Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog

Présentation

  • : Le blog de le journal de campagne de KIKI DU 78
  • Le blog de le journal de campagne de KIKI  DU  78
  • : Cet espace est réservé à des informations souvent ignorées par les " grands " médias, et à divers sujets d'actualité , en vue d'échanges de points de vues.
  • Contact

Recherche

Liens

4 novembre 2012 7 04 /11 /novembre /2012 12:02

 

www.ecologie-radicale.org

La lettre de Gérard CHAROLLOIS           le dimanche 4 novembre 2012

TEL 06 76 99 84 65

 

          Ces hommes qui discréditent la gauche.

 

A NOTRE DAME DES LANDES, en LOIRE ATLANTIQUE, les gendarmes mobiles pourchassent dans les maisons et dans les arbres, où ils se sont réfugiés, des militants pacifiques qui s’opposent à la destruction de plusieurs milliers d’hectares de nature sacrifiés à un immense aéroport.

 

L’actuel premier ministre, anciennement maire de NANTES, veut cette nocive infrastructure offerte à la société capitaliste VINCI.

Cet homme politique opte contre la nature, contre l’écologie, contre les populations locales et pour les promoteurs spéculateurs, pour une croissance désastreuse qui ne résout rien et détruit tout.

Le ministre de l’intérieur, grand amateur de corrida, spectacle d’essence franquiste, prête son concours aux opérations de polices contre ces citoyens et pour le pouvoir de l’argent privé « de scrupule ».

 

Le président de la république, homme honnête et bienveillant, élu au nom du « socialisme » attend la fin d’un cycle de crise du système capitaliste, sans envisager d’en sortir.

 

 Ce système pervers porte la crise dont la sortie n’intervint à la fin des années 1930 non du fait du NEW DEAL, mais du fait de la guerre et de l’établissement en 1945 d’une économie mixte, source des « trente glorieuses ».

 

Le retour, dans la décennie 1970  1980, des principes du « laisser faire, laisser passer », ceux du Thatchérisme reaganisme sarkozysme, amorça une dégradation, une régression, un malaise constants jusqu’à ce jour et jusqu’à la rupture future.

Jean JAURES dit :  « Le capitalisme porte la guerre comme le nuage porte l’orage » et comme il est peu envisageable de revivre les affrontements destructeurs de la seconde guerre mondiale, il n’y aura pas de sortie de crise.

 

Ces faits révèlent que la gauche est discréditée par ceux qui, bien abusivement, s’en réclament avec tellement d’ambiguïté que les citoyens  ne distinguent plus les idéologies en présence.

Pour eux, malgré les changements d’officines au pouvoir, les mêmes intérêts, les mêmes errements, les mêmes injustices perdurent et c’est à peine si on discerne des nuances dans la nocivité des politiques successives.

Cette absence d’alternative, cette similitude des options entre la gauche évanescente et la droite « décomplexée » compromettent la démocratie puisqu’à terme le citoyen se détourne d’un faux débat, de faux enjeux qui apparaissent de plus en plus comme une simple quête des fauteuils officiels de la république.

Or, idéologiquement, depuis 1789, la gauche et la droite clivent la pensée, l’action, les réflexes, les valeurs.

Cette opposition fut, dans l’Histoire, celle des girondins contre les feuillants, des républicains contre les monarchistes, des laïcs contre les cléricaux, des dreyfusards contre les antidreyfusards, des pacifistes avec JAURES contre les bellicistes avec DEROULEDE, des antifascistes contre les tenants de l’axe, des gaullistes de la guerre contre les hommes de VICHY et de CAMUS, le libertaire, contre SARTRE, le compagnon de route du stalinisme, variante du fascisme.

 

Aujourd’hui, le pouvoir suprême, (celui de la finance), la tyrannie du Marché et de l’argent étouffent ce débat permanent, anesthésiant les peuples pour mieux les exploiter et leur faire accepter la destruction de la nature, des droits sociaux.

 

ROUSSEAU, CONDORCET, HUGO, JAURES, Rosa LUXEMBOURG, où sont vos  héritiers ?

Où sont les militants du mieux pour l’homme, mais aussi pour l’animal dont vous saviez ne pas dissocier le sort de celui des plus humbles ?

 Ceux qui occupent les pouvoirs sont devenus mous.

Ils n’assument plus le grand défi des gens de mieux, le combat de l’éthique comportementale, une éthique de la compassion contre celle de la compétition féroce.

 

En servant VINCI contre la nature, en protégeant la chasse et la corrida, en recherchant dans le système « libéral » des solutions aux crises sociales, morales, écologiques, les hommes de l’actuel pouvoir sabordent les valeurs de la gauche philosophique.

 

Car le sillon de l’Histoire commande que la gauche soit le camp de la rupture, de la générosité, du refus de la violence contre tout ce qui vit, humain ou non-humain, qui choisit la solidarité contre la concurrence, la justice contre l’ordre établi, la liberté contre les dogmes, la primauté du vivant contre la loi de l’argent, les lois pour tous contre les préceptes des religions.

 

Alors, qu’ils sont bien peu de gauche ce premier ministre amoureux d’un grand aéroport, ce ministre de l’intérieur amateurs de torture animale et tous ces attentistes heureux d’occuper les ministères avant de les restituer, à la prochaine alternance, aux adorateurs du Marché !

 

              Gérard  CHAROLLOIS

CONVENTION VIE ET NATURE

MOUVEMENT D’ECOLOGIE ETHIQUE ET RADICALE

POUR LE RESPECT DES ÊTRES VIVANTS ET DES EQUILIBRES NATURELS.

 

 

Repost 0
Published by le journal de campagne de KIKI DU 78 - dans Politique
commenter cet article
2 novembre 2012 5 02 /11 /novembre /2012 17:23

aPGKzmjmffRrOgx-556x313-noPad.jpg

 

 

Viande bovine « Bio » : un label qui trahit la confiance des consommateurs

 

 

Signez la pétition contre l'octroi du label AB aux abattages sans étourdissement

 

Le règlement européen n° 834/2007 encadrant la production biologique précise que « toute souffrance est réduite au minimum pendant toute la durée de vie de l’animal, y compris lors de l’abattage ». Pour autant, aucune exigence spécifique sur la fin de vie de l’animal n’est mentionnée dans le texte communautaire, contrairement aux viandes « Label Rouge » où les notices techniques nationales précisent les grands principes de l’opération d’abattage à respecter pour obtenir l’obtention d’un tel label (notamment l’amenée des animaux au poste d’étourdissement).

 

Invoquant l’imprécision du texte européen, l’organisme français de certification « Ecocert » vient donc de délivrer le label « Agriculture Biologique » à des steaks hachés « halal », provenant de bovins égorgés et non insensibilisés avant la saignée. Ces steaks hachés seront commercialisés dans quelques jours sous la marque « Tendre France© ».

 

En 2010 et 2011, l’OABA avait interpellé la FNAB (Fédération Nationale de l’Agriculture Biologique), l’Agence Bio et le ministère de l’Agriculture (DGPAAT) sur ce sujet. Nous estimions en effet, comme beaucoup d’éleveurs, que l’abattage sans étourdissement préalable n’était pas compatible avec les principes de l’agriculture biologique qui prônent un plus grand respect des animaux.

 

Ni le ministère, ni la FNAB et l’Agence Bio n’avaient daigné répondre à nos courriers. Un silence qui trouve aujourd’hui son explication : la certification Bio admet désormais les méthodes d’abattage particulièrement douloureuses pour les animaux.

 

« Ecocert » prend donc le risque de voir les consommateurs se détourner de la viande bovine « Bio », dans la mesure où ce label n’est plus synonyme de respect du bien être animal.

 

 

http://www.change.org/fr/pétitions/ecocert-retrait-du-label-bio-aux-steaks-provenant-de-bovins-égorgés-à-vif

 

http://www.oaba.fr/

 

Voici la réponse d'Ecocert concernant le sujet :

 

http://www.ecocert.fr/abattage-sans-etourdissement

 

______________________________________________________________________________________________

 

 

Allons plus loin :

 

Qu'est-ce que la viande " bio "  :

 

http://fr.ekopedia.org/Viande_bio

 

_______________________________________________________________________________________________

 

 

Alimentation : l'abattage Halal est-il compatible avec le bio ?

 

Quid de l'abattage et points de vue de différents éleveurs :

 

http://www.bioaddict.fr/article/alimentation-l-abattage-halal-est-il-compatible-avec-le-bio-a2864p1.html

 

 

 

_____________________________________________________________________________________________

 


hachoiranimaux.jpg

 

 

Viande bio et bonheur des animaux 

Marjolaine Jolicoeur ( les anciens du post.fr se souviendront d'elle ! ) :

 

http://www.ass-ahimsa.net/ferme6.html

 

_____________________________________________________________________________________________

 

Il existe des pays dont la Suède , la Suisse où l’abattage rituel est maintenant interdit, dans la mesure où l’obligation d’étourdir tout animal avant de l’égorger ne fait plus l’objet d’aucune dérogation pour raison religieuse.

______________________________________________________________________________________________

 

 

Enfin, vous pouvez écrire à votre Député (e) pour lui demander que le " bio " soit garanti sans souffrance animale ...

 

Exemple de courrier :

 

 Madame le Député, Monsieur le Député

 

 Je me permets d’attirer votre attention sur l’inquiétude de certains éleveurs ovins et bovins de la filière biologique concernant l’abattage de leurs animaux.

Ces éleveurs sont soumis à un cahier des charges assez pointu qui exige  le " respect du bien-être animal  de sa naissance à l'abattage " ... Soit une vie sans stress et sans souffrance et une mort " douce " avec étourdissement préalable.

Vous n'êtes pas sans savoir que plus de la moitié des bovins, ovins et caprins tués en France le sont selon le rite cacher ou halal ( ce qui signifie que l'animal est encore conscient lorsqu'on le saigne pour le vider de son sang )... rappelons que la demande religieuse française ne concerne que 7% de la population ... 

 Pourtant plus de la moitié de la viande halal et plus de 70% de la viande cacher est remise par les abattoirs dans le circuit classique sans aucune mention.

 

 Actuellement aucune obligation n'est prévue dans la réglementation européenne pour l’étiquetage de la viande indiquant le mode d’abattage.

La viande provenant d'animaux élevés en " bio " mais abattus  selon les rites religieux n'est pas une viande " bio " !

Je vous demande donc de légiférer afin de protéger la viande " bio " en interdisant les abattages rituels pour cette filière .

Les consommateurs ont le droit de savoir si l'animal qu'ils vont consommer a été abattu seulement après  son étourdissement .

 

             Je vous remercie Madame la Députée, Monsieur le Député, d'avoir pris le temps de me lire, et vous prie d'accepter mes sincères salutations.

__________________________________________________________________

 

Savoir plus sur les abattages et les réalités :

 

http://www.encyclopedie-universelle.com/abattoir-abattage.html

 

Je constate avec tristesse que mes écrits concernant les abattages rituels ne sont pas toujours appréciés ... car peut-être assimilés à un " anti-islam " ... pourtant il n'en est rien ! Mon seul but est le sort des animaux !!!

Et le mieux serait de ne pas consommer de viande ( halal cacher ou autre !!! ) Le Végétarisme a beaucoup à vous apporter : bien-être des animaux, votre bien-être, et celui de notre Planète !!!

 

 

Repost 0
Published by le journal de campagne de KIKI DU 78
commenter cet article
1 novembre 2012 4 01 /11 /novembre /2012 11:40

 

COMMUNIQUE DE PRESSE

 

 

Perpignan, 31 octobre 2012 - Mesdames Lepage, Royal et Voynet demandent des tests de toxicité d’OGM et de pesticides étendues « sur la vie entière de l’animal » et demandent « que soient revues, comme le permettent les textes communautaires et nationaux, les études qui ont permis l'autorisation de mise sur le marché du NK603 et du Round Up. » Ces «textes communautaires et nationaux » prévoient aussi que ces étude soient effectuées sur des animaux, supposés être, implicitement, des « modèles » fiables des consommateurs humains.

 

 

 

Mesdames, détrompez-vous : aucune espèce animale n’est un « modèle » biologique fiable d’une autre espèce, l’homme en ce qui nous concerne. Une espèce animale est définie par son isolement reproductif, qui implique l’exclusivité de son patrimoine génétique et des gènes qui y sont inscrits. Chaque espèce va donc réagir à son environnement (y compris à sa nourriture) avec ses gènes, dont la structure, l’organisation, le contrôle et la régulation de l'expression, sont spécifiques de l’espèce, et par conséquent diffèrent d’une espèce à l’autre.

 

 

 

 

Maïs NK603 ou tout autre OGM, Roundup ou tout autre pesticide, ou plus généralement toute substance chimique, testés pendant 2 ans sur des rats, ou pendant 65 ans sur des chimpanzés (notre plus proche cousin dans l’évolution), ne donnent aucune information pertinente pour l’homme.

 

 

 

 

Le scandale du sang contaminé avait éclaté dans les années 80 parce qu’on avait fait confiance au « modèle » chimpanzé, qui ne réagit pas au virus du SIDA. Inutiles au mieux, les tests sur animaux peuvent même être très dangereux car pourvoyeurs de fausses certitudes aux conséquences souvent mortelles pour l’homme. On se souvient que, selon le ministère de la santé, quelque 20 000 personnes meurent tous les ans en France à cause d’effets secondaires de médicaments, pourtant obligatoirement testés pendant 5 à 10 ans sur des centaines de milliers

d’animaux pour avoir l’autorisation de mise sur le marché.

 

 

 

 

Alors, par quoi remplacer le « modèle-piège » animal ? Simplement par une méthode d’évaluation scientifique des toxicités sur du matériel biologique d’origine humaine (la toxicogénomique). La science du XXIème siècle, la biologie en particulier, fournit les outils à cette fin, car la toxicologie n’est autre que la biologie dans l’environnement du produit dont la toxicité est à évaluer. Ces méthodes ne sont plus au stade expérimental. Depuis 2007, le Conseil national de la recherche des Etats-Unis en recommande l'utilisation à grande échelle.

 

 

 

Antidote Europe est une association fondée par des chercheurs oeuvrant pour une meilleure prévention en matière de santé humaine.

 

 

Pour en savoir plus : http://antidote-europe.org

 

 

 

Contact médias :

Claude Reiss, président d'Antidote Europe, ancien directeur de recherche

au CNRS : 04 76 36 35 87

 

 

Repost 0
Published by le journal de campagne de KIKI DU 78 - dans Expérimentation animale
commenter cet article
30 octobre 2012 2 30 /10 /octobre /2012 10:50

arton66-a502b.png

 

 

 

 

Notre-Dame des Landes

 

Face aux expulsions : Manifestation de réoccupation !

Bonjour,

 

je vous communique ci-dessous l'appel à rejoindre la résistance à Notre Dame des Landes, du côté de Nantes, contre un projet d'aéroport ; l'occupation des terres et des maisons par les résistants est en cours d'évacuation, mais une réoccupation s'organise. D'ores et déjà de nombreuses personnes convergent de toute la France et au-delà, pour organiser la reprise...

 

yves

 

==============

 

Lire l'appel en ligne, télécharger directement le tract, l'affiche... :

http://zad.nadir.org/spip.php?article66

 

 

Toutes les versions de cet article : [Deutsch] [English] [Español] [français] [italiano] [Nederlands]

 

 

 Notre-Dame des Landes

 

Face aux expulsions : Manifestation de réoccupation !

 

Fourches, poutres, planchettes, clous et outils en main...

 

Rendez-vous le 17 novembre dans la matinée.

 

 

FACE AUX EXPULSIONS : MANIFESTATION DE RÉOCCUPATION !

 

Accueil du site > Agenda > Manifestation de réoccupation le 17 novembre 2012

 

 

samedi 17 novembre 2012, par zadist

Toutes les versions de cet article : [Deutsch] [English] [Español] [français] [italiano] [Nederlands]

Ca y est, la date est fixée !!

la manif de réoccupation sera le 17 novembre !

Prochaine AG pour la préparer : mardi 30 octobre à 19h30 à B17


Nous vous invitons à relayer l’appel, le tract et l’affiche le plus largement et le plus rapidement possible, afin que chacun-e puisse s’organiser pour venir. Pour ceux qui sont dans le coin, ils sont disponibles à la Vache-Rit (lieu-dit Les Domaines, Notre-Dame-des-Landes) et à B17 (Nantes). Nous appelons tous les collectifs et individuEs qui soutiennent ce projet à commencer à mobiliser et s’organiser dès maintenant à ce sujet.

 

Et puis en attendant on cherche d’ores et déjà des cuisines collectives, chapiteaux, musiciens, batukadas, cabanes en kit, matériaux, outils, tracteurs...en vue de la réoccupation.

 

Pour tous contacts : reclaimthezad@riseup.net

Des occupant-e-s de la zad et collectifs solidaires, qui ne lâcheront rien.

 

APPEL POUR LA MANIFESTATION DE REOCCUPATION, 17 novembre 2012, sur la Zone A Défendre

Notre-Dame des Landes, Face aux expulsions

 

Manifestation de réoccupation !

Pour reconstruire - contre l’aéroport !

Fourches, poutres, planchettes, clous et outils en main...

Rendez-vous le 17 novembre dans la matinée.

Des informations restent à définir : lieu du rendez-vous, directions pour vous rendre sur le campement la veille. Consultez régulièrement le site web de la ZAD : https://zad.nadir.org

 

La lutte contre le projet d’aéroport de Notre-Dame des Landes n’a cessé de prendre de l’ampleur au cours des dernières années. Entre autres initiatives, un mouvement d’occupation s’est étendu sur les bâtis et bocages menacés. Il y un an, face aux menaces croissantes sur les différentes maisons, cabanes et potagers, des habitant.e.s de la ZAD et collectifs solidaires appelaient à une manifestation de réoccupation en cas d’expulsion.

 

Quand César patauge...

Depuis le mardi 16 octobre, l’offensive redoutée a commencé. Les 1800 hectares de la ZAD ont été envahis par 1200 policiers. Ceux-ci se sont attaqués petit à petit aux maisons et cabanes occupées qu’ils ont détruites et emportées minutieusement pièce par pièce hors de la zone, pour ne rien laisser qui puisse servir aux occupant.e.s. Les occupant.e.s et toutes celles et ceux qui les ont rejoint sur place ont résisté, barricadé, réoccupé. Ensemble, nous avons tout fait pour enrayer les machines de destructions et bloquer les mouvements policiers... Nous sommes toujours là !

 

Notre détermination a été renforcée par une grande vague de solidarité aux quatre coins de l’hexagone et au-delà : manifestations quotidiennes à Nantes et dans diverses villes, ravitaillement et soutien matériel, actions sur les représentations du PS, de Vinci et consorts, constructeurs de l’aéroport et broyeurs de nos vies.

 

Si la plupart des maisons en durs ont déjà été expulsées, ainsi que quelques cabanes, de nombreux autres habitant.e.s demeurent, dispersé.e.s dans les bois, les champs, dans les arbres. De nouvelles constructions sont déjà lancées. Outre les occupant.e.s, des habitant.e.s "légaux" et paysan.ne.s sont toujours menacé.e.s de devoir dégager de la ZAD dans les mois à venir. Autant dire que cette tentative d’expulsion XXL est partie pour durer. Les gros malins de la Préfecture ont officiellement intitulé leur opération militaire : « César ». A nous de leur prouver que la résistance face à l’aéroport est effectivement « irréductible » et qu’eux seront finalement défaits et ridicules.

 

On ne lâche rien et on est toujours là !

Au delà de l’appel à rejoindre la zone et à poursuivre les actions solidaires dans les semaines à venir, nous confirmons aujourd’hui qu’une grande manifestation de réoccupation aura bien lieu le samedi 17 novembre 2012, au départ d’un des villages proches de la ZAD.

 

Après ce premier round d’expulsions, nous aspirons à un moment de mobilisation large, constructive et offensive, partagé par les différentes composantes de la lutte : occupant.e.s, agriculteur.rice.s, habitant.e.s du coin et d’ailleurs, associations et groupes solidaires.... L’objectif sera de reconstruire ensemble un lieu ouvert d’organisation sur les terres menacées. Nous voulons faire de ce lieu un carrefour pour les opposant.e.s, un point de départ pour de nouveaux habitats, une antenne pour organiser la résistance aux travaux à venir, autant ceux de l’aéroport que du barreau routier, première étape du projet censée débuter en janvier. Ils peuvent bien militariser la zone, ils ne nous empêcheront pas de nous y réinstaller.

 

## Ayrault, Vinci et consorts - le message est clair - Dégagez des terres !

 

INFOS SUPPLEMENTAIRES ET PRATIQUES

puce-32883.gif Cet appel à réoccupation a été lancé par le réseau Reclaim The Fields et des occupant.e.s de la ZAD qui avaient occupé des terres en friche avec plus d’un millier de personnes en mai 2012 pour y implanter la ferme maraîchère "Le Sabot" . Nous invitons aujourd’hui tous les groupes qui le souhaitent à relayer cette initiative et à rejoindre l’organisation du 17 novembre.

 

puce-32883.gif Au-delà d’une manifestation, il s’agit avant tout d’une action collective qui gagnera en puissance avec une présence longue et active du plus grand nombre. Prévoyez d’être là pendant le week-end et plus si possible pour amorcer l’occupation, continuer les constructions, les défendre, et en faire émerger des idées pour la suite.

 

puce-32883.gif Amenez des outils et matériaux divers et variés, des bleus de travail, du son, des créations loufoques, des radios portatives, des tartes à partager et une détermination sans faille.

 

puce-32883.gif Il sera possible d’arriver dès la veille. Un espace de campement sera annoncé dans les jours précédant la manifestation.

 

puce-32883.gif Vu l’énergie nécessaire à la résistance aux expulsions d’ici là et l’épuisement conséquent pour les occupant-e-s, la réussite de cette manifestation dépend de manière cruciale de l’implication des collectifs et individu-e-s solidaires partout ailleurs. Nous appelons à ce que s’organisent des réunions publiques, relais d’information et co-voiturages dans chaque bourg en vue du 17 novembre.

 

puce-32883.gif Des affiches et tracts photocopiables sont disponibles sur le site ou en format papier sur nantes (B17) ou sur la ZAD (Vache-rit). Tout soutien financier est le bienvenu (par chèque à l’ordre de “Vivre sans aéroport”, La Primaudière 44130 NDDL ; par virement : 20041 01011 1162852D32 36)

 

Comme la situation change chaque jour, guettez régulièrement les infos sur le site : http://zad.nadir.org/

 

En vue du 17 novembre, on cherche des poutres, matériaux de construction et d’escalade, cuisines collectives, chapiteaux, musiciens, batukadas, cabanes en kit, outils, tracteurs....

 

Pour tout échange, coup de mains, relais, propositions : reclaimthezad@riseup.net

 

POURQUOI ON LUTTE ? Sur la résistance à l’aéroport et son monde.

À Notre-Dame des Landes, décideurs et bétonneurs planchent sur un nouvel aéroport pour parfaire leurs rêves voraces de métropole et d’expansion économique. Cela fait maintenant 40 ans qu’ils veulent anéantir sous le béton 2000 hectares de terres agricoles et d’habitats au nord de Nantes, la ZAD, Zone d’Aménagement Différé devenue Zone A Défendre.

 

Mais depuis les prémices de ce projet, des résistances s’organisent. Cette lutte est au carrefour d’enjeux sur lesquels s’unir et penser des stratégies communes. À travers elle, nous combattons l’alimentation sous perfusion, la société industrielle et son réchauffement climatique, les politiques de développement économique et de contrôle du territoire, les métropoles et la normalisation des formes de vie, la privatisation du commun, le mythe de la croissance et l’illusion de participation démocratique...

 

Aujourd’hui comme hier, les opposant-e-s, loin de baisser les bras, poursuivent la lutte : manifestations, recours juridiques, liens avec d’autres luttes, grèves de la faim, diffusion de journaux, péages gratuits, opposition aux forages, sabotages, perturbations des études d’impact de Biotope et des fouilles archéologiques, occupations de bureaux et de chantiers, etc...

 

Au grand dam de l’État et de Vinci qui rachètent et détruisent pour vider la ZAD, la vie et l’activité s’y sont densifiées et diversifiées depuis plus de trois ans. De nombreuses maisons laissées à l’abandon ont été réhabilitées et occupées, des cabanes ont été construites au sol et dans les arbres, des collectifs occupent des terres pour y faire du maraîchage. Des espaces de réunion, boulangerie, bibliothèque, gîte étaient ouverts à tous et toutes. Plus d’une centaine de personnes occupaient en permanence la ZAD, soutenues par de nombreuses autres du coin et d’ailleurs qui s’y rencontraient et s’y organisaient. Cette présence sur le terrain permettait des réactions rapides face au processus entrepris par Vinci en vue des travaux. C’est ce vivier créatif et indocile qu’ils cherchent aujourd’hui à éradiquer en vue de pouvoir commencer les travaux.

 

Nous gardons en mémoire les victoires passées contre les projets mégalos, du nucléaire au militaire. Comme au Carnet, à Plogoff ou au Larzac, nous savons que cet aéroport peut encore être stoppé. Nous regardons de l’autre coté des Alpes où l’opposition à la construction de la Ligne à Grande Vitesse Lyon-Turin mobilise toute une vallée, où des dizaines de milliers de personnes empêchent les travaux. Ici aussi toute tentative de bétonnage des terres leur coûtera cher.

 

 

POUR INFOS, ICI, LES DIFFERENTS TEXTES PUBLIES AVANT LES EXPULSIONS POUR APPELER A LA MANIF DE REOCCUPATION

 

Tract et affiche à télécharger ici

appel en format audio et jingle de manifs : à diffuser sur vos radios préférées !

Documents joints

 

 

 

 

Lire l'appel en ligne, télécharger directement le tract, l'affiche... :

http://zad.nadir.org/spip.php?article66

Dans la même rubrique

 

 

 

  •  

Repost 0
Published by le journal de campagne de KIKI DU 78 - dans Environnement
commenter cet article
28 octobre 2012 7 28 /10 /octobre /2012 12:17

 

 

www.ecologie-radicale.org

La lettre de Gérard CHAROLLOIS            le dimanche 28 octobre 2012

TEL 06 76 99 84 65

 

 

          La miséricorde contre les sacrifices d’êtres sensibles.

 

Défendre la cause animale en France est une mission aussi salutaire que difficile.

Les lobbies, ces féodalités qui vicient la démocratie, dictent leurs lois. Ces jours-ci encore, la presse ignore les manifestations contre les corridas regroupant de nombreux militants, et relate complaisamment  celles d’intégristes, moins nombreux, hostiles à la liberté matrimoniale des homosexuels.

C’est que remettre en cause le statut d’objet de l’animal dérange les conformismes et bien des intérêts sordides.

 

Au nombre des tortures inouïes infligées aux bêtes, ce pays ajoute à la chasse, à la corrida, au gavage, les abattages dits rituels au cours desquels la vache, le veau, le mouton sont égorgés sans étourdissement préalable et agonisent  durant plusieurs minutes dans d’atroces souffrances.

 

Ces pratiques cruelles sont inadmissibles d’un point de vue éthique, mais nombre de braves gens n’oseront pas le dire par peur d’être taxés de xénophobes ou pire de manquer de respect aux religions.

Car nombre de pusillanimes capitulent devant le fait religieux qui justifierait tout.

Non seulement, un mythe ne saurait justifier une quelconque férocité, mais l’abattage cruel contrevient radicalement aux principes mêmes qu’énoncent les monothéismes.

Il suffit d’aller à la racine des doctrines pour s’en convaincre.

 être radical ne signifie nullement être extrémiste, comme le croient les incultes. Cela signifie  remonter à la cohérence de toute pensée.

 

Alors, examinons les  rites sanguinaires en lumière des proclamations des tenants des religions.

 

Mon regretté ami, théodore MONOD, chrétien protestant croyant au ciel me dit un jour, à moi, athée, son interrogation face à deux dogmes de son culte :

 « Dieu est totalement bon. Dieu est également tout puissant. Or lemal existe. Comment expliquer qu’un dieu totalement bon et totalement puissant puisse générer le mal? » et Théodore MONOD de se répondre à lui-même :

 « Je pense qu’il est totalement bon mais sans doute pas totalement puissant » !

Bien sûr, son dieu n’invitait pas ses adeptes à consommer des viandes d’animaux sacrifiés.

Mais, les trois monothéismes se rejoignent sur leur affirmation du caractère bon, de compassion, de bienveillance de leurs dieux.

Dès lors, comment admettre que ces « dieux d’amour » puissent exiger la torture d’un être sensible ?

L’abattage rituel se révèle en contradiction avec cette générosité, cette pitié d’un dieu dispensateur du bien et négateur du mal.

 y a-t-il pire mal que la souffrance infligée à un être sensible humain ou non-humain ?

Au nom de cette miséricorde, l’adorateur d’un dieu quelconque devrait combattre ce mal absolu, fruit d’un enseignement certainement pas divin !

 

Refuser l’égorgement n’a rien de xénophobe. C’est au contraire appeler tous les humains,par-delà leurs origines, à s’élever à un haut degré de sensibilité, à un sommet de la conscience d’où l’on perçoit la cruauté des mœurs et coutumes des sociétés.

 

 

Abolissons l’abattage rituel et toutes les pratiques négationistes des droits du vivant.

 

Ne doutons pas que les religions monothéistes, extraordinairement plastiques, sauront tourner demain le dos à ces rituels sanguinaires lorsqu’elles auront compris, d’une part, les indignations légitimes qu’ils suscitent dans le corps social, d’autre part, leur contradiction fondamentale avec les principes affichés par ces doctrines.

 

Les religions parvinrent à récuser la croisade, la guerre sainte,le bûcher purificateur.

Comment ne récuseraient-elles pas l’abattage sadique au même titre quela lapidation de la femme adultère, l’amputation de la main du voleur, la décapitation du blasphémateur.

 

Qu’il est lent à sortir de sa barbarie, l’homme, animal grégaire !

 

Militants de la cause du vivant, vous êtes les précurseurs de cette évolution et comme tous les précurseurs vous encourez le scepticisme et l’incompréhension des pleutres soucieux de ne jamais s’exposer.

 

Merci pour votre courage de voltigeurs de pointe dans les champs de mines  et pour votre lucidité !

 

            Gérard  CHAROLLOIS

CONVENTION VIE ET NATURE

MOUVEMENT D’ECOLOGIE ETHIQUE ET RADICALE

POUR LE RESPECT DES ËTRES VIVANTS ET DES EQUILIBRES NATURELS.

 

 

 

 

 

Repost 0
Published by le journal de campagne de KIKI DU 78 - dans animaux
commenter cet article
26 octobre 2012 5 26 /10 /octobre /2012 11:33

 

aidelkebir_01.jpg

 

 

 

NOUS AVONS LA DOULEUR ET LA HONTE DE VOUS RAPPELER QUE, CE WEEK-END, DANS TOUTE LA FRANCE, À L'OCCASION DE L'AÏD EL KÉBIR, 200.000 OVINS ET CAPRINS ET PLUSIEURS MILLIERS DE BOVINS SERONT SACRIFIÉS ET ÉGORGÉS SANS ÉTOURDISSEMENT AU MÉPRIS DES LOIS ET DE L'ÉTHIQUE D'UN PAYS MODERNE ET LAÏQUE COMME DEVRAIT L'ÊTRE ET LE DEMEURER LE NÔTRE !

 

EN FRANCE , ENVIRON 70% DES OVINS ET CAPRINS ET 20% DES BOVINS SONT ABBATUS SANS ÉTOURDISSEMENT ...

 

http://plateformelagriffe.wix.com/plateforme#%21__actualite

 

 

ET POURTANT ... 

 

site algérien :

 

http://www.liberte-algerie.com/contrechamp/mouton-de-l-aid-et-mouton-des-affaires-187321

 

 

 

Le sacrifice ne fait pas partie des cinq piliers de l'islam et il est plus considéré comme une tradition que comme une obligation coranique. Par conséquent, des solutions alternatives au sacrifice sont possibles telles que le don ou l'offrande.

source : 

http://www.islamohammed.com/index.php?option=com_content&view=article&id=87&Itemid=65&lang=fr&limitstart=1

 

 

Des solutions alternatives au sacrifice sont possibles telles que le don ou l’offrande (par exemple, le droit musulman permet de remplacer le sacrifice par un don fait dans un pays où les habitants ne mangent pas à leur faim, en conformité avec l’esprit du partage que comporte cette pratique). 

 

 

Avez vous en plus penser aux traumatismes chez les jeunes enfants qui voient cela sans compter les autres ..? Ce sacrifice qui est plus que tout d 'un ordre symbolique meme les juifs ou les chretiens gens du livre ne le font pas ainsi . Qu' attendons nous pour ne plus sous pretexte de l' Islam qui de toute facon reste et demeure sacré , qu 'attendons nous pour abroger cette pratique barbare qui fait meme mal au coeur de mes freres qui l 'a pratique (beaucoup me l' ont dit mais ca se dit pas et tres peu en parle) .

source :

 

http://www.hippocampe.com/view.php?id=20121019095559AAsueL0

 

------------------------------------------------------------------------------------------

 

 

Vous pouvez signer la pétition :

 

 

Pétition :

 

http://www.mesopinions.com/petition/animaux/stoppons-banalisation-abattage-halal-casher/9311

 

Repost 0
Published by le journal de campagne de KIKI DU 78 - dans animaux
commenter cet article
25 octobre 2012 4 25 /10 /octobre /2012 10:14

parlement-foie-gras.jpg

 

 

 

 

Euro-députés et associations contre le gavage

 

Huit eurodéputés, dont le français Yves Cochet, ont demandé mercredi dernier l'interdiction du gavage soutenus par cinq associations dont L214 qui ont, à cette occasion, présenté une plainte formelle contre la France et la Hongrie, pour non-respect des normes européennes de protection animale.

Cette conférence intitulée « Foie gras : ce que les consommateurs mangent et ce que les producteurs ne diront pas » survient en réponse à un événement promotionnel de la filière foie gras organisé les 16 et 17 octobre au sein du Parlement européen, à l'initiative de la délégation socialiste française.

En savoir plus sur cet événement

Revue de presse

Album photo

Gavage en France

L214 continue ses enquêtes en France concernant la production de foie gras. Deux autres associations ont récemment révélé, elles aussi, des enquêtes qui ont fait grand bruit. PeTA a notamment été soutenue par Roger Moore. Plus il y aura de vidéos, plus l'image de la production perdra son prestige construit sur la pub et la non-information des consommateurs.

Enquête de L214 présentée au Parlement européen

Enquête d'Igualdad Animal

Enquête de PeTA

Dans la série "la télé nous gave", découvrez la réaction de Clem sur le blog de L214 à l'émission On n'est pas couché.

Blog de L214

Réservez vos samedis 15 et 22 décembre pour des stands contre le gavage et plus globalement pour des fêtes de fin d'année sans violence dans les assiettes .

 

Lire plus dans les liens suivants :

 

http://www.l214.com/communications/20121017-eurodeputes-demandent-interdiction-gavage

Repost 0
Published by le journal de campagne de KIKI DU 78 - dans animaux
commenter cet article
24 octobre 2012 3 24 /10 /octobre /2012 13:16

affiche-octobre-3-mini.jpg

 

 

 

Manifestation contre le projet d'abattoir rituel à Guéret

 

 Bonjour,

 

 Nous vous rappelons que notre seconde manifestation pacifique de protestation, se tiendra le samedi 27 octobre, à 14h, Place Bonnyaud, 23000 Guéret.

 

 Nous vous y attendons nombreux !

 

 Que nous soyons végétarien, omnivore, protecteur des animaux, boucher ou éleveur, nous avons, aujourd'hui un but commun à atteindre et à défendre. S'unir n'est pas se trahir mais nous rendra plus forts !

 

 

 Évènement Facebook: https://www.facebook.com/events/286235618157027/

 

 Site Internet: www.collectif-narg.info

 

 Au programme:

 

 14h Accueil des manifestants

 

  14h15 Mise  scène, jouée notamment, par une comédienne professionnelle. Le thème est la prise en otage des consommateurs par des élus peu soucieux de leurs souhaits et de leur santé, mais également la souffrance animale dans le cadre de l'abattage sans étourdissement.

 

 

 14h30 Intervention et lecture de déclarations transmises par des vétérinaires.

 

 

 15h Départ de la marche pacifique. Petits happenings devant la Mairie et la préfecture.

 

 

 17h (maximum) Retour Place Bonnyaud et mise en scène finale sur le thème "Éclabousser nos élus qui ont le goût du sang".

 

 

 17h15 Discours de fin.

 

 

 Merci à vous !

 

 A Guéret l'abattage à vif ne passera pas !

 

 Bien cordialement,

 

 Aurore

 Coordinatrice du Collectif N.A.R.G.

 

MANIFESTATION

LE SAMEDI 27 OCTOBRE 2012

 

 

 

 

Rejoignez le collectif et dites NON à l'abattage sans étourdissement à Guéret !

Rappel des faits

Le 7 juillet dernier, sur la commune de St Fiel, les membres de la Communauté de Communes de Guéret St Vaury, se sont réunis, sous la convocation du Président.

Une décision lourde de conséquences a été votée lors de cette réunion, la passation d'une promesse de vente avec la société "SAS Sovilim": pour la création d'un site où sera pratiqué l'abattage des animaux sans étourdissement préalable, sur la Commune de Guéret.

Cette dernière souhaite "s'installer à Guéret dans le but d'exploiter un atelier de traitement des viandes HALAL (abattage, découpe, transformation). Ce projet lui permettrait de produire exclusivement des viandes HALAL afin d'alimenter les points de distribution et de boucheries HALAL et les grandes et moyennes surfaces alimentaires. L'emplacement géographique de la Ville de Guéret a été choisi par les promoteurs du projet pour sa proximité avec les fermes d'élevage de bovins de qualité supérieure (race limousine)."

 

"Le tonnage envisagé dans un premier temps serait d'environ 5000 tonnes étendu à 10 000 tonnes dans un deuxième temps."

"Après en avoir délibéré, les membres du Conseil Communautaire, à l'unanimité:

- approuvent la passassion d'une promesse de vente avec la "SAS SOVILIM", d'une parcelle de terrain cadastrée section AD n°177 (partie), sise au lieu-dit "Les Garguettes" sur la commune de Guéret, d'une surface de 25 000 m² au prix de 16 euros HT le m²,

- autorisent Monsieur le Président à signer la promesse de vente à intervenir. "

(Extrait du registre des délibérations de la Communauté de Communes de Guéret St-Vaury, Délibération n°2/11 du 7 juillet 2011).

La Communauté de Communes de Guéret St Vaury a pris cette décision sans consulter les habitants sur ce type d'abattage, malgré le fait que plus de 72% des français y soit opposés. La communication sur ce sujet a été plus que minimale de la part de la Communauté de Communes.

 

 

Repost 0
Published by le journal de campagne de KIKI DU 78
commenter cet article
23 octobre 2012 2 23 /10 /octobre /2012 10:24

Enfin ! Des scientifiques commencent à réaliser  " qu'il n'y a aucun modèle animal valable pour une autre espèce " !!!

_______________________________

 

Comment le test sur les rats échoue à protéger les hommes

LE MONDE | 22.10.2012 à 11h55

Par Stéphane Foucart

 

 

 

S'agit-il des "bons rats" ? L'étude controversée de Gilles-Eric Séralini (université de Caen, Criigen) sur la toxicité du maïs génétiquement modifié NK603 et de son herbicide-compagnon, le Roundup, a soulevé de nombreuses discussions sur le type de rongeurs utilisés dans l'expérience. Le rat de Sprague-Dawley est-il approprié aux expériences de nourrissage menées sur deux ans, alors qu'il a tendance, passé un certain âge, à développer spontanément des tumeurs mammaires ? Certes, les industriels ont utilisé la même souche pour leurs propres tests, mais sur 90 jours seulement...

Entre autres choses, l'"affaire Séralini" illustre les limites de l'évaluation des risques toxiques, telle que menée aujourd'hui sur les animaux de laboratoire. Pour remplacer ces méthodes, un nombre croissant de chercheurs prônent le recours à la toxicogénomique. Cette discipline émergente, née des récents progrès accomplis en génétique et en bio-informatique, permet d'évaluer in vitro, sur cellules humaines, les dégâts occasionnés ou non par telle ou telle substance.

 

L'intérêt est donc de se passer d'animaux de laboratoire. Mais, surtout, d'avoir l'assurance de la validité des résultats chez l'homme. "Il n'y a aucun modèle animal valable pour une autre espèce", résume le biochimiste Claude Reiss, ancien directeur de recherche au CNRS et président de l'association Antidote-Europe. "Nous ne sommes pas des rats de 70 kg !"


Le Monde.fr a le plaisir de vous offrir la lecture de cet article habituellement réservé aux abonnés du Monde.fr. Profitez de tous les articles réservés du Monde.fr en vous abonnant à partir de 1€ / mois | Découvrez l'édition abonnés

 

L'EXEMPLE DE L'ASPIRINE

Pour illustrer ce fait, le toxicologue Thomas Hartung, professeur à la Johns Hopkins University de Baltimore, dont il dirige le Centre de recherche pour les alternatives aux tests animaux (CAAT), prend l'exemple de l'aspirine. "Avec les protocoles actuels, qui ont été développés entre les années 1920 et les années 1960 et qui ont très peu évolué depuis, l'aspirine n'aurait jamais pu être commercialisée, explique-il. Cette molécule produit des malformations sur l'embryon chez le rat, la souris, le lapin, le hamster et le cochon d'Inde... et si vous exposez un rat aux doses d'aspirine couramment utilisées chez les patients humains, vous le tuez avec une probabilité de 50 %."


A l'inverse, la thalidomide – prescrite comme antinauséeux aux femmes enceintes dans les années 1950 – avait été testée sur le rat sans montrer d'effets tératogènes, responsables de malformations de l'embryon. Son utilisation sur les humains s'est soldée par un scandale de grande ampleur : environ 15 000 bébés sont nés avec de graves malformations.

 

"Il y a des techniques bien connues pour orienter les résultats des tests réglementaires actuels, dit M. Reiss, l'un des premiers à avoir milité en Europe pour l'adoption de la toxicogénomique. Par exemple, pour minimiser artificiellement les risques de cancer d'un produit, on peut le tester sur des souris de la souche C57BL, qui est jusqu'à 100 fois moins sensible à la cancérogénèse que la souche C3H..."


DIVERGENCES D'INTERPRÉTATION

En théorie, les experts des agences de sécurité sanitaire, qui évaluent les études industrielles, veillent à ce genre de biais. Mais pas toujours. En 2005, le biologiste Frederick vom Saal (université du Missouri) a ainsi montré, dans une étude publiée par la revue Environmental Health Perspectives, que les industriels avaient évalué la toxicité du bisphénol A (BPA) sur des rats de Sprague-Dawley, animaux 25 000 fois à 100 000 fois moins sensibles aux perturbations hormonales dues au BPA que les souris de souche CF-1, souvent utilisées dans les laboratoires universitaires. Conséquence : certaines agences sanitaires sont encore convaincues de l'innocuité du BPA...

 

La toxicogénomique ferait-elle mieux ? "Vous prenez des cellules humaines, neuronales, hépatiques ou d'autres tissus, et vous les mettez en contact, in vitro, avec différentes concentrations de la substance à étudier, explique M. Reiss. Les cellules vont réagir contre les dégâts occasionnés, en activant certains gènes." Chaque type d'agression a donc une signature génétique qu'il est possible d'identifier.

 

La science n'est cependant pas encore stable et les résultats produits par la toxicogénomique sont parfois diversement interprétés ; certains doutent même qu'elle puisse jamais remplacer totalement les tests in vivo. De plus, les signatures des diverses agressions que peuvent endurer les cellules ne sont pas toutes documentées, tant s'en faut.

 

PROMESSES DE LA SCIENCE ET PRATIQUES RÉGLEMENTAIRES

Ainsi, dans un rapport de 2007, l'Académie des sciences américaine avait appelé à ce qu'un effort de recherche soit mené rapidement pour cartographier le plus complètement possible le "toxome" humain, c'est-à-dire toutes les voies biochimiques possibles de toxicité. Cette ambition est l'objet de plusieurs projets. Le premier, Tox21, développé à l'Environmental Protection Agency (EPA) américaine, est même déjà partiellement opérationnel. Il a notamment été utilisé dès 2010, pour évaluer rapidement la toxicité des dispersants utilisés après la marée noire dans le golfe du Mexique.

 

Au sein du CAAT, M. Hartung a de son côté lancé le Human Toxome Project, qui a levé ses premiers financements en 2011 et ambitionne de coordonner la recherche sur le sujet au niveau international. "C'est un projet aussi ambitieux que le Human Genome Project, et qui pourrait n'aboutir que d'ici dix à quinze ans, dit M. Hartung. Mais il ne faut pas attendre que ce soit achevé pour commencer à tirer parti de la toxicogénomique."


Pour expliquer le décalage entre les promesses de la science et les pratiques réglementaires, François Busquet, coordinateur européen du CAAT, avance aussi un certain conservatisme des agences réglementaires. "Les évaluateurs des risques ont l'habitude de travailler avec les tests classiques et sont souvent mal à l'aise avec cette science nouvelle", dit-il.

 

Mais l'intérêt est de plus en plus marqué. Un consortium d'industriels – le Human Toxicology Project Consortium – vient d'être créé et rassemble des géants comme Dupont, Dow, L'Oréal, ExxonMobil, Johnson ==ZONETEXTE== Johnson, etc. Car le temps et l'argent investis en tests toxicologiques sont considérables. "Cela représente 3 milliards de dollars par an environ au niveau mondial", dit Thomas Hartung. Et ce, alors que la toxicogénomique permettrait de meilleurs résultats "100 fois plus vite pour 100 fois moins cher", assure M. Reiss.

 

source : 

http://www.lemonde.fr/planete/article/2012/10/22/comment-le-test-sur-les-rats-echoue-a-proteger-les-hommes_1779060_3244.html

 

 

Repost 0
Published by le journal de campagne de KIKI DU 78 - dans Expérimentation animale
commenter cet article
21 octobre 2012 7 21 /10 /octobre /2012 19:23

Je vous retransmets avec un très grand plaisir,les dernières " news " de la manif  du 20 octobre : 

 

 

A REDIFFUSER AU MAXIMUM !

 

 

Chers amis de combat,

 

Voici un « petit » compte-rendu de la manifestation citoyenne de ce samedi 20 octobre à Paris, contre la décision politique et lamentable du conseil constitutionnel, et pour le soutien de la ministre abolitionniste de la Culture Aurélie Filippetti ! Contrairement à ce que certains ont cru, nous tenons à préciser que cette manifestation, qui avait tout notre soutien, n’était pas organisée par le CRAC Europe.

 

 

Tout d’abord, rendons à César… Un immense bravo aux organisateurs de cette manifestation citoyenne : Sabine, Muriel, Victoria et Jean-Luc ! N’oublions pas toutes celles et ceux qui ont monté et démonté le matériel (estrade, sono, écran géant, groupes électrogènes…) Ce fut une totale réussite malgré une météo peu clémente. Contrairement à ce qu’a pu prétendre la police qui a fait les comptes en fin de manif (vers 17h00 !), nous étions plus de 1000 vers 15h00 et non pas 200 à 300 ! Quelle honte ! Avec l’ignoble Valls au ministère de l’intérieur, que pouvions-nous attendre d’autre ?

 

 

Un merci absolu à celles et ceux qui ont réussi à remplir des bus depuis le Nord de la France (Franck et Laurence, délégués du CRAC Europe), depuis la Belgique (Animaux en Péril), depuis le Luxembourg aussi… Pardon pour celles et ceux que j’oublie, je peux faire un complément d’information si nécessaire.

 

 

Nous avions avec nous à la tribune Yves Cochet, Allain Bougrain-Dubourg, le magistrat Gérard Charollois et bien d’autres… Ils ont tous parlé avec passion et brio. Vous pouvez retrouver les interventions sur :

http://www.youtube.com/watch?v=zZNSnY5P6mc&feature=youtu.be

 

Merci à Aurélien pour ce travail de grande qualité !

 

« J’ai honte de voir qu’on est obligés de faire une manifestation ici en France pour faire reculer la mort, alors qu’ailleurs dans le monde on se bat pour enrayer son déclin. Il n’est pas concevable que la mort donnée en spectacle puisse appartenir d’une quelconque manière à ce qui s’apparente au patrimoine, c’est inconcevable, inadmissible. Chacun d’entre vous, aujourd’hui, vous faites la démonstration du possible, la démonstration de l’action, et l’éthique triomphera de la mort, j’en suis convaincu, grâce à vous. » Allain Bougrain Dubourg, président de la Ligue pour la protection des oiseaux, 20 octobre, Palais-Royal.

 

Nous avions aussi avec nous le syndicat Sud Culture qui a fait passer une motion contre l’inscription de la corrida au PCI ! Bravo !

 

Par ailleurs, dans le même temps, une délégation était reçue au ministère de la Culture par un représentant de la ministre, chargé du patrimoine. Cette délégation était composée de : Christophe Marie de la Fondation Brigitte Bardot, David Chauvet de Droits des Animaux, Orianne Vatin de la SPA, Henry-Jean Servat que l’on ne présente plus et moi-même pour le CRAC Europe. Importante parenthèse au passage, Henry-Jean Servat a très gentiment accepté, à l’issue de cette réunion de rejoindre le professeur Albert Jacquard et le médecin urgentiste Patrick Pelloux, à la présidence d’honneur du CRAC Europe. Un très grand merci à lui !

 

 

Nous avons donc été reçu pendant plus de 45 minutes et nous avons bénéficié d’une écoute que nous n’avions pas eu avec le précédent ministre. L’annulation de l’inscription de la corrida au PCI (patrimoine culturel immatériel) de la France, se fera par voie ministérielle ou judiciaire. Notre plainte (CRAC Europe et DDA) suit son cours et nous attendons la suite ! Rappelons que c’est grâce à Christophe Marie de la FBB que nous avons pu obtenir cette audience. Christophe avait déjà rencontré ce conseiller de la ministre de la Culture le lundi de cette semaine.

 

 

Les médias ont largement relayé nos actions. Ci-dessous, un début de revue de presse que vous pourrez retrouver actualisé sur notre site www.anticorrida.com

 

 

Reportage sur BFM TV : http://bcove.me/62p03r1j

 

http://www.liberation.fr/societe/2012/10/20/les-anticorrida-manifestent-a-paris-nimes-et-toulouse_854730

 

http://tempsreel.nouvelobs.com/societe/20121020.AFP2695/les-militants-anti-corrida-donnent-de-la-voix-a-paris-nimes-et-toulouse.html



http://www.lepoint.fr/societe/les-militants-anti-corrida-donnent-de-la-voix-a-paris-nimes-et-toulouse-20-10-2012-1519197_23.php

 


http://www.20minutes.fr/ledirect/1026328/plusieurs-centaines-manifestants-contre-corrida-paris



http://www.europe1.fr/Sport/Multisports/Flashs/Une-manifestation-contre-la-corrida-a-Paris-1281971/



http://www.leparisien.fr/societe/les-militants-anti-corrida-se-mobilisent-a-paris-nimes-et-toulouse-20-10-2012-2251059.php (avec vidéo)



http://www.ouest-france.fr/ofdernmin_-Quimper.-Rassemblement-anti-corrida-ce-matin_40771-2124815-pere-bre_filDMA.Htm



http://www.ouest-france.fr/ofdernmin_-Anti-corrida-une-delegation-d-Argentan-manifeste-a-Paris_40771-2124826-pere-bno_filDMA.Htm



http://www.francetv.fr/culturebox/plusieurs-centaines-de-manifestants-contre-la-corrida-a-paris-et-a-nimes-122047



http://www.sudouest.fr/2012/10/20/plusieurs-centaines-de-manifestants-contre-la-corrida-a-paris-856053-727.php

 



http://www.lepopulaire.fr/accueil/brightcove/2012/10/20/plusieurs-centaines-de-manifestants-contre-la-corrida-a-paris-91914827954001.html



http://www.lefigaro.fr/flash-actu/2012/10/20/97001-20121020FILWWW00394-defiles-anti-corrida-a-paris-et-nimes.php

 

 

http://www.citizenside.com/fr/photos/politique/2012-10-20/69992/manifestation-anti-corrida-devant-le-conseil-d-etat.html#f=0/594443

 

 

http://www.newsring.fr/societe/1192-faut-il-interdire-la-corrida/18533-corrida-yves-cochet-soutien-les-anti-reunis-a-paris

 

 

http://www.rmc.fr/editorial/302020/une-anti-corrida-on-obtiendra-labolition/?fb_action_ids=542559839092324&fb_action_types=og.recommends&fb_source=aggregation&fb_aggregation_id=288381481237582

 

 http://www.lyonne.fr/page-4/france-monde/actualites/a-la-une/national/2012/10/20/plusieurs-centaines-de-manifestants-contre-la-corrida-a-paris-1303599.html

 

http://www.laprovence.com/video/Plusieurs%2Bcentaines%2Bde%2Bmanifestants%2Bcontre%2Bla%2Bcorrida%2B%25C3%25A0%2BParis/cf6e1068b52s/afpvideos/national

 

http://www.leparisien.fr/diaporama-videos/index.php?sig=dcdc4a9332bs&source=home&pub=16806&rub=par%3Awww%3Aune

 

http://www.midilibre.fr/2012/10/20/anti-corrida-environ-250-manifestants,581178.php

 

http://languedoc-roussillon.france3.fr/2012/10/20/pres-de-300-opposants-la-corrida-manifestent-nimes-123359.html

 

http://www.citizenside.com/fr/photos/politique/2012-10-20/69965/rassemblement-anti-corrida-sur-la-place-du-palais-royal-a-paris-la-cruaute-est-elle-un-art.html#f=0/593898

 

http://www.bfmtv.com/societe/journee-mobilisation-contre-corrida-363434.html

 

http://videos.letelegramme.com/player.php?sig=cf6e1068b52s

 

http://www.leberry.fr/accueil/brightcove/2012/10/20/plusieurs-centaines-de-manifestants-contre-la-corrida-a-paris-91914827954001.html

 

http://actu.orange.fr/societe/les-militants-anti-corrida-se-mobilisent-a-paris-nimes-et-toulouse-le-parisien_1143308.html

 

http://www.ladepeche.fr/article/2012/10/21/1470303-toulouse-ils-disent-non-a-la-corrida.html

 

Un article intéressant ! http://annagaloreleblog.blogs-de-voyage.fr/archive/2012/10/20/desalliance-anti-corrida.html

 

 

Enfin, aujourd’hui sur France-inter, maître Jean-Robert Phung, l’un des avocats du CRAC Europe (nous avons également avec nous maître Virginie Oria et maître Eric Verrièle). Une plaidoirie d’une émotion extrême :

 

http://www.franceinter.fr/player/reecouter?play=481133

 

A bientôt pour la suite !

 

Bien à vous

 

Jean-Pierre Garrigues

Vice-président du CRAC Europe

Tél. 06 75 90 11 93

Repost 0
Published by le journal de campagne de KIKI DU 78 - dans Corrida
commenter cet article