Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

  • : Le blog de le journal de campagne de KIKI DU 78
  • Le blog de le journal de campagne de KIKI  DU  78
  • : Cet espace est réservé à des informations souvent ignorées par les " grands " médias, et à divers sujets d'actualité , en vue d'échanges de points de vues.
  • Contact

Recherche

Liens

19 juillet 2015 7 19 /07 /juillet /2015 11:12

www.ecologie-radicale.org

La lettre de Gérard CHAROLLOIS le dimanche 19 juillet 2015

Tel. 06 76 99 84 65

Toucher le fond.

Point n’est besoin d’un grand effort d’analyse pour mesurer le degré de déliquescence avancée de la politique, tant l’indigence des gouvernants s’affiche aujourd’hui.

Loin de servir l’intérêt général, le bien public, des convictions que l’on pourrait partager ou récuser, les hommes au pouvoir révèlent ce qu’ils sont : les jouets des oligarques de la finance et des lobbies choyés parce que craints.

Il n’y a pas que l’éclatant scandale du diktat létal imposé à la Grèce qui illustre ce délitement de la démocratie, cette abdication du politique face à l’argent.

Restons, en France, pour apprécier la chute.

 

Sans devoir inviter le premier ministre ou le président sur son bateau privé, comme il le fit pour l’ancien président de la république, le dirigeant de VINCI doit savourer l’empressement  du gouvernement à l’assurer que l’aéroport de NOTRE DAME DES LANDES se fera.

 

Tant pis, pour le climat, la pollution, les gaz à effet de serre, le déménagement de la biodiversité !

 

 

 

Avec une superbe incohérence, masquant une turpitude, les mêmes politiciens se donneront en spectacle, en décembre prochain, en énergiques défenseurs de la planète, soucieux d’obtenir un accord international, lors de la conférence de PARIS, consacré au réchauffement, histoire de sauver, non pas la vie sur terre, mais leur image.

Bien sûr, avec des mots menteurs, ils affirmeront que le Grand Ouest a besoin d’un grand aéroport et que ce n’est tout de même pas cette petite infrastructure locale qui va commander le sort de l’atmosphère !

Le même premier ministre, ami de la société PIERRE ET VACANCES soutient le centerpark de             BOYRON, en ISERE, et affirmera qu’un petit déboisement local ne représente pas une bien grave agression contre la nature.

Le raisonnement, ou plus exactement son absence, prévaut systématiquement pour les commis des oligarques et des lobbies qui contrôlent les Etats.

Les gouvernants n’ont été élus, d’ailleurs, que parce que les oligarques, propriétaires des chaînes de télévision et des journaux, l’ont bien voulu.

La propagande officielle dénoncera les opposants aux grands projets, les « zadistes », les écologistes, dans leurs médias, sur le thème : « Ces extrémistes sont contre tout. On ne peut plus rien faire ».

Or, la vérité, l’objectivité des faits, confirment que les détenteurs du pouvoir participent de la destruction absolue de la nature et que de projets en projets, d’aménagements en aménagements, d’infrastructures en promotions, ils cancérisent la terre.

 

Leur logique de croissance purement spéculative, prévaricatrice s’avère radicalement incompâtible avec leurs déclarations vertueuses en faveur du climat et de la biodiversité.

 

 

 

Avec un tel gouvernement, la « bravitude » n’est pas à l’ordre du jour et les agrimafieux n’auront pas à saccager le bureau de la ministre del’écologie comme ils le firent, en totale impunité, lorsqu’elle s’appelait Dominique VOYNET.

CAR, EN CE PAYS, avant de brûler une perception, de souiller une préfecture, de manifester sans déclaration préalable, ne manquez pas de souscrire un brevet d’immunité, en émargeant à certains corporatismes qui font si peur à nos inconsistants politiciens.

 

En ce mois de juillet, l’actuelle ministre de l’écologie propose de recruter une brigade d’une dizaine de chasseurs, jeunes sans emplois, pour « tuer des loups ».

Que les crétins des       ALPES et d’ailleurs considèrent le loup comme nuisible, mangeur de petits chaperons rouges, comme ils imaginent quela chouette porte malheur, que la belette boit le sang de ses proies, que la buse attaque les poules et que la nature se compose des animaux qui se mangent « des gibiers », et des animaux qui ne se mangent pas « des nuisibles », est excusable. L’ignorance, l’arriération, l’obscurantisme affectent encore gravement nos sociétés dans ce domaine comme dans quelques autres.

Les demeurés bénéficient de la circonstance atténuante d’être ce qu’ils sont.

Mais, les politiciens obtinrent dans leur jeunessse ambitieuse des diplômes supérieurs. Ils  savent que l’animal est un être sensible, que la nature se meurt, victime du parasitisme humain. Ces politiciens se révèlent coupables d’agir en fossoyeurs de la vie.

 

Au lieu de tenir un discours clair, pédagogique, responsable, respectueux du peuple, ils s’avilissent en épousant les intérêts sordides des oligarques ou en flattant les pires errements.

Si la France ne parvient pas à cesser le saccage de son territoire, à préserver la faune et la flore, comment pourrait-elle demander au monde d’adopter un autre développement que celui d’une course à l’abîme au profit des oligarques ?

Comment peut-on attendre des Indiens qu’ils sauvegardent les derniers tigres et les Africains les derniers éléphants et les grands singes, si, ici et maintenant, on refuse la présence des loups, des ours et des lynx ?

 

 

 

Je lis que mes amis défenseurs du vivant déplorent le refus de l’actuelle ministre de l’écologie de les recevoir.

Bien que majoritaires, nous ne faisons pas peur.

Nous ne cassons pas du mobilier urbain, ne troublons pas l’ordre public et n’aurions d’ailleurs aucune immunité pour le faire, à la différence du lobby des ennemis de la terre.

 

Pour ma part, je ne m’afflige nullement de ce refus. Je ne daigne pas rencontrer une ministre qui insulte sa fonction en recrutant une brigade de chasseurs employés à tuer des loups, espèce théoriquement protégée en Europe !

Ce que j’attends du premier ministre, amateur de torture tauromachique, soucieux des intérêts de VINCI et de PIERREETVACANCES, ainsi que de  sa ministre, fusilleuse des loups, tient à ceci :

Qu’ils s’en aillent !

Ils touchent le fond et l’arbre, l’animal et l’homme n’ont rien à espérer de ces personnages.

Evidemment, les maîtres du monde,c’est-à-dire les détenteurs des « temps de cerveaux disponibles » ont déjà préparé la fausse alternance, ramenant au pouvoir l’autre équipe de commis de leurs intérêts.

Il faudra un sursaut, une rupture, un choc culturel pour passer d’une société de parasitage du vivant à une société de symbiose.

Tel est notre défi.

 

 

              Gérard CHAROLLOIS

CONVENTION VIE ET NATURE

MOUVEMENT D’ECOLOGIE ETHIQUE ET RADICALE

POUR LE RESPECT DES ÊTRES VIVANTS ET DES EQUILIBRES NATURELS. 

              Gérard CHAROLLOIS

CONVENTION VIE ET NATURE

MOUVEMENT D’ECOLOGIE ETHIQUE ET RADICALE

POUR LE RESPECT DES ÊTRES VIVANTS ET DES EQUILIBRES NATURELS. 

Partager cet article

Repost 0
Published by le journal de campagne de KIKI DU 78 - dans Politique
commenter cet article

commentaires