de programme : « Quand une pensée, parce que trahie, ne recueille que 2 % des suffrages, en démocratie, elle ne pèse rien (…) Je répugne aux joutes d’assemblées, temps forts de la vie des partis, où s’affrontent des « égos » plus que des convictions. Cependant, je considère que ce serait faillir que de ne pas mener le combat pour le vivant, là où il peut être gagné (…) Je le ferai, d’une part, pour parler haut, fort et clair d’écologie, d’autre part, pour que la cause du vivant triomphe et ne pâtisse plus de 2 % des suffrages, ce qui plombe toutes les revendications des associations et mouvements de terrain, à SIVENS, NOTRE DAME DES LANDES, contre les élevages industriels (…) J’affirmerai la détermination inébranlable d’abolir la corrida et la chasse à courre, de démanteler certains lobbies dont celui de la chasse, d’en finir avec une approche méprisante de l’animal et de la nature. Cela ne suffit pas à faire une politique, mais la colore d’une éthique nouvelle et cela correspond à l’attente des citoyens lorsqu’ils pensent « écologie ». Il va de soi que ces thèmes fondamentaux ne résument pas un programme politique. Des propositions économiques, sociales, institutionnelles seront développées (…) Le système économique et politique en place atteint ses limites et doit être non renié, mais dépassé (…) Candidat, je ne le suis ni pour faire carrière, ni au nom d’un quelconque courant, mais pour assumer les valeurs du parti de la vie, pour remettre de l’éthique dans une politique dégradée. Que ceux qu’habite cette conviction se lèvent pour qu’une voix différente de celles de la résignation se fasse entendre. Notre combat collectif sera celui des femmes et des hommes, dans le parti écologiste ou en dehors, dans les associations ou par-delà celles-ci, désireux de relever l’immense défi. Candidat pour le vivant, je ne le suis contre personne et j’entends bien ne jamais déroger au principe qui commande toute ma vie militante : ne jamais agir contre quiconque mais pour une éthique ».

 

 

 

 

Partager cet article

Repost 0
Published by le journal de campagne de KIKI DU 78 - dans Ecologie
commenter cet article

commentaires

Sophie 25/06/2015 23:03

Très bonne initiative, car les "verts" sont des imposteurs de l'écologie préférant défendre les sans-papiers et les musulmans que les animaux ! On se souvient que la candidate des "verts" en 2012, Eva Joly, avait même proposé que l'aid el kebir, cette barbarie ignoble, devienne jour férié!
Ce qui m'inquiète ce sont les 500 signatures de maires que Gérard Charollois devra recueillir pour pouvoir se présenter, car la plupart sont des élus ruraux pro-chasse et autres barbaries et qui ne signeront donc pas pour un militant de la cause animale.

ocrinou 20/06/2015 15:55

Kiki, Hip hip hip hourra..