Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog

Présentation

  • : Le blog de le journal de campagne de KIKI DU 78
  • Le blog de le journal de campagne de KIKI  DU  78
  • : Cet espace est réservé à des informations souvent ignorées par les " grands " médias, et à divers sujets d'actualité , en vue d'échanges de points de vues.
  • Contact

Recherche

Liens

24 mai 2012 4 24 /05 /mai /2012 10:33

justice-pour-les-animaux.png

 

 

 

Pour que les lois
qui protègent les animaux soient appliquées.

 

Les associations de protection animale, leurs avocats et tous les citoyens attachés au progrès vers un comportement plus éthique envers les animaux en appellent à la responsabilité du gouvernement, de la police et de la justice.

 

Faire souffrir les animaux est un délit :
stop à l'impunité et aux condamnations symboliques !

 

Responsables politiques, fonctionnaires de police, magistrats, le peuple vous interpelle : les actes de cruauté et de maltraitance à l'encontre des animaux doivent être effectivement constatés et condamnés.

 

Justice pour les animaux est une campagne menée par l'Association Stéphane Lamart avec le soutien de nombreuses associations.

 

Plus d'infos sur le site :

http://justice-pour-les-animaux.org/

Ne manquez pas de signer la pétition ( sur le site )demandant au Gouvernement français la mise en place d'une réelle politique pénale pour la répression des atteintes commises à l'encontre des animaux, afin de garantir l'application effective de la législation.

Repost 0
Published by le journal de campagne de KIKI DU 78 - dans animaux
commenter cet article
22 mai 2012 2 22 /05 /mai /2012 12:57

693144.jpeg

 

 

 

 

"La peau de l'ours": un livre noir sur le trafic lucratif des animaux.

(AFP) - Importations illégales de mygales, singes, éleveurs clandestins de tortues, chiens ou collectionneurs de serpents : dans La peau de l'ours, Stéphane Quéré et Sylvain Auffret dressent un bilan alarmant sur le trafic des animaux, un commerce "lucratif" qui met en danger de nombreuses espèces.

 

Du particulier allant se fournir dans un pays exotique pour son usage personnel au grossiste utilisant de faux papiers, corrompant des agents publics, des éleveurs : ce livre, présenté sous forme d'enquête, raconte un véritable business dont l'organisation "n'est pas sans rappeler celle du trafic de drogue".

 

Donnant la parole aux douaniers, policiers, éleveurs, les auteurs soulignent les risques de disparition de certaines espèces, traquées "pour d'illusoires bienfaits médicaux" (poudre de corne de rhinocéros, bile d'ours...) ou pour assouvir la passion des collectionneurs.

 

Stéphane Quéré, diplômé de l'Institut de criminologie et chercheur à l'Université Paris II, confie que parmi toutes les affaires évoquées, "ce qui touche certainement le plus c'est le trafic de chiots en provenance des pays de l'Est".

 

"Leurs conditions de transport sont effrayantes : il y a environ 20% de pertes de bêtes car pour les trafiquants, ce n'est que du transport de marchandises", s'indigne-t-il auprès de l'AFP.

 

Les auteurs évoquent peu la maltraitance mais selon Stéphane Quéré, qui travaille particulièrement sur le crime organisé, "des études montrent que souvent les tueurs en série commencent à torturer les animaux avant les hommes".

 

Ils soulignent aussi le rôle des mafias, notamment chinoise et japonaise, dans ce commerce illicite, ainsi que l'implication de filières parfois communes aux trafics d'humains et de stupéfiants.

 

"Quand nous avons commencé à travailler sur le trafic d'animaux, nos premières recherches nous ont toujours conduits à la même constatation : le trafic d'animaux est le troisième trafic mondial après celui de la drogue et des armes", écrivent les auteurs.

 

("La peau de l'ours" - Sylvain Auffret et Stéphane Quéré - Editions Nouveau Monde - 245 p - 18,90 euros, en librairie le 25 mai)

 

Le livre noir du trafic d’animaux «la peau de l’ours » de Sylvain Auffret journaliste indépendant spécialisé dans les affaires criminelles et Stéphane Quéré, diplômé de l’institut de criminologie et chercheur à l’université de Paris II sur le thème des menaces criminelles contemporaines :

http://www.lyonne.fr/france-monde/actualites/societe/environnement/2012/05/18/la-peau-de-l-ours-un-livre-noir-sur-le-trafic-lucratif-des-animaux-1171095.html

 

Repost 0
Published by le journal de campagne de KIKI DU 78 - dans animaux
commenter cet article
20 mai 2012 7 20 /05 /mai /2012 17:40

ImageProxy.mvc.jpeg

 

 

 

 

Semaine Mondiale d'actions pour l'Abolition de la Viande de mai 2012 :

 

du 21/05/2012 au 27/05/2012

 

 

 

 

La SMAV est là ! Elle a débuté avec les activités à Marseille autour de la Veggie Pride qui s'inscrit dans le cadre de la demande d'abolition de la production et de la consommation de chair animale. Elle se poursuit jusqu'au 27 mai et, au-delà, selon vos calendriers.

 

Pensez à annoncer vos actions même si vous n'avez pas complètement finalisé vos projets !

 

La multiplication d'annonces inspire et encourage d'autres individus de par le monde qui cherchent, comme nous, à faire cesser la mise au monde et la mise à mort de milliards d'animaux et elle apporte de la crédibilité à la revendication d'abolition de la viande.

 

Nous tiendrons un stand le 2 juin au VegFest et espérons vous y retrouver ainsi qu'à la Marche pour la fermeture des abattoirs

 

 

 

 

Vous souhaitez faire avancer la promotion mondiale de l'abolition de la viande ?

 

Soutenez meat-abolition.org qui ne reçoit pas de subventions.

 

Commandez du matériel militant : des T-shirts, des badges, des autocollants et des tracts.

 

Rejoignez-nous sur Facebook.

 

Partagez les ressources.

 

Annoncez vos actions pour l'abolition de la viande.

 

Venez nous voir au VegFest le 2 juin !

 

Retrouvez-nous à la Marche pour la fermeture des abattoirs le 2 juin !

 

Intégrez le logo de meat-abolition.org sur votre site

 

 

 

Parce que la production de viande implique de tuer les animaux que l'on mange,

parce qu'ils souffrent de leurs conditions de vie et de mise à mort,

parce que la consommation de produits animaux n'est pas une nécessité,

parce que les êtres sensibles ne doivent pas être maltraités ou tués sans nécessité,

 

l'élevage, la pêche et la chasse, ainsi que la vente et la consommation de produits animaux, doivent être abolis.

 

 

A très bientôt !

Repost 0
Published by le journal de campagne de KIKI DU 78 - dans Végétarisme
commenter cet article
20 mai 2012 7 20 /05 /mai /2012 10:14

www.ecologie-radicale.org

La lettre de Gérard CHAROLLOIS        le dimanche 20 mai 2012

TEL 06 76 99 84 65

 

              Le ministère de l’essentiel.

 

La France s’est dotée d’un nouveau gouvernement issu de la défaite le 6 mai du parti de l’argent arrogant et des traditions.

 

En tous temps, certains s’imaginent honorés de devenir  ministres et d’autres sont ulcérés d’avoir été oubliés, car, pour se construire, sculpter leur statue intérieure, ils aspirent aux apparences du pouvoir.

 

 

Le caractère dérisoire des ambitions égotistes, le spectacle débile des querelles carriéristes qui font le quotidien des partis, m’amuseront toujours.

Décidément, les hommes sont addictifs aux décorations, aux titres, aux grades, aux honneurs de pacotilles, hochets qui occupent tant ces personnages publics.

 

Bien sûr, il leur faut déclarer devant les micros qu’ils sont là pour servir et que seul l’intérêt général commande leurs actions persévérantes qui débutèrent par l’élimination fratricide, au sein de leur propre parti, de leurs rivaux.

 

 

Donc, voilà nos ministres consacrés, globalement moins antipathiques que les sortants.

 

 

Cependant, jouant le CANDIDE, je m’étonne ou feindrais de m’étonner que les deux ministres écologistes n’aient pas reçu l’attribution du ministère de l’essentiel !

Quel est le ministère de l’essentiel ? surtout pour un écologiste.

 

Le ministère de l’écologie.

 

Car enfin, la crise majeure n’est-elle pas écologique ?

 

J’entends ces professionnels de la politique réciter : « Mais, voyons l’écologie a vocation à s’occuper de tout et le logement, le développement sont de grands sujets ».

Sans doute, comme l’industrie, l’agriculture, l’intérieur, les affaires étrangères, la justice, l’éducation nationale, que nos ministres, omniscients peuvent gérer tour à tour,passant de l’un à l’autre sans besoin du moindre stage de formation.

 

Néanmoins, j’insiste, l’écologie n’est-elle pas la question première ?

Sauver la biodiversité, faire pièces au fascisants lobbies des obscurantistes qui tuent et polluent, résister aux pressions des industriels, des agrochimistes, des aménageurs contre nature ne seraient-ce pas œuvres exaltantes ?

 

Pas pour nos écologistes politiques. Peut-être parce qu’ils sont davantage « politiques » qu’écologistes ?

 

 

Bien que nous ayons contribué à la victoire de François HOLLANDE, le ministère de l’essentiel ne nous a pas été proposé !

 

Dommage !

Nous aurions aboli la chasse, la tauromachie, protéger intégralement les loups et autres prédateurs, travaillé à un nouveau statut juridique de l’animal, sauvegardé des espaces naturels pour les espèces de faune et de flore qui disparaissent inexorablement.

 

Etonnant qu’avec un tel programme, nos téléphones n’aient pas sonné à l’heure où les carriéristes attendent fébrilement l’appel salvateur !

Les chasseurs, la FNSEA, les gavés aux commandes publiques de BTP, feront-ils demain comme hier régner leur loi ?

Ils ne manquent pas de relais dans tous les partis même si leur engagement est ouvertement réactionnaire et qu’ils étaient chez eux auprès des gouvernants d’hier.

Trop lentement, le parti socialiste Français évolue sur la question du respect du vivant.

Mais mieux vaut une lente évolution que la régression qu’imposait l’ancien régime.

 

 

 

En attendant de juger sur les actes, saluons  une mesure plus importante que beaucoup ne l’imaginent : la réduction de 30% des traitements du chef de l’Etat et des ministres.

 

Les gangrénés par le « libéralisme », la droite en quête de dénigrements, dénonceront la portée dérisoire de ce geste.

Les dévots du Marché sont tellement corrompus qu’ils ne perçoivent pas la signification de ce renoncement.

 

 

Réduire les salaires des grands élus, au demeurant modestes en comparaison aux rétributions indécentes de certains oligarques privés, n’a effectivement aucune incidence économique.

Mais l’important est ailleurs.

 

Nous avons vécu des années fric nauséabondes.

 

Par-delà la pseudo-crise économique, nos sociétés vivent une crise profonde de lamorale et de l’éthique.

Remettre l’argent qui corrompt tout à sa place est hautement symbolique et salutaire.

En réduisant leurs rémunérations, les nouveaux dirigeants envoient un signal positif à la société (l’argent n’est pas la mesure de tout et surtout pas de la valeur d’un être).

 

Or, depuis une vingtaine d’années, la pensée Thatchérienne putréfie le monde.

Car, qui peut imaginer sérieusement que nous subissons une crise économique ?

Nos sociétés sont gavées de biens de consommation,. La famine ne menace en rien l’Europe qui regorge de produits, d’objets manufacturés, de gadgets électroniques périmés au bout de trois ans pour que le consommateur captif jette et remplace.

 

Le problème n’est nullement celui de l’offre.

C’est la justice sociale, l’équité, la redistribution, le partage du travail qui posent problèmes et ces problèmes ne seront nullement réglés par une inutile croissance.

 

Nous avons suffisamment de nourritures, d’objets électroniques en tous genres, assez d’autoroutes, d’aéroports, de voitures.

Il suffit de mieux répartir, c’est-à-dire de penser l’inverse du thatchérisme.

 

En renonçant à de l’argent, nos nouveaux gouvernants rompent avec l’indécence de leurs prédécesseurs, prêtres bornés de la religion financière.

 

Continuez camarades. Sur cette voie, peut-être trouverez-vous l’issue de secours.

Cette issue ne sera pas la croissance quantitative, source de pollution, de nuisance, de déménagement de la nature, mais une croissance purement qualitative.

            Gérard CHAROLLOIS

CONVENTION VIE ET NATURE

MOUVEMENT D’ECOLOGIE ETHIQUE ET RADICALE

POUR LE RESPECT DES ÊTRES VIVANTS ET DES EQUILIBRES NATURELS.

 

 

 

 

 

Repost 0
Published by le journal de campagne de KIKI DU 78 - dans Politique
commenter cet article
17 mai 2012 4 17 /05 /mai /2012 18:08

 

Je vous avais annoncé il y a quelques jours, qu'en Inde l'expérimentation animale était hors la loi ! et aujourd'hui un autre bonne nouvelle : La Chine va approuver une méthode alternative à l'expérimentation animale  !

 

                            --------------------------------------------------------------------

 

À la suite d’une initiative de la branche américaine de PETA, les autorités chinoises seraient sur le point de valider l’utilisation d’une méthode non-animale pour l’évaluation des ingrédients cosmétiques : une première pour le pays.

Selon l’organisation de défense des droits des animaux, les scientifiques financés par sa branche américaine ont conseillé avec succès les responsables chinois en vue de la reconnaissance d’une première méthode alternative à l’expérimentation animale.

 

PETA (People for Ethical Treatment of Animals) s’était inquiété du fait que, bien que de nombreux fabricants de cosmétiques se soient engagés à cesser toute expérimentation animale, ils se trouvaient néanmoins contraints d’en réaliser pour pouvoir commercialiser leurs produits en Chine. À la fin de l’année dernière, PETA US a donc accordé une subvention à des scientifiques de l’Institute for In Vitro Sciences (IIVS), pour qu’ils rencontrent des responsables chinois et partagent leur expertise et leurs conseils.

 

600 lab-testing-88f56

 

 

Selon PETA, la méthode 3T3 Neutral Red Uptake Phototoxicity (3T3 NRU PT), un test in vitro d’évaluation toxicologique utilisée pour déterminer la cytotoxicité et la photo-(cyto)toxicité des produits chimiques en contact avec la lumière du soleil, devrait être validée par la Chine avant la fin de l’été. Cette méthode alternative a été adoptée par l’Organisation de coopération et de développement économiques (OCDE) en 2004 et est déjà largement utilisée aux États-Unis et dans l’Union européenne.

« Des méthodes non-animales rapides, précises, et qui protègent mieux les humains que tests sur les animaux sont déjà disponibles, et c’est une excellente nouvelle que la Chine donne une suite positive aux arguments scientifiques qui les appuient, » explique Alistair Currie, conseiller politique de PETA.

 

L’année dernière, les autorités sanitaires chinoises avaient déjà manifesté leur intérêt pour les méthodes de test alternatives dans le cadre d’un séminaire initié et organisé par le Centre chinois de recherche sur les cosmétiques de l’Université de Technologie et de Commerce de Pékin. À cette occasion, des membres de l’industrie cosmétique et de la communauté scientifique européenne et américaine avaient partagé leur expertise et initié des discussions sur ce sujet avec la Chine. La principale préoccupation de Pékin était de combler l’écart entre les exigences légales chinoises et la législation européenne qui interdit l’expérimentation animale pour les cosmétiques et pour leurs ingrédients et prévoit d’interdire en 2013 la vente de tous les produits cosmétiques contenant des ingrédients testés sur les animaux.

Vincent Gallon

 

© 2012 - Premium Beauty News - www.premiumbeautynews.com

 

Repost 0
Published by le journal de campagne de KIKI DU 78 - dans Expérimentation animale
commenter cet article
16 mai 2012 3 16 /05 /mai /2012 14:50

 

 

9782757824009.jpg 


 

Aujourd'hui, ouverture du festival de Cannes, qui pour son 65e anniversaire rend hommage à Marilyn Monroe en la choisissant comme effigie de son édition 2012.

 

J'ai donc choisi de vous parler d'un livre que j'ai lu récemment :

 " Vie et opinions de Maf le chien  et de son amie Marilyn Monroe ", d'Andrew O'Hagan.

 

Ce livre nous raconte les aventures d’un bichon maltais blanc, né dans le Sussex, élevé par la mère de Natalie Wood et offert par Frank Sinatra à Marilyn Monroe, pour la consoler de sa rupture avec Arthur Miller. Mafia Honey ( ! )  dit " MAF " devient le compagnon de tous les instants , pendant les deux dernières années de sa vie.

 

Ce chien n'est pas un chien ordinaire, il pense, parle , discourt et philosophe, conteste les théories de Descartes sur les animaux, cite Cervantès, Tolstoï, Kafka...

 

Sa rencontre avec Marilyn est un vrai coup de foudre, il l'accompagne partout , chez son psy, à ses cours de théâtre, et même dans les soirées de l'élite new-yorkaise ...

 

MAF possède une intelligence acérée et critique , il commente tous les sujets de l'époque avec causticité et drôlerie !

 

Je vous recommande chaudement ce livre , en espérant que comme à moi, il vous apportera beaucoup de plaisir !

 


Repost 0
Published by le journal de campagne de KIKI DU 78 - dans J'ai lu - et j'en parle !
commenter cet article
15 mai 2012 2 15 /05 /mai /2012 14:08

Chers amis de combat,

 

 Certains d’entre vous le savent déjà, des élèves de classe de 3ème du Collège Yves Montand à Allauch (près de Marseille et dont le sénateur abolitionniste est le maire), ont visité le jeudi 10 mai, les arènes du Palio à ISTRES !

 

 « A l'initiative, un projet proposé par Jenifer Julien, leur professeur d’espagnol, une cinquantaine d’élèves ont été accueillis au Palio, pour découvrir à travers l’arène, un élément clé de la culture taurine, les différentes parties qui la composent, le Callejon, l’infirmerie, les tribunes, le toril…


 Une visite de la structure qui leur a permis de comprendre grâce aux explications de Georges Yvon, aficionado et véritable bible de la culture taurine, comment se déroule la corrida, ses 3 temps… son langage, ses codes, sa culture.
 Une fois les explications entendues, les élèves sont descendus au cœur de l’arène pour un entraînement de Faena, animé par deux représentants de l’association d’aficionados practicos de Nîmes. »

 

 Pour rappel, cette association regroupe un certain nombre de psychopathes qui payent le week-end pour pouvoir torturer de leurs propres mains des veaux et des vachettes dans les environs de Nîmes ! Nous avons des images clandestines de ces horreurs…

 
 
 La circulaire du 12 fév 2008 du Chef de Cabinet du Ministère de l'Education Nationale est pourtant très claire :


 "il n'est pas dans le rôle de l'éducation nationale d'assurer la promotion de la corrida auprès des enfants. C'est pourquoi je vous remercie de vous assurer que les opérations menées dans les établissements scolaires autour de la corrida soient exemptes de tout prosélytisme et qu'elles puissent réunir les différentes associations oeuvrant dans ce champ"

  

 Contactons l'Inspection académique pour dénoncer ce prosélytisme du collège Yves Montand d'Allauch et pour demander que des associations abolitionnistes puissent présenter à ces élèves, l’autre point de vue sur la barbarie des arènes !
 
 N'oubliez pas que nous avons réussi à faire annuler la visite du torero Thomas Dufau dans une école des Landes ! Action collective des associations et des citoyens libres de ce pays !


 
 * Inspection académique :
 Tél : 04 91 99 68 07
 Email : ce.discovs13@ac-aix-marseille.fr
 ce.ia13@ac-aix-marseille.fr

 
 
 * Mail association des parents d’élèves du collège : sylvie.esquerre@hotmail.fr

 
 
 Merci à la BAC Marseille pour toutes ces informations !

 IMPORTANT !

 Ne contactez plus le Sénateur Povinelli qui est avec nous (signataire et dépositaire de la seule proposition de loi pour l’abolition de la corrida au Sénat en juin 2011) et qui a lui-même réagit sur son blog :  http://www.rolandpovinelli.fr/

 Merci à vous toutes et tous !

 Bien à vous

 Jean-Pierre Garrigues

 

_______________________________________________

Concernant les bonnes nouvelles ces derniers temps, je voulais vous rappeler que le journal Le Midi Libre avait donné la parole plusieurs fois aux  anti-corridas ...

Voici d'ailleurs un  article qui rappellera des souvenirs aux anciens (nes) du Post.fr !!!

 

http://archives-lepost.huffingtonpost.fr/article/2011/10/13/2612672_le-midi-libre-resiste-aux-pressions-du-monde-de-la-corrida-remercions-le_2.html#reactions

 

 

Et pour finir quelques " puces " de Luce ( Charlie Hebdo)à lire , relire, et transférer !

http://www.charliehebdo.fr/infospuce.html

 

 

Repost 0
Published by le journal de campagne de KIKI DU 78 - dans Corrida
commenter cet article
14 mai 2012 1 14 /05 /mai /2012 10:37
    • Manifestation contre l'implantation d'un abattoir rituel à Guéret (23)


       L'association Stéphane Lamart avait rejoint le collectif NARG (Non à l’abattoir rituel de Guéret) pour protester contre l'implantation d'un abattoir rituel à Guéret. Nous vous informons qu'une manifestation y est prévue le samedi 26 mai prochain, à 13h30, place Bonnyaud. Un covoiturage sera organisé. Rendez-vous sur le site du collectif pour plus d'infos.

       



      Au programme, intervenants (dont Christophe Marie et Zara Esther Whites), marche et mise en scène avec projection du documentaire de la Fondation Brigitte Bardot sur l'abattage rituel.

       


      Rappelons que sur cette commune, la société "SAS Sovilim" envisage la création d'un site où sera pratiqué l'abattage des animaux sans étourdissement préalable.



      Le collectif compte intervenir en sensibilisant les éleveurs et les habitants aux souffrances des animaux car les responsables de la commune ne les auraient pas consultés. Nous vous encourageons vivement à participer à cet événement, pour lutter contre la souffrance des animaux, bien sûr, mais aussi pour que de telles décisions ne soient plus prises avec un mépris manifeste de l'avis de nos concitoyens.

       


      Pour plus d'infos, le site du collectif 

      Manifestation contre l'implantation d'un abattoir rituel à Guéret (23)

       L'association Stéphane Lamart avait rejoint le collectif NARG (Non à l’abattoir rituel de Guéret) pour protester contre l'implantation d'un abattoir rituel à Guéret. Nous vous informons qu'une manifestation y est prévue le samedi 26 mai prochain, à 13h30, place Bonnyaud. Un covoiturage sera organisé. Rendez-vous sur le site du collectif pour plus d'infos.



      Au programme, intervenants (dont Christophe Marie et Zara Esther Whites), marche et mise en scène avec projection du documentaire de la Fondation Brigitte Bardot sur l'abattage rituel.
      Rappelons que sur cette commune, la société "SAS Sovilim" envisage la création d'un site où sera pratiqué l'abattage des animaux sans étourdissement préalable.


      Le collectif compte intervenir en sensibilisant les éleveurs et les habitants aux souffrances des animaux car les responsables de la commune ne les auraient pas consultés. Nous vous encourageons vivement à participer à cet événement, pour lutter contre la souffrance des animaux, bien sûr, mais aussi pour que de telles décisions ne soient plus prises avec un mépris manifeste de l'avis de nos concitoyens.


      Pour plus d'infos, le site du collectif 

       

       

      source :

      http://www.associationstephanelamart.com/index.php?n=721 :  

Repost 0
Published by le journal de campagne de KIKI DU 78 - dans animaux
commenter cet article
13 mai 2012 7 13 /05 /mai /2012 19:35

NOUVEAU SITE, NOUVELLE SITUATION

 

 

Pour ses dix ans, la CONVENTION VIE ET NATURE s’est dotée d’un nouveau site internet qui améliorera considérablement la qualité de la présentation de nos idées et valeurs.

Nous devons à notre administrateur, Gérard MARTIN, cet outil de développement en direction du public, l’un de nos objectifs étant d’informer et de sensibiliser la société à la cause du vivant.

Qu’il en soit remercié et félicité !

 

Nous vous invitons, amis lecteurs, à découvrir notre nouveau site ecologie-radicale.org et à l'ajouter à vos favoris.

 

 

 

Notre mouvement a dix ans.

Nous l’avons constitué en mai 2002, en un temps inquiétant où Jean-Pierre RAFFARIN devenait premier ministre et déclarait textuellement « La chasse sera ma priorité » et où Roselyne BACHELOT, la pire ministre de l’écologie  qu’ait eu à subir ce pays, s’apprêtait à offrir à ses amis chasseurs et amateurs de corridas bien des cadeaux et cette profonde pensée : « Lorsque la chasse recule, c’est coca-cola qui avance ! ».

 

 

 

Que pouvaient, face à la politique de cette droite réactionnaire, les actions associatives classiques ?

Rien. Les régressions étaient inéluctables.

 

Il fallait promouvoir en France un mouvement à caractère philosophique, éthique, politique mettant la nature, l’animal et l’homme au centre, en un mot, un mouvement biocentriste.

 

 

Ce que nous annoncions, dénoncions, redoutions s’est produit.

En dix ans, la nature, l’animal et l’homme ont régressé.

 

 

 

Aujourd’hui, le pouvoir UMP CPNT vacille et nous pouvons espérer qu’en juin, une majorité parlementaire nouvelle, donc un gouvernement nouveau, sortiront des élections.

Bien sûr, la contravention d’entrave à la chasse à courre ne sera pas supprimée immédiatement, et le retrait de  l’inscription de la tauromachie au patrimoine immatériel culturel de la France demandera bien des combats associatifs et politiques, bien des mois  pour   effacer cette honte.

 

 

 

Les pseudo-démocraties ploutocratiques pratiquent en effet l’alternance consistant à faire deux grands pas en arrière avec les uns et un petit pas timide en avant avec les autres, ce qui assure l’immobilisme et le blocage des sociétés contemporaines.

Nous ne voulons pas d’alternance mais une alternative.

Si nos ancêtres avaient pratiqué l’alternance le roi de droit divin aurait succédé à la république !

 

 

 

Une alternance paralysante, un vieillissement psychique du corps électoral en Europe, la maîtrise de l’information par les forces d’argent, condamneraient-ils irrémédiablement nos sociétés à la cruauté envers les êtres et à la destruction de la nature ?

Pas nécessairement.

 

 

 

Pour la première fois en France, la plupart des candidats dits de gauche à la présidentielle se sont exprimés contre les aspérités par trop féroces de la chasse.

Eva JOLY, JEAN-LUC MELENCHON, Philippe POUTOU, Nathalie ARTAUD opinèrent en faveur de l’abolition de la chasse à courre et même François HOLLANDE (élu de CORREZE) a émis des réserves sur ce mode de chasse et a condamné les abus de la chasse des oiseaux migrateurs autorisés par le précédent pouvoir.

 

 

 

Cela prouve que dans ses profondeurs, la société évolue à l’égard du vivant.

Certes, cette évolution est lente. les victimes sont encore trop nombreuses. Les actes de cruauté sont encore nauséabonds. Les ennemis de la terre constituent un lobby puissant et riche, cramponné à des privilèges.

 Le combat sera rude mais l’air devient plus respirable.

Il viendra ce jour où la barbarie sera extirpée, la chasse et la corrida abolies, les droits de la nature reconnus, le vivant mis au-dessus de l’argent et des traditions débiles.

 

 

 

Notre voix n’aura que très modestement contribué à cette victoire de l’humain sur ses instincts de mort.

Grâce à notre site, cette voix qui est d’abord la vôtre, sera plus puissante.

 

 

         Gérard  CHAROLLOIS

CONVENTION VIE ET NATURE

MOUVEMENT D’ECOLOGIE ETHIQUE ET RADICALE

POUR LE RESPECT DES ÊTRES VIVANTS ET DES EQUILIBRES NATURELS.

 

 

Repost 0
Published by le journal de campagne de KIKI DU 78 - dans Opinion
commenter cet article
12 mai 2012 6 12 /05 /mai /2012 15:46

image001-copie-1.jpg

 

 

 

 

 

Hier , je vous avais fait part d'une bonne nouvelle ( Libé qui arrête sa rubrique tauromachique ) et aujourd'hui, je continue avec une autre  : La fin de l'expérimentation animale en Inde !

J'aimerais désormais n'avoir que de bonnes nouvelles à vous transmettre ... je sais qu'il ne faut pas trop rêver ... mais nous avançons !!! Je veux croire que le monde change , et ce changement se fera avec votre aide ... vous, qui militez, vous, qui dénoncez les injustices, vous, qui signez les pétitions ... toute action a son importance ! MERCI pour " les sans voix " ! 

 ----------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------

Mai 2012. L’Inde vient d’interdire l’utilisation des animaux vivants dans les centres de recherche et à des fins éducatives. One Voice qui agit au quotidien pour l’abolition de l’expérimentation animale s’en réjouit et voit là un pas majeur pour le développement d’une recherche moderne et éthique.


Rien ne peut légitimer de faire souffrir des êtres vivants et l’Inde vient de délivrer un grand message en ce sens. La Constitution de ce pays contient une disposition sur les devoirs fondamentaux au rang desquels figure la compassion vis-à-vis des animaux et une loi sur la prévention de la cruauté envers les animaux existe. Mais la toute nouvelle disposition, nourrie de ces textes, annoncée par Jairam Ramesh, ministre de l’Environnement et des Forêts, va nettement plus loin : elle met hors la loi l’expérimentation animale dans les établissements d’enseignement et de recherche.

 

Changer les pratiques et les mentalités
 A la tête du comité d’éthique animale institutionnel (Institutional Animal Ethics Committee, IAEC), Mangal Jain a détaillé l’esprit et le propos de ces nouvelles dispositions, soulignant au passage le caractère archaïque de l’expérimentation animale, la cruauté l’y disputant à l’absurde.
 Il rappelle à tous les établissements de recherche l’éventail des outils de substitution (culture cellulaire, modélisation informatique…) dont ils disposent et qui ne vont pas manquer de se développer. Pour l’heure, la recherche moléculaire fait exception à cette règle. On peut espérer que ce sera la prochaine étape.

 

L’animal échantillon : un leurre
 Comme le soutient One Voice depuis le début de son combat, de la violence et de la cruauté ne peut jaillir le remède aux maux des hommes. Les animaux sont des êtres sensibles, « sentients », et des dizaines de millions d’entre eux meurent chaque année dans d’innommables souffrances du fait ou des suites de l’expérimentation. Sur un plan éthique, rien ne peut justifier cette torture. Et, cruelle ironie, on sait aujourd’hui, que les enseignements tirés de telles pratiques sont loin d’être fiables et, pire, parfois même dangereux pour l’homme. La valeur informative recueillie de l’expérimentation animale est limitée, les sujets développant au cours de celle-ci, du stress et des troubles qui faussent les résultats.

 

Recherche d’avant-garde
 Avec sa nouvelle loi, l’Inde a clairement déclaré la « cruauté indésirable ». Ce texte ne restera pas un vœu pieux : en cas d’infraction, les peines encourues peuvent aller jusqu’à cinq ans de prison et de fortes amendes, des contrôles étant prévus par le législateur. Incontestablement, cette loi place l’Inde à l’avant-garde de la recherche et de l’éducation scientifique. One Voice, qui se félicite de cette décision, travaille au quotidien pour que d’autres pays lui emboitent le pas au plus vite.

 

Nathalie Rousse

Repost 0
Published by le journal de campagne de KIKI DU 78 - dans Expérimentation animale
commenter cet article