Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog

Présentation

  • : Le blog de le journal de campagne de KIKI DU 78
  • Le blog de le journal de campagne de KIKI  DU  78
  • : Cet espace est réservé à des informations souvent ignorées par les " grands " médias, et à divers sujets d'actualité , en vue d'échanges de points de vues.
  • Contact

Recherche

Liens

28 mai 2015 4 28 /05 /mai /2015 10:35

Lolita Lempicka parle pour elle

Pour la fête des mères, Lolita Lempicka a souhaité partager un message avec vous.Découvrez vite ce témoignage poignant et diffusez-le autour de vous sans modération !

Repost 0
Published by le journal de campagne de KIKI DU 78 - dans Animaux
commenter cet article
26 mai 2015 2 26 /05 /mai /2015 10:09
A vos marques, prêts ? Militez !‏‏

Juin 2015 : à vos marques, prêts ? Militez !

Une newsletter un peu plus tôt que prévu car la semaine a été riche et que nous avons des choses importantes à vous annoncer.

D'abord les bonnes nouvelles ! La marque de thés bio "Les Jardins de Gaïa" et la marque"Lush" ont décidé de nous soutenir. Nos efforts pour conclure de nouveaux partenariats portent leurs fruits et c'est encourageant, car c'est un travail de l'ombre qui demande de nombreuses heures de travail à notre petite équipe de bénévoles ! Car je le rappelle, il n'y a aucun salarié chez AVES France. L'asso tourne grâce à des bénévoles pour que vos dons servent vraiment les causes que nous défendons ! 

Manifestations à venir : 

Le samedi 30 mai, la boutique parisienne Lush de la rue Renard organise une journée de solidarité en faveur d'AVES France pour le projet Amazoonico, centre de sauvetage pour animaux sauvages d’Amazonie. Vous pourrez y retrouver Morgane, bénévole pour AVES France et éco-volontaire chez Amazoonico. Les recettes du jour de la crème Charity Pot seront reversées à AVES France ! Foncez-y ! Morgane est sympa et dynamique. Je suis sûr qu'elle saura vous séduire et vous donner envie d'aider Amazoonico !

Le 6 juin prochain, AVES France participera à deux manifestations : 

• un rassemblement contre le delphinarium de Planète Sauvage à Port-Saint-Père (44). Vous y retrouverez Gwenael, adhérent de longue date, mais qui a rejoint les bénévoles d'AVES France il y a quelques semaines seulement. Sylvie sera peut-être également présente.

• un rassemblement contre TigerWorld devant le zoo d'Amnéville. Suite aux actions conjointes d'AVES France et de Code animal, 269Life a décidé d'organiser un happening devant le zoo, auquel nous participerons. Vous y retrouverez Daniel, Nicole et Pascal. D'ailleurs, nous avons reçu une réponse de l'EAZA suite à nos actions et même Charlie Hebdo parle de nous ! Merci Luce Lapin ! N'hésitez pas à acheter le journal ! 

Sylvie vous invite à répondre à la consultation publique pour la création d'une réserve naturelle régionale Loire-Bourguignonne. Les chasseurs y étant hostiles, merci de vous mobiliser ! 

Pour ma part, je vous invite à lire les autres articles que vous trouverez ci-dessous et aussi à nous soutenir par un don, ou encore mieux, une adhésion

Très cordialement,

Christophe CORET

Président d'AVES France

Repost 0
Published by le journal de campagne de KIKI DU 78 - dans animaux
commenter cet article
26 avril 2015 7 26 /04 /avril /2015 10:59

www.ecologie-radicale.org

La lettre de Gérard CHAROLLOIS le dimanche 26 avril 2015

TEL 06 76 99 84 65

 

 

Les zoophobes.

 

Si l’animal est à l'évidence un être sensible,

si la biodiversité qui se meurt appelle des mesures urgentes, effectives, fermes de protection, si un nombre sans cesse croissant de contemporains souhaitent instaurer avec l’animal et la nature un lien nouveau de bienveillance et de respect, les lobbies contre nature exercent en France une quasi-dictature.

Vous en doutez :

Prenez quelques minutes pour lire les débats parlementaires lorsque sont en questions la biodiversité, la condition animale, l’élevage, la chasse.

Vous éprouverez une véritable nausée à la contemplation des éructations, en particulier des députés et sénateurs UMP, agents zélés des franges les  plus arriérées de la population.

Qu’une poignée de braconniers veuille poser des lecques, des gluaux, des lacets, des matoles, tuer la nuit, exterminer le canard sauvage, la grive, l’alouette ou le blaireau, par le fusil, le piège, le déterrage et ces indignes élus de la nation se muent en valets dociles des pires exactions, des plus cruelles pratiques, des plus nocives agressions contre le vivant.

Qu’elle est instructive, sur l’indigence de ces parlementaires, la simple lecture des débats.

Je vous recommande les derniers en date relatifs à une loi en faveur de la biodiversité.

Une députée écologiste, Laurence ABEILLE, voulut introduire un amendement en faveur de l’animal sauvage, exposant que rien ne justifiait qu’il soit différemment traité que l’animal domestique. Un sondage SOFRES, de janvier 2011, révélait que 87% des personnes interrogées souhaitaient que les animaux sauvages soient protégées par la loi à l’encontre des actes de mauvais traitements.

Le groupe UMP s’opposa,  conformément à sa vocation réactionnaire, à cet amendement, rejoint, dans sa négation, par l’actuelle ministre de l’écologie.

Un élu du parti des milliardaires, philipe MEUNIER,  donnant dans l’humour de « beauf » interpela la rapporteure du projet de loi en invoquant le sort des mouches qui s’écrasant sur sa voiture pouvait lui valoir des ennuis si la loi protégeait l’animal sauvage.

 

L’amendement ne recueillit que sept voix et fut donc repoussé.

Sept voix ?

Mais alors, que faisaient les autres députés écologistes ?

Si des parlementaires écologistes ne participent pas à une telle séance de l’assemblée nationale, c’est qu’il n’ont rien à faire dans cette fonction, au nom de l’écologie !

 

Quant aux autres élus, ils s’agitent frénétiquement pour que les seules espèces protégées soient les chasseurs  et les « agriculteurs », les « meilleurs écologistes ».

Or, chasseurs et exploitants agricoles rivalisent dans la nuisance et n’ont qu’une obsession : tuer !

Ils disent, en langue de plomb : « réguler ».

Et ils ont bien régulé le loup, le lynx, l’ours et les grands rapaces.

 

L’exploitant agricole œuvre efficacement contre la nature, comme le prouve le fait que 89% des eaux douces de ce pays se trouvent contaminées par les pesticides.

Mais,pour les élus, surtout de l’UMP, ces chers agriculteurs doivent avec leurs amis chasseurs confisquer tous les organes consultatifs de la biodiversité, organes qui ne sauraient accueillir trop de ces « affreuses » associations de protection de la nature .

Caricature ?

Hélas ! Lisez les débats parlementaires et vous aurez honte pour ces personnages, syndics de l’obscurantisme et jouets des groupes de pressions contre nature.

Si jusqu’au milieu du 20ème siècle, l’exploitant agricole formait le gros des bataillons des électeurs, circonstance rendant servile l’élu, si le nombre des chasseurs atteignait les deux millions cinq cent mille jusqu’en 1975, nous n’en sommes plus là.

L’agriculture productiviste tue le paysan, espèce en voie de disparition et les progrès de la sensibilité et des connaissances détournent les citoyens du loisir de mort.

Ainsi, les parlementaires s’avilissent et abdiquent l’intelligence pour complaire à des lobbies ultra-minoritaires.

Ce n’est point être polémique que constater que les chasseurs et la FNSEA interviennent systématiquement pour détruire les espèces soit parce qu’elles sont « gibier », soit parce qu’elles sont « nuisibles ».

A-t-on vu une seule fois, des associations de chasseurs militer pour réduire le temps d’ouverture de la chasse aux oiseaux migrateurs ?

La FNSEA exige-t-elle le retrait d’un pesticide, fut-il toxique ?

 

Par culture, par idéologie, ces hommes contre nature exècrent les mouvements qui demandent plus de respect du vivant, moins de massacres, moins de cruauté, moins de poisons dans les sols et les eaux.

Ces hommes zoophobes craignent les loups, les ours, les lynx, les renards, les cormorans, les hérons, les vautours,  les martres et les fouines.

Pour eux, l’animal est d’une nature différente de l’homme et peut servir de souffre-douleurs, d’occasions de distractions sadiques.

En aucun cas, pour l’agro-cynégétique la nature mérite protection.

Qu’importe .

Pour un parlementaire UMP, l’exploitant agricole, avec son pulvérisateur de molécules biocides et le chasseur, avec ses armes, sont les « meilleurs protecteurs de la nature ».

Oui, ce pays pâtit d’une classe politique minable.

Mais, pour le savoir, devant tant d’évidences, a-t-on encore besoin de lire les débats des assemblées ?

 Gérard CHAROLLOIS

CONVENTION VIE ET NATURE

MOUVEMENT D’ECOLOGIE ETHIQUE ET RADICALE

POUR LE RESPECT DES ÊTRES VIVANTS ET DES EQUILIBRES NATURELS.

Repost 0
Published by le journal de campagne de KIKI DU 78 - dans animaux
commenter cet article
14 avril 2015 2 14 /04 /avril /2015 10:20

Vous trouverez ci-dessous, de nombreux sujets d'actualité, ainsi que l'interaction homme - animal.

Certains diront "occupez-vous plutôt des humains, au lieu de vous préoccuper des animaux " et auront tendance à les opposer.

Est-il indécent de se préoccuper du sort des animaux ?

Au temps des anciens Égyptiens, "il n’existait pas de césure, encore moins de hiérarchie, entre le monde animal et celui des humains. Les animaux étaient déjà perçus comme des êtres vivants doués de sensibilité, dépositaires d’une étincelle divine et d’une charge sacrée. L'homme et l'animal : chronique imagée d'une passion durable".

Récemment et sous l'impulsion d'intellectuels, la France a enfin reconnu l'animal comme être sensible.

Certains politiques les utilisent même comme outils de propagande : David Cameron embrassant un agneau pour Pâques, François Hollande saluant une poule au Salon de l’agriculture, les présidents américains graciant les dindes...

Les animaux sauvages, quant à eux, ne sont toujours pas considérés comme « êtres sensibles », alors que de nombreux exemples prouvent le contraire. Dans la continuité des découvertes mises en exergue par Jane Goodall, l’état des connaissances scientifiques démontrent chaque jour un peu plus que les animaux sont dotés de capacités émotionnelles et cognitives qui n’étaient pas toujours reconnues jusqu’alors. Cela a fait notamment l’objet du « Hors Série Sciences & Avenir » où intelligence collective, compassion, architecture, langage, séduction, ruse ou politique, prouvent que les animaux ont du génie.

Devant l'engouement pour la question animale et son créneau porteur, "l'université de Strasbourg va enseigner le droit de l'animal » : les animaux ont-ils des droits ? Peuvent-ils être responsables ou à défaut, qui peut l'être pour eux ? Les humains ont-ils des devoirs envers les animaux? Comment améliorer l’exploitation et le bien-être des animaux servant à produire de la nourriture ou à contribuer à la recherche scientifique ?

La Revue Semestrielle de Droit Animalier (RSDA) pourrait servir de rampe de lancement à des cours dans d'autres universités.

« On ne peut pas continuer à considérer que l’animal est une chose »

Les solutions sont bien souvent dans la nature et l'observation des animaux. « Véritable opportunité pour le futur, le biomimétisme consiste in fine à faire de la recherche autrement, ens’inspirant du vivant pour tirer parti des solutions et inventions produites par la nature. Discipline en forte croissance et à haut potentiel, elle est au cœur des stratégies d’innovation des entreprises car au cœur de la nouvelle révolution industrielle en cours. »

Par ailleurs, l'animal dans sa fonction d'alerte, devient un médiateur, un révélateur de notre société. Les événements tragiques, les tensions, le contexte actuel de mutation, l'accélération du changement climatique, etc... ont sensibilisé l'opinion publique. 

Aujourd'hui, les réseaux sociaux marquent la tendance et décuplent l'information. Et, si l'observation de l'animal pouvait devenir un indicateur de prévention de la violence et de l'insécurité ?

Daech a raillé CNN qui affirmait que les djihadistes recrutent grâce au Nutella et au Lolcats.

Il serait possible de faire un travail législatif sur le lien entre cruautés sur animaux et violences aux personnes. Il a été constaté que les abus perpétrés sur les autres, sont généralement dupliqués sur les autres. Une piste pour détecter les personnes à risques

Le nouveau statut de l'animal, pourrait même venir à la rescousse de la violence conjugale. Nous pouvons parler de cycle interconnecté de la violence conjugale.

En France cela n'a jamais été véritablement exploré, ni exploité. Sachant que la France détient le plus grand nombre d'animaux au sein de la cellule intra-familiale. 

Enfin, il a été constaté que le respect des animaux par l’homme est inséparable du respect des hommes entre eux.

L’avenir de l’humanité, doit être aussi solidaire de celui de l’animalité (p15 Droit Animal, Ethique & Sciences n° 84)

Bonne lecture !

Voici une liste ( longue mais importante  à garder,et  à diffuser  ...) des Contributions :

 

 

 

CONTRIBUTIONS :

 

 Kofi ANNAN, ex secrétaire général des Nations unies et médiateur de l'ONU et de la Ligue arabe, membre du groupe Global Elders qui promeut la paix et les droits de l'homme dans le monde : "Notre monde a désespérément besoin de dirigeants avec une vision à long terme

 Roger-Pol DROIT,  philosophe français, journaliste, chroniqueur, chercheur au CNRS, enseignant et écrivain : « L’accoutumance à l’horreur »

 Damien LELOUP et Martin UNTERSINGER, journalistes :  « Projet de loi sur le renseignement : l'impossible dialogue »

 Joan MARTINEZ ALLIER, « L’écologisme des pauvres, une étude des conflits environnementaux dans le monde » - Institut Veblen –Les Petits matins (p88 Socialter n°9) 

 Jean-Marc NEUMANN, Juriste, Secrétaire Général et Coordinateur de l’EuroGroup for Animal Law Studies (EGALS) et Fondateur d'Animal et Droit  : « Enfin des cours de droit de l'animal en France ! » www.animaletdroit.com  « L'université de Strasbourg va enseigner le droit de l'animal » (source Le Monde) « On ne peut pas continuer à considérer que l’animal est une chose » (source Terraeco)

 

 Philippe REIGNÉ, Professeur du Conservatoire National des Arts & Métiers : « Nous sommes tous des animaux sensibles » 

 Manon LAPLACE, journaliste - rédactrice web à Bio à la Une : « Germes tueurs le fléau de l'élevage intensif » - Arte Volailles contaminées aux bactéries : le rapport qui fait froid dans le dos

 Anne DE LOISY, journaliste d’investigation qui a enquêté durant 3 ans au cœur de la filière industrielle de la viande. Abattoirs non conformes, tromperies à répétitions, intoxications alimentaires… : dans son livre  « Bon appétit ! », elle dresse un bilan sans concession. Rencontre. Voir une interview de l’auteur en vidéo ici et un article ici (relayé par OABA)

 Cécile BRETON, Directrice de publication et rédactrice en chef de Espèces, revue d'histoire naturelle sortie N° 15 « Comment vivre ensemble ? » Ils ne sont pas vraiment attirants et, pour certains, synonymes de maladie et de mort, mais les micro-organismes sont non seulement les êtres vivants les plus anciens mais aussi les plus nombreux sur Terre.  (sommaire complet ici)

Nouveau : Toute l'actu de la recherche (qui n'est pas dans Espèces) est sur notre blog !

 Anne-Cécile BEAUDOINjournaliste Paris Match : Salon de l’agriculture : « la parole aux animaux » (Paris Match) Les organisations de protection animale se mobilisent au Salon pour dénoncer les dérives de l'élevage et leurs conséquences sur les animaux, les humains et la planète.

 Jean-Baptiste JEANGENE-VILMER, Docteur en science politique, philosophie, Chargé de mission Affaires transversales et sécurité au Centre d'Analyse, de Prévision et de Stratégie (CAPS) du ministère des Affaires étrangères :  « L' éthique animale », PUF, "Que sais-je ?", 2015 (Date de parution : 06/05/2015)

 Florence BURGAT, philosophe, chercheuse : « La cause des animaux pour un destin commun » Ed. Dans le vif Buchet Chastel - 

 Patrick LLORED, Pr de philosophie, prône la « citoyenneté animale » pour les animaux. Qu’en pensez-vous ?

 Sophie Le GALL :L'avenir de la prévention spécialisée est "en danger", selon les éducateurs de rue

 Olivier MAUREL, Professeur agrégé de Lettres, auteur de plusieurs livres sur la violence et la non-violence : «Vingt siècles de maltraitance chrétienne des enfants » Ed. Encretoile - « La Fessée, questions sur la violence éducative » Ed. La Plage -

 Nicolas HENIN, journaliste et Pierre TORRES, photographe ont été enlevés en juin 2013 dans le sud de la Syrie par un groupe appartenant à un mouvement jihadiste, avant de retrouver leur liberté après 10 mois de détention. Ils sortent aujourd'hui un livre pour enfants qu'ils ont réalisé ensemble: "Papa hérisson rentrera-t-il à la maison?". C'est du fond de leur cellule, en Syrie, que les deux ex-otages ont inventé les aventures du petit personnage. Un ouvrage destiné à tous les jeunes lecteurs qui souffriraient de l'absence d'un parent.

 Philippe GOMONT avec AFP : Violences sexuelles pendant l'enfance : une étude donne l'alerte

 Laurent MUCCHIELLI, sociologue : Parution d'un numéro thématique de la revue Faire Savoirs intitulé "Délinquance, criminalité et banditisme dans la région marseillaise". Sommaire  ICI - Bon de commande à télécharger ICI

Lettre d'information du site Délinquance, justice et autres questions de société 

* Stéphane Foucart - La planète a atteint ses limites 

L'alimentation en otage, José Bové, Gilles Luneau, Autrement, 2015 (voir ici)

* Les mains propres. Plaidoyer pour la société civile au pouvoir

* Condamner. Une analyse des pratiques pénales

* Le corps dans la relation aux autres. Pour une éducation à l’empathie, Omar Zanna, Presses Universitaires de Rennes, 2015 (voirici)

 Mathieu RICARD, docteur en génétique cellulaire, représentant français du Dalaï Lama, engagé dans l’humanitaire et Membre du Comité d’honneur de l’Institut Jane Goodall France : « Est-il indécent de se préoccuper du sort des animaux ? » - Karuna-Shechen: www.karuna-shechen.org

 Jane GOODALL, primatologue, anthropologue, fondatrice de l'Institut Jane Goodall pour la protection de la biodiversité, l'aide au développement durable et l'éducation : « Les animaux ont des personnalités, un esprit et ressentent des émotions. Vers une évolution dans la manière dont la société humaine traite les animaux…» « La corrida est une barbarie !  Sa pratique est lâche et indigne. Elle doit être interdite en France. » - Pour lire le tweet, cliquez-ici

 Jean ESTEBANEZ géographe, Emmanuel GOUABAULT et Jérôme MICHALON sociologues, avaient coordonné le Numéro 5 de la revue géographie Humanimale consacré à la relation Homme-Animal (Carnets de géographes et de recherches)

Vous pouvez retrouver le sommaire du numéro et les articles en cliquant ici. Appel à contribution pour le 9è numéro des Carnets - 15 septembre 2015

 Michel CROS, journaliste auteur sur les locavores :  « la cause animalière rentre à la fac »  et « Comment convertir du gaz carbonique en énergie verte ? »

 Marie-Monique ROBIN, auteure « Sacrée croissance », une « uchronie prospective » - et optimiste -, déclinée sous forme de documentaire, de livre et d’exposition (entretien) :

Marie-Monique Robin : « L’autonomie alimentaire et énergétique sera facteur de résilience »

 Nathanaël COSTE et Marc de La MENARDIERE : en quête de sens film sur la recherche de solutions positives pour notre société LIRE LA SUITE 

 Joël LEQUESNE, Psychologue clinicien, ancien psychologue scolaire : « L’empathie à l’épreuve du spécisme : quels choix pour l’enfant ? » Disponible en téléchargement 

 

empathie_a_l_epreuve_du_specisme_j_lequesne.pdf

 Orianne VATIN, journaliste, rédactrice en chef de Planète Animaux - La liberté de la presse vient de prendre une gifle magistrale en voulant exercer son métier : « Un journaliste tabassé à Arles par des professionnels de la tauromachie ! »

 Phil ARKOW, coordinateur  "The Link" : The March 2015 issue of The LINK-Letter is now available with 12 pages of news about the LINK between animal abuse and human violence. Click here to read about

The February 2015 issue of The LINK-Letter is now available with 14 pages of news about the LINK between animal abuse and human violence. Click here to read about

 Isabelle NAIL, analyste Jungienne, écrivaine auteure de Ni art ni culture et « Cornes sensibles 

 Benjamin BRAME, avocat droit des contentieux publics : « Les animaux sont des êtres vivants et doués de sensibilité »

Participer à cette discussion

 Elisabeth de FONTENAY, philosophe et Reha HUTIN, Présidente de la fondation "30 Millions d'Amis" : "La sensibilité animale enfin reconnue"

 Diana SALICETI, journaliste : "Les animaux définitivement reconnus comme des «êtres sensibles"

 Pierre JOUVENTIN, chercheur et éthologue  :« La coévolution du chien et de l'homme‏ » (la recherche avril 2015) http://www.larecherche.fr/savoirs/anthropologie/evolution-homme-piste-du-loup-01-04-2015-199496 - La souffrance animale, une spécialité française ? - Rue89 ...

rue89.nouvelobs.com/.../souffrance-animale-specialite-francaise-257354

La revue 'Sciences et Avenir' a classé son dernier livre 'La face cachée de Darwin' parmi les sept meilleurs livres de l'année 2014 :

http://www.sciencesetavenir.fr/a-voir-a-faire/20141223.OBS8588/7-livres-parmi-les-meilleurs-de-l-annee-2014.html   

« Les animaux possédent-ils un langage ? »

 Barnabé BINCTIN et Laure CHANON, pour Reporterre : «ENQUÊTE - Un maître caché de l’industrialisation de l’agriculture » 

 Méryl PINQUE, porte-parole de l’association Vegan.fr a collaboré à plusieurs revues littéraires et universitaires. Prochaine parution : « Bêtes humaines ? Pour une révolution végane » avec une préface de Michel ONFRAY, philosophe et les contributions des grands spécialistes internationaux de la cause animale : Gary FRANCIONE professeur de droit et de philosophie, Valéry GIROUX juriste, Patrick LLORED et Gary STEINER, philosophes. Collection «Universités populaires & Cie » Ed. Autrement - Vous en trouverez ici un bref compte-rendu.

 Amélie BONNET BALAZUT, Docteur en Arts plastiques et sciences de l'art :  « Portrait de l’homme en animal. De la duplicité de la figure humaine dans l’art pariétal paléolithique »

 Christophe ANDRE, médecin, psychiatre à l’hôpital Sainte Anne à Paris  « Pour sauver la planète, devenez végétariens ! » Tout l'écosystème – et notre cerveau – se porteraient mieux si nous acceptions de manger moins de viande.

 Georges CHAPOUTHIER, : « Les requins pensent-ils ? » Généralement dépeints comme des machines à tuer dénuées de toute espèce de raisonnement, les requins sont en fait bien plus intelligents qu'on ne le croit.

 Gérard CHAROLLOIS, juge des affaires matrimoniales et président de la CVN : « Chasse: forfaiture et imposture »

 Pierre ATHANAZE, naturaliste, forestier, auteur du "Livre noir de la chasse" et de "Qui veut la peau du Lynx" : « Statut des animaux : le Sénat refuse qu'ils soient "doués de sensibilité". Ridicule » 

 Roger LENGLET,  philosophe et journaliste d’investigation, auteur de nombreux livres d’enquête sur la santé, l’environnement, la corruption et le lobbying et avec Marie GROSMAN, agrégée en sciences de la vie, diplômée en épidémiologie et en santé environnementale, de Menaces sur nos neurones. Alzheimer, Parkinson... et ceux qui en profitent (lire l’entretien réalisé par Basta !). Il est membre de la Société française d’histoire de la médecine. Propos recueillis par Sophie Chapelle : « Sans étiquetage ni traçabilité, les nanotechnologies envahissent notre quotidien » - Alerte au mercure

 Danièle FAVARI, Juriste spécialisée en droit européen de l’environnement, auteure de "UE-USA, les enjeux de l'accord de libre-échange" et de "les vrais dangers du gaz de schiste" : « Nature à vendre » Monétarisées et financiarisées, d'immenses zones naturelles sont transformées en produits boursiers ou fonds spéculatifs. En investissant dans des actions d'espèces en voie d'extinction […]

 Léopoldine CHARBONNEAUX, Directrice France de CIWF (Compassion in World Farming) : « L'UE tire profit du commerce cruel d'animaux vivants »

 Muriel DOURU, Illustratrice freelance dans la création en mode : « Journée mondiale de la vie sauvage... dans le plus grand silence »

 Yolaine DE LA BIGNE, journaliste et fondatrice de Néoplanète, Emilie VILLENEUVE, journaliste : « L’Antarctique, véritable sanctuaire pour la vie sauvage » - Lire le magazine Écouter les podcasts - Voir les vidéos

 Luce LAPIN à découvrir ou à relire : toujours d'actualité www.luce-lapin-et-copains.com

POLITIQUES ET ANIMAUX : 

Les politiques et les animaux: Les politiques ont souvent utilisé les animaux comme outils de propagande, à l'image d'un Vladimir Poutine jouant avec des huskies ou montrant sa force en caressant un léopard à Sotchi (sources Paris Match)

Quand le Labrador Philae fait (un peu trop) la fête aux invités de François Hollande

Quand Bernadette Chirac compare François Hollande à un insecte

Quelle place nos politiques accordent-ils aux animaux ? consulter le site http://www.politique-animaux.fr/

Extraits : 83% des Français souhaitent interdire l’accès des jeunes aux corridas : je dépose une proposition de loi

Proposition de loi visant à interdire l'accès aux corridas aux mineurs de moins de quatorze ans
La ville de Nîmes veut faire aimer la corrida aux jeunes
Roland Povinelli soutient la proposition de loi visant à interdire l'accès des mineurs aux corridas
Pour Jacques Moignard les enfants doivent apprendre à connaître la corrida "comme on apprend à lire, écrire ou marcher"

DROIT ANIMALIER & INTERACTION HOMME - ANIMAL :

Le respect des animaux par l’homme est inséparable du respect des hommes entre eux (Fondation Droit Animal Ethique & Sciences)

Régime juridique de l’animal, fin (sources Fondation Droit Animal, Ethique & Sciences)

L’avenir de l’humanité, solidaire de celui de l’animalité (p15 Droit Animal, Ethique & Sciences n° 84)

Formation droit animalier à Strasbourg 

http://www.humanite-biodiversite.fr/article/enfin-des-cours-de-droit-de-l-animal-dans-une-universite-francaise

Formation droit équin à Limoges 

Un diplôme universitaire en droit équin à Limoges Institut du droit équin - Laurie Bessette - 05 55 45 76 30
Centre de Droit et d'économie du Sport
Hôtel Burgy
13 rue de Genève
87100 Limoges çedex
E-mail: contact@institut-droit-equin.fr 
Ou droitequin@gmail.com

Formations de l’Institut du droit équin en mai et juin 2015 :

6 mai de 13 à 18 h à la Maison de l'Avocat 1 rue de Cursol à 33000 Bordeaux 
et 29 juin à Paris, 20 Bd de Latour Maubourg

Email: contact@institut-droit-equin.fr  site : http://www.institut-droit-equin.fr/

http://www.animaletdroit.com/

Prix Carbonnier 2014: un prix de droit qui récompense une thèse sur la condition animale Le prestigieux prix Carbonnier récompense Pierre-Jérôme Delage pour sa thèse consacrée à la condition animale ! Preuve s'il en est de l'intérêt croissant des juristes pour l'animal et sa place dans le droit.  Voici un extrait de l'article publié au sujet de la remise de ce prix: "Cette année, le Prix Jean Carbonnier qui fête ses dix ans, récompense Pierre-Jérôme Delage pour sa thèse « La condition animale. Essai juridique sur les justes places de l’Homme et de l’animal » qui a pour ambition de s’emparer du statut de l’animal en droit. Cette thèse pluridisciplinaire propose de situer la condition juridique de l’animal qui  « n’est ni Homme, ni simple substance étendue », « dans un entre-deux, entre le tout de la dignité et de la personnalité physique (qui doivent demeurer exclusivement humaines) et le rien de la choséité pure (à laquelle la bête sensible ne saurait jamais plus être légitimement ramenée) ».La suite ici http://www.justice.gouv.fr/le-ministere-de-la-justice-10017/prix-jean-carbonnier-2014-27921.html

Les animaux sauvages : des êtres insensibles ?

Les animaux vivant à l'état de liberté ne sont pas des êtres vivants doués de sensibilité

► Parution « Les animaux en Islam » Ed. Droits des animaux : L’association Droits des Animaux publie un grand classique de théologie animale islamique, Les animaux en islam par ALHAFIZ BASHEER AHMAD MASRI (1914-1992), qui fut imam de la mosquée Shah Jehan de Woking en Angleterre. L’ouvrage a été publié pour la première fois en 1989 chez Athene Trust. Cette traduction (de l’anglais) a été réalisée par Sébastien SARMEJEANNE, sous le contrôle scientifique du spécialiste de l’islam Malek CHEBEL, auteur d’une trentaine d’ouvrages sur l’islam, notamment une nouvelle traduction du Coran et un Dictionnaire encyclopédique du Coran. Malek Chebel signe également une préface http://www.droitsdesanimaux.net/

► Lorsqu’on est musulman, est-on tenu de manger de la viande ?

La viande « Halal » implique-t-elle obligatoirement une mise à mort sans étourdissement ?

Doit-on nécessairement sacrifier un mouton pour célébrer la fête de l’Aïd el-Kébir ?

Peut-on avoir pour loisir des activités contraires à la compassion envers les animaux, comme la corrida ou la chasse ?

Autant de questions traitées par cette somme érudite faisant le point de manière exhaustive sur les enseignements islamiques en matière de droits des animaux.

A lire aussi sur Terraeco.net : 
- « “Parler de différence entre l’homme et l’animal est nocif” » 
- « Les animaux ne sont plus des biens meubles » 
- « “Les animaux ne sont pas de la viande sur pied” » 
- « L’animal est politique »

Statut de l’animal dans le code civil : Plus d’infos sur http://www.oaba.fr/ dans « À la une ».

Benjamin BRAME, avocat droit des contentieux publics : « Les animaux sont des êtres vivants et doués de sensibilité »

Les animaux sont désormais officiellement « doués de sensibilité »
En savoir plus sur http://www.lemonde.fr/planete/article/2015/01/28/les-animaux-sont-desormais-officiellement-doues-de-sensibilite_4565410_3244.html#fBJPl3ibmmStyet1.99

Les animaux ne sont plus des meubles

http://www.ladepeche.fr/article/2015/01/29/2039290-les-animaux-ne-sont-plus-des-meubles.html

Les animaux sont désormais officiellement « doués de sensibilité »
En savoir plus sur http://www.lemonde.fr/planete/article/2015/01/28/les-animaux-sont-desormais-officiellement-doues-de-sensibilite_4565410_3244.html#CJJewikg0bagQgME.99

Les animaux reconnus comme des "êtres vivants doués de sensibilité" http://www.lepoint.fr/societe/les-animaux-reconnus-comme-des-etres-vivants-doues-de-sensibilite-28-01-2015-1900426_23.php

Statut des animaux : le Sénat dit non

http://www.sciencesetavenir.fr/animaux/20150126.OBS0819/statut-des-animaux-le-senat-dit-non.html

Statut des animaux : le Sénat refuse qu'ils soient "doués de sensibilité". Ridicule

http://leplus.nouvelobs.com/contribution/1313271-statut-des-animaux-le-senat-refuse-qu-ils-soient-doues-de-sensibilite-ridicule.html

Revue Semestrielle de Droit Animalier :

- numéro RSDA 2-2013 de la RSDA pages 157 à 171 http://www.unilim.fr/omij/files/2014/03/RSDA-2-2013.pdf
- numéro RSDA 1-2014 de la RSDA pages 205-206 http://www.unilim.fr/omij/files/2014/11/RSDA-1-2014.pdf
les animaux reconnus définitivement comme des êtres sensibles dans le Code civil

http://www.30millionsdamis.fr/actualites/article/8451-statut-juridique-les-animaux-reconnus-definitivement-comme-des-etres-sensibles-dans-le-code/

Archives : L’enseignement du droit des animaux en France, c’est pour quand ?

Création du Collectif pour le dimanche sans chasse. Ce collectif a pour mission de rassembler les associations d’usagers de la nature et d’œuvrer pour que le dimanche devienne un jour non chassé. L’obtention de cette mesure, souhaitée par la majorité des français-es, serait une avancée considérable. Cela permettrait d’instaurer un partage de la nature, de disposer d’un jour pour pratiquer ses loisirs de plein air en toute tranquillité et sécurité, et d’apporter à la faune sauvage un peu de répit.

A Madrid, l’euthanasie des animaux abandonnés est désormais interdite

POLEMIQUE, RESEAUX SOCIAUX, BUZZ  :

Daech raille CNN qui affirme que les djihadistes recrutent grâce au Nutella et au Lolcats

Pétrole biotique ou pétrole abiotique ?

Grâce à un drone il filme la choquante vérité sur les fermes d’élevages intensifs

Des singes bloqués à Stockholm après une crise diplomatique avec l'Arabie saoudite

Mort des abeilles et pesticides: la polémique est relancée 

Écologie punitive : Royal : tuez un max de loups avant la trêve !

Métro de Paris: nos affiches refusées !

La sécurité, talon d'Achille de l'Internet des objets

Microsoft prépare un jeu vidéo sur la Corrida pour Xbox

Alès, la corrida indemnisée « à cause des anti-corrida »

Quand des vétérinaires français cautionnent la corrida

400 manifestants contre la « Ferme des Mille Veaux », on y était !

Facebook : La facilité de diffusion presque anonyme sur Facebook permet de développer le commerce illégal d'animaux de toutes sortes. Énormément d'animaux vendus via ces sites proviennent de vols ! Demandons qu'une réglementation soit mise en place concernant ce mode de diffusion.

Les caméras de Google Street View débarquent au Groenland

L'aigle caméraman vole au-dessus de Dubaï (Extrait Sept à Huit) 

La Fondation Assistance Aux Animaux épinglée par le Canard Enchaîné

Les  animaux domestiques nous coûteraient-ils trop cher ?

Les yeux rivés à son smartphone, un homme rate une baleine qui passe devant luiCe cliché publié sur Instagram le mardi 3 février a fait le tour de la Toile. 

Rencontrez Albert, le chat le plus énervé de sa génération

Des milliers d'euros réunis pour sauver Bruce Tout-Puissant, un chat maltraité

Comment Choupette, le chat de Karl Lagerfeld, a gagné 3 millions d'euros en un an

Mi-chat, mi-mouton, et complètement furieux, voici Albert, la nouvelle star d'Instagram (Le chat au regard qui tue et aux 25 000 fans)

 

Une nouvelle application gratuite mêlant philanthropie, French tech et réseaux sociaux. Des Français inventent le «Tinder du don»

 

ENVIRONNEMENT, BIODIVERSITE, CHANGEMENT CLIMATIQUE :

Comment la nature nous fait du bien (ça m’intéresse avril 2015) - L’inventaire de la Terre -

 

Patrimoine naturel des outre-mer, un atout pour le développement 

Les DOM-TOM, grands oubliés de la politique énergétique nationale 

La vraie-fausse interview de François Hollande par le journal "l'Ecologiste"

Changement climatique : lutter avec l'émotion et la pédagogie plutôt que le catastrophisme

Abeilles et pesticides : l’étude scientifique avait été mal interprétée

Précieuses abeilles, ces alliées qui méritent toute notre attention (Biocontact n° 255)

Si la forêt tropicale disparaît la planète entière en payera les conséquences dramatiques.  La France est un grand importateur de soja pour les animaux d'élevage. Pour lire le tweetcliquez-ici

Audition de Nicolas Hulot, envoyé spécial du Président de la République française pour la protection de la planète, sur la Conférence Paris climat 2015 (COP21)

CE coût économique et financier de la pollution de l'air  
Projet de loi pour la reconquête de la biodiversité, de la nature et des paysages

« segolene royal: limiter les plastiques chez les grossistes et les usines » (pétition

Côtes françaises : la montée des eaux s’accélère (Sciences & Vie)

Une simulation dévoile comment la pollution asiatique crée des cyclones en Amérique (Sciences & Vie)

Le glyphosate, le pesticide le plus épandu en France, « probablement cancérogène » (Sciences & Vie)

Les particules fines augmentent les risques d’autisme chez les enfants à naître (Archives : Sciences & Vie)

L'Université de La Rochelle prouve la contamination au mercure des oiseaux en Guyane

Pesticide et santé : l’équation sans solution

Biodiversité: l’Assemblée ne reconnaît pas un statut aux animaux sauvages

COP21 : grand foutoir diplomatique ou vrai progrès ? Face à face Jouanno / Baupin

"Dialogue environnemental" : des propositions attendues en mai

Changement climatique : l’élevage pire que le transport

Le « discount » coûte cher à la planète

Gaz de schiste Un amendement glissé par une poignée de sénateurs demande que soit procédé à l’inventaire des hydrocarbures non conventionnels en France.

Du bitume à base de microalgues pour « verdir » les routes

« L’écologiste », n°44, janvier-mai 2015 avec de nombreux articles hors dossier, sommaire complet en ligne

 

À Genève, 195 pays adoptent un texte de négociation sur le climat

Les territoires doivent se préparer à une ressource en eau plus rare

La montée des océans réévaluée

Découvrez le tour de France des alternatives aux pesticides

Changement climatique : des solutions existent pour 9 Français sur 10

Critiquées par la Cour des comptes et les ONG, les agences de l'eau sur la sellette

Écologie : « Si chacun fait un petit pas, c’est un grand pas pour l’humanité »

Alerte au mercure !

En Chine, 90 % des grandes villes ne respectent pas les normes de pollution

Etats-Unis : premières mesures contre les pesticides tueurs d’abeilles 

 

Ecologie : pourquoi tout le monde s’en fout (p 39 Terraeco n° 65 mars 2015)

Au cœur de l’Amazonie, la tour high-tech sentinelle du climat  (Terraeco n° 66 avril 2015)

 

Le sanctuaire poussiéreux du maître des graines (Terraeco n° 66 avril 2015)

Une France 100 % énergie renouvelable en 2050 : c’est possible 

 

Changement climatique : lutter avec l'émotion et la pédagogie plutôt que le catastrophisme

MER, OCEAN

Entretien avec des membres de l’expédition 7ème continent

Pollution des mers : boire la tasse de plastique. Nos océans sont de plus en plus pollués par les déchets de notre consommation quotidienne. Au point que l’on parle désormais du « septième continent ». (p56 Socialter n°9)

Massacre en haute mer Quelque 100 millions de requins seraient tués chaque année pour leurs ailerons (mercredi 1er avril à 20 h 50 sur Canal+). En savoir plus ici

 

Une centaine de dauphins s’échouent sur une plage japonaise 

Marseille: Le tourisme baleinier a son label

Indonésie. Des milliers de pêcheurs étrangers retenus en esclavage

Hommage à la navigatrice Florence Arthaud et sa fille Marie, leur passion pour les animaux [Vidéo 30 Millions d’Amis]

Naufrage du Thunder, navire braconnier pourchassé par Sea Shepherd

Aucun financement européen affecté à la mise à mort de requins

Le Viking, deuxième navire braconnier de légine recherché par Interpol, bloqué en Malaisie

Un bébé dauphin sauvé d'une mort certaine à cause d'un sac plastique (vidéo)

Pitcairn devient la plus grande réserve marine mondiale

Chalutage profond : le coup de gueule de Claire Nouvian contre la France (archives Néoplanéte)

Enquête exclusive : la Belle et la Bête, du requin dans nos crèmes de beauté

Beneath the Surface, la vérité sur les orques de SeaWorld. Après le documentaire choquant Blackfish également appelé L’Orque tueuse, c’est le livre Beneath the Surface qui dévoile la vérité sur les orques de Sea World. meltyDiscovery vous explique ce dont il s’agit

Sur Twitter, SeaWorld et les défenseurs des animaux s'affrontent au sujet des orques

Opération IceFish : la plus longue traque de l'histoire maritime continue... (avec le renfort d'un navire de pêche légale)

Justice pour les océans

Quand on achète, c’est la mer qui paie.

Le Japon jette de la viande de baleine pleine de pesticides 

Projections à Marseille du documentaire de BLOOM "INTOX - Enquête sur les lobbies de la pêche industrielle". Le film revient sur le bras de fer engagé par BLOOM contre ces lobbies qui ont mis en place tous types d'actions visant à faire échouer ICIChaque projection sera suivie d'un débat avec Charlène Jouanneau de l'équipe de BLOOM.

Planète océan : exposition photographique de Yann Arthus-Bertrand et Brian Skerry

Nouvelle-Zélande : 200 baleines-pilotes s'échouent sur une plage

A lire aussi - Camargue : une baleine morte s'est échouée sur les plages de la réserve nationale

 

ELEVAGES INTENSIFS & SANTE PUBLIQUE :

Le burger du futur sera sans bidoche (source Usbek & Rica)

ARTE : Doit-on encore manger des animaux ? (vidéo

Atlas de la viande - Impacts – La production et la surconsommation de viande industrielle saccagent la planète (Biocontact n°256)

Enquête : Ce qui se passe vraiment dans les abattoirs en France

La viande dans tous ses étals

Nouvelle dénomination des viandes : hypocrisie et barbarie

Manger trop gras favoriserait les troubles psychiatriques

Cantines: des militants pour un menu végétarien

Cantines : Matthieu Ricard suggère une "alternative végétarienne"

Le repas végétarien, le plus laïc de tous  

L’Allemagne va interdire le broyage des poussins

Santé animale : l’UE va durcir les règles relatives aux passeports pour chevaux

L’investissement au point mort dans l’agroalimentaire

"Usine à cochons" : 700 manifestants aux Sables-d'Olonne

La production et la surconsommation de viande industrielle saccagent la planète

 

Liège: près d'un millier de poules sauvées de l'abattoir et prêtes à être adoptées 

Mille veaux : les éleveurs du Limousin veulent changer d’ère

Un taureau à Hong Kong s’est mis à pleurer dans un abattoir local

McDonald's annonce qu'il n'utilisera plus de poulets aux antibiotiques aux Etats-Unis

Exportés en zone de guerre dans des conditions déplorables : 
Cliquez ici pour regarder la vidéo de notre enquête – vous pouvez choisir entre une version censurée ou non censurée.

L'OABA a mené une action en justice face à l'abattoir Bigard de Forges-les-Eaux au tribunal de police de Dieppe pour des actes de maltraitance. Voir une vidéo ici.

Hommage de l’OABA : Toute l'équipe de Charlie Hebdo, dont notre amie Luce Lapin, avait été mise à l'honneur, lors de l'Assemblée Générale de l'OABA tenue en 2009. À cette occasion, CABU avait publié ce dessin dans Charlie Hebdo.

Production et consommation alimentaire - extrait du film Samsara

Le Dossier de la ferme-usine des Mille Vaches (Reporterre) 
Après la ferme des mille vaches, voici l’usine des 2200 animaux… (Mr Mondialisation) 

Ferme des 1200 porcs

Carte de l'industrialisation de l'agriculture : Une dérive destructrice pour les paysans (Confédération paysanne) 
Elevages porcins: l'allègement des procédures entre en vigueur (Actu Environnement) 
Hollande veut simplifier les démarches pour agrandir les élevages (20 minutes) 
Salon de l'agriculture, Hollande et Le Foll : un cirque néfaste pour l'environnement (Le Nouvel Observateur)

« On ne peut pas se passer de l'agriculture industrielle ». Qui ose tenir un pareil propos ? M. Le Foll, Ministre de l’agriculture, à l'occasion de l'ouverture du Salon de l’agriculture samedi. Salon qui a pour thème cette année le climat –du moins en théorie. Car la question des impacts de l’élevage industriel est largement ignorée, même par le Ministre, pour qui élevage et climat ne sont pas liés. Il n’évoque que les bénéfices (réels) du pâturage, alors que 80% des animaux sont élevés en France dans des systèmes intensifs et ne voient jamais un brin d'herbe. L'élevage industriel, en plus des souffrances infligées aux animaux, gaspille nos ressources et pollue l'environnement (sources CIWF) 

Le Foll : « On ne peut pas se passer de l'élevage industriel »

Au Salon de l'agriculture, les manifestants "vegans" coupent l'appétit des visiteurs
"
les gens alcoolisés avaient tendance à effrayer les bêtes" - Vidéo maltraitance animale au salon de l’agriculture -

Pour des fermes, pas des usines

Campagne nationale pour l’obligation d’étourdissement préalable des animaux lors de leur abattage

A écouter France Inter en direct du Salon de l’Agriculture pour l’émission Service public le vendredi 27 février de 10h à 11h, sur le thème « Comment avoir une agriculture sans souffrance animale ? ». A vos postes de radio !

Les fermes-usines (Voir la carte de france de l'élevage industriel)

Société : Quelle place pour la viande dans nos habitudes alimentaires ? Biocontact n°253 – janvier 2015 

Une centaine de chiens et de chats sauvés au Québec : Les « usines » à chiots et à chatons du Québec sont des élevages intensifs tolérés par la Loi tant qu’une infraction n’y est pas constatée (la législation concernant les animaux date de 1892…), dans lesquels reproducteurs et petits vivent dans des conditions misérables. Il y en aurait 2200 sur le territoire. Tout cela, pour alimenter le juteux commerce des bébés animaux.

D’où vient la viande des plats préparés ?

Un éleveur révèle une terrible vérité

Nouveau rapport - Agroalimentaire : qui se soucie des animaux ?

 

EXPERIMENTATION, MANIPULATION ANIMALE :

Ce castor a rapporté des millions à l’industrie de la parfumerie : désolé de vous le dire, mais votre parfum préféré cache sûrement un truc dégoûtant (voir p 53 de Stylist n° 88)

Les biotechs , le nouvel eldorado du vivant. Santé, agriculture, industrie : les biotechnologies constituent un nouvel eldorado pour les laboratoires et les entreprises. A l’assaut du vivant et de l’ADN, chercheurs et grands groupes et start-up préparent l’économie de demain. (p26 Socialter n°9)

Poisson d’avril : La cruauté d’Air France envers les singes « annoncée » (vidéo)

Nous refusons l'ouverture et l'extension d'un élevage de 1600 primates près de Strasbourg !

La biotech prochaine révolution industrielle ? Comment la manipulation du vivant bouleverse l’économie (Socialter n° 9)

Médecine : les expériences sur les animaux pointées du doigt (JT du 4/4/15 20h sur France 2) : Sur ce lien à partir de 17'22http://www.francetvinfo.fr/societe/debats/medecine-les-experiences-sur-les-animaux-pointees-du-doigt_868393.html

Des voix s'élèvent pour demander que les animaux ne soient plus utilisés comme cobayes pour des expériences scientifiques. Les expériences sur les animaux sont très aléatoires,  seulement 20 % des molécules testées deviendront des médicaments pour l’homme. Solution : des jeunes chercheurs refusent d’utiliser les animaux et utilisent à la place des tissus humains prélevés lors d’opérations chirurgicales, beaucoup plus fiables et ne générant pas de souffrance. Voir interview avec Christophe MAS, chercheur au laboratoire de recherche « OCONTHEIS ». http://www.francetvinfo.fr/societe/debats/medecine-les-experiences-sur-les-animaux-pointees-du-doigt_868393.html 

Des réseaux de « puces microfluidiques » pour remplacer les animaux de laboratoires ?  (p35 Droit Animal, Ethique & Sciences)

Sérum fœtal bovin : la France doit-elle se faire du mauvais sang ?

Cancer, Sida : attention à la communication des laboratoires

Soupçons de conflits d’intérêts dans le médicament

La médecine (« bibliothèque Médicis » diffusée le 03/04/2015 ) Quel médicament pour soigner avec plus d’efficacité ? Enjeux de la santé publique. Conflit d’intérêt des médicaments…

Conflits d’intérêts, enquête : Les gendarmes du médicament faisaient affaire avec les laboratoires

Attention molécules animales  : La quotidienne de France 5 du 26/03/2015 : l’étude de Bloom sur le squalane de requin 

Le chat-koala, une étrange créature au succès inquiétant - Un chat aux allures de koala

Comités d'éthique : la loi du plus fort.  Le débat sera, une fois de plus, porté au sein du Parlement européen où se tiendra dans quelques semaines l'audition publique des organisateurs de l'initiative citoyenne européenne Stop Vivisection.

Pour lire l'interview du Professeur Marco Mamone Capria en entier

Initiative ici

Une argumentation scientifique contre l'utilisation du "modèle animal" et des informations sur les "méthodes alternatives

Revue de presse du Comité Scientifique pour une science responsable 

Un nouveau paradigme scientifique pour l’Europe

Médicaments sous influence : Extrait : « Ancien du laboratoire Merck, Bernard Dalbergue décide, en 2011, de quitter son poste et avec lui un milieu sclérosé par les pratiques controversées et les mensonges. Il révèle ici les scandales dont il a été témoin : comment les laboratoires s'emploient à maquiller certaines études médicales, abusent des instances internationales et mettent en péril la santé de millions de personnes à travers le monde. Cette enquête décrypte, entre autres, les conditions de mise sur le marché international de quelques redoutables médicaments, consommés en masse, et confronte la logique financière des laboratoires au combat de savants et de victimes. » http://www.france5.fr/emission/medicaments-sous-influence/diffusion-du-10-02-2015-20h40

http://pharmacritique.20minutes-blogs.fr/archive/2014/09/10/avonex-dans-la-sclerose-en-plaques-exemple-de-mauvaise-evaluation-des-medic.html#more 

L’association Comité scientifique Pro Anima a remis la somme de 14 700 € aux laboratoires partenaires du fonds EthicScience (édition 2014) Ce don permettra aux chercheurs de poursuivre leurs travaux (...) >> Lire la suite

Les singes à l'origine des quatre variantes du sida

Dissections interdites ! attention au déni de loi‏ http://proanimablog.tumblr.com/

Ligue Suisse contre la Vivisection http://www.lscv.ch/Atra http://www.atra.info/ …

http://www.thepetitionsite.com/333/154/174/stoppt-primatenversuche-stop-primate-experiments/

La vaccination obligatoire d'un enfant est conforme à la Constitution

Faut-il faire la peau à la mousse à raser ? In vitro et chez l’animal, les parabènes miment l’effet des hormones (p 64 Terraeco mars 2015)

Livre : Remèdes mortels et crime organisé - Comment l'industrie pharmaceutique a corrompu les services de santé

TRADITIONS & JEUX CRUELS :

Il faut en finir avec les traditions barbares en Asie.

Procès de Maubourguet dernières cartouches pour les minoritaires

« La fourrure, le scandale continue » vidéo France 2 « c’est au programme » 01/04/2015

Une vie d’horreur pour des milliers d’ours en Chine (vidéo)

Des ours utilisés comme appâts pour la chasse en Ukraine

 

Archives : Le scandale de la chasse en enclos en France 

Italie: l'agneau pascal, une tradition millénaire en perte de vitesse

Des chasseurs tuent 13 oiseaux protégés pour menacer un groupe ornithologique

La Fédération Nationale des Chasseurs ayant menacé que « la colère légitime des chasseurs de gibier d’eau s’exprime sur le terrain avec de grands risques de débordement » en cas de non prolongation de la chasse aux oies, la ministre de l'Écologie, Ségolène Royal, vient de demander à l'Office National de la Chasse et aux préfets de ne pas faire respecter la loi http://blogs.mediapart.fr/blog/jean-paul-richier/020215/chasseurs-francais-les-deux-poids-deux-mesures-de-la-republique

Comment justifier la corrida et son accès aux mineurs ? (p19 Droit Animal, Ethique & Sciences n° 84)

Chasse, chasseurs et chassés (p20/21 Droit Animal, Ethique & Sciences n° 84)

La fable du renard, du cygne et du chasseur

Le maire d’Alès verse 15000 euros à son délégataireune opération à la légalité douteuse

Anticorrida : des mineurs à une corrida, c'est "de la maltraitance à enfant"

Nîmes : le leader anti-corrida condamné en appel pour diffamation

Gondecourt : des combats de coqs organisés dimanche déclenchent l'ire des associations de défense des animaux

Clip de sensibilisation de Matthieu Ricard contre la corrida

Le taureau poignardé à Alès est mort, soutien à Jérôme

Interdiction du taureau à la corde. Plus d’infos sur le site internet OABA dans « À la une ».

Déclin ? Les corridas ne font plus recette cf page 30 Biocontact n°253 – janvier 2015

Mardi 3 mars, une délégation constituée de plusieurs eurodéputés et de représentants de plusieurs organisations de défense des animaux - Albert Schweitzer Foundation, Compassion in World Farming (CIWF), L214 et PETA UK - a été reçue par un membre du Cabinet du Commissaire européen à la santé et à la sécurité alimentaire. Elle a exposé les revendications des associations et a remis les 320 000 signatures collectées dans leurs pays, dont près de 80 000 recueillies sur la version française de la pétition sur la plateforme Change.org (sources L214)

Procès du gavage (sources L214) : → Consulter la revue de presse

Vietnam. Destinés à être mangés, les chats ont été enterrés vivants       

 

Des milliers de chats importés illégalement pour être mangés 

 

MALTRAITANCES, TRAFICS, ANIMAUX CAPTIFS, ESPECES MENACEES, ANIMAUX SAUVAGES  :

Calvados : son mari brûle leurs animaux (après s'en être pris à elle) « Face à la violence de son compagnon, Déborah fuit le haras pour sa survie, demande le divorce, et porte plainte. Eric B. décide alors de s’en prendre aux animaux du couple, par vengeance. Il brûle vif un chat « parce qu’il avait la teigne » ; mais aussi un lama « en pleine forme » […] Outre l’état sanitaire préoccupant des chevaux restants, de nombreux équidés manquent à l’appel. La suite ici

Qui bat son chien, bat les siens (Le Monde)

FBI now considers animal cruelty as "crime against society"
Pour le FBI, la maltraitance animale est une infraction majeure (One Voice)

L'animal est un être sensible certes mais les peines infligées aux auteurs d'actes de cruauté sont toujours aussi légères ! 

Des dizaines de chevaux sauvés par la Fondation 30 Millions d’Amis

A lire aussi :

· Notre combat pour protéger les équidés maltraités

· 15 chevaux pris en charge par la Fondation 30 Millions d’Amis

· Trois mois de prison avec sursis pour une éleveuse de chevaux

Protégeons les animaux sauvages libres contre les actes de cruauté (pétition Fondation 30 Millions d’Amis)

Un refuge pour loups abandonnés ou maltraités en Belgique: vous pouvez entrer dans l'enclos et les caresser (vidéo)

Interdire les spectacles de rapaces, et après ?

Zoo du Bouy : 150 animaux secourus

Au Mexique, 101 animaux sauvés d’un zoo-mouroir

Côte d'Ivoire : au zoo, les lions, symbole de l'après-crise

Parcs zoologiques – Des responsables rappelés à l’ordre

Les touristes occidentaux risquent de provoquer une augmentation de la cruauté sur les animaux au Vietnam

Ours de la baie d’Halong : une attente épouvantable 

Vidéo : Une vie d'horreur pour des milliers d'ours en Chine (Fondation 30MA)

Être un chien en Polynésie, c’est vivre l’enfer au paradis ! (Missions du Comité OKA )

États-Unis : des ratons laveurs commercialisés au rayon surgelés d'un supermarché

A lire aussi : Le chat, nouvelle viande à la mode au Vietnam

A lire aussi - Marseille : un trafic d'animaux protégés démantelé

Frappé à la batte de base-ball pour une histoire de crottes de chien

Pas de Calais : un tueur en série... de chats fait trembler un village

La fin d’un bison d’Amérique sur un rond-point marseillais. L’animal serait mort le 10 mars dernier suite à une crise d’épilepsie. Une triste fin qui soulève une fois encore de nombreuses questions sur la détention et l’utilisation d’animaux sauvages dans les cirques.

http://www.code-animal.com/la-fin-dun-bison-damerique-sur-un-rond-point-marseillais/

Cher : une cinquantaine de chiens à l'abandon récupérés dans un élevage

Maltraitance animale: Inditex (Zara) renonce à l'angora

Reconnu coupable d’avoir sauvagement tué un chien, un Lillérois condamné

J'ai acheté un chien sur internet comme un jouet http://www.monchienmaville.com/

Un chat tué par une flèche en Gironde : une association porte plainte

VIDEO. Egypte: Un chat emmuré pendant cinq ans retrouve la liberté 

La tragique vérité derrière « l’étrange créature » capturée dans une vidéo 

Des ours utilisés comme appâts pour la chasse en Ukraine 
Archives : Le scandale de la chasse en enclos en France 
Le requin, espèce en danger, toujours utilisé en cosmétique
Le marché cruel international de l’ivoire doit cesser pour la survie des éléphants !  cliquez-ici
Comment l’Institut lutte contre la criminalité de la faune sauvage ?  cliquez-ici
(sources Institut Jane Goodall) 
Un an après … IFAW lance l’opération « Je donne mon ivoire » !  
Liste rouge des espèces menacées, UICN et Museum d'histoire naturelle   
Pour un décryptage voir l'article du Monde : Liste rouge de la flore en france plus de 500 plantes en danger (23/10/2012)
Affaire du héron : six mois de prison ferme pour jo condé
Eloge des mangeurs d’hommes d’Yves PACCALET (Archives) - Compte-rendu de lecture (p24 Droit Animal, Ethique & Sciences) 
Un chien sauve un couple et devient le héros en Californie 
SERBIE. Un chômeur se bat pour sauver 450 chiens
Andy, le chien héros qui a sauvé la vie de sa vieille voisine 
Cette jeune femme de 26 ans doit la vie grâce à son chien   
Nord : le chat sauve sa famille d'une intoxication mortelle    
Un pitbull sauve une personne âgée à Lyon: "Elvis est un héros"
Il sauve son chien piégé au milieu d'une rivière gelée  
Action ALF en Espagne : 1000 animaux sauvés

VINCENT MUNIER entre dans le réseau des galeries - Chasseur d’apparitions

Dimanche sans chasse : https://fr.ulule.com/dimanchesanschasse/

Les animaux sauvages sont eux-aussi des êtres sensibles‏ : http://megashouts.org/animauxsauvages

Hoax : non, les loups ne menacent pas le site du crash de l’A320

Extrait du communiqué de presse de la FNO du 5/02/2015 (voir ici) - pétition de CAP Loup 

Brève sur le résultat d’un jugement concernant des associations de CAP Loup 

Photos & vidéos de loups sauvages 

Relance du courrier à la ministre  et pétition 

Zao Fox Village : le village Japonais où vivent des centaines de petits renards

Les tigres d'Asie sont en très grands dangers. La déforestation en est la cause principale.

 

La mort d’un nouveau dauphin de rivière du Mékong réduit à 5 la population de l’espèce au Laos

INTELLIGENCE ANIMALE, BIENFAIT, MEDIATION, BIOMIMETISME  :

Face aux déclarations "L'animal n'a pas d'intelligence", selon la FNSEA (interview), beaucoup de faits et constats permettent de prouver le contraire

Chiens, primates, baleines, les animaux les plus intelligents !

Un labrador sauve la vie d’une jeune fille portée disparue 

L’incroyable protection d’un bébé par un chat contre son père

Un singe caresse affectueusement une portée de chiots 

Partout avec mon chien guide

Ce chien abandonné a sauvé une chienne et ses chiots d'un froid glacial

Le singe, médecin malgré lui

Ce que l’animal apprend à l’homme (cf page 72 magazine Intelligence N°2

Rencontre en conscience avec LES ORQUES ET LES BALEINES (cf Sacrée Planète N° 67 )

Structure d’insertion par la médiation animale : L'association Anim'Toit va s'installer à Prinquiau

Ces chiens qui savent flairer le cancer  

Pearl, le lama qui se prend pour un chien de thérapie

HIGH TECH L'oiseau électronique se pilote avec un smartphone... Marseille : Le premier drone-oiseau est né à la Pointe Rouge

 

Les insectes soldats d’Israël. Voici l’ère des biobots, créatures mi-êtres vivants mi-objets jetables (p37 VSD N° 1958 mars 2015)

Quand la science s’inspire de la nature.

Malentendante , elle enseigne le langage des signes à ses chats

L’animal, un retour à l’essentiel par le Dr Norin CHAI, Muséum national d’histoire naturelle (Missions du Comité OKA )

Une chienne enterre ses bébés pour les sauver des flammes au Chili

Chaser, le chien qui comprend plus de 1000 mots, nous révèle tous ses secrets 

Chiens d'assistance et chiens guides : ce que dit la loi et comment elle est appliquée : les chiens guides d'aveugles soient aujourd'hui encore exclus dans 25% des lieux publics, comme l'a révélé l'Enquête Accessibilité 2014 des maîtres de chiens de guides d'aveugles ? Publié il y a un peu moins d'un an, ce rapport met en lumière un véritable problème d'accessibilité contre lequel les associations appellent à se mobiliser.

Notre interview de Paul Charles, le Président de la F.F.A.C (Fédération française des associations de chiens guides d'aveugles)

Ce papillon qui se joue du sonar des chauves-souris

Des oies qui font les montagnes russes sur l'Himalaya

Les Robots en quête d'humanité : « La robotique est aujourd'hui mûre pour devenir une véritable industrie et se diffuser dans l'ensemble de la société », déclare Bill Gates dans l'avant-propos de ce Dossier. De fait, le mouvement est en marche. On élabore déjà des essaims de robots doté d’une intelligence collective. Tous les animaux, du cafard au guépard, inspirent les roboticiens(Pour la Science N° 87 avril-juin 2015)

La part d’homme en eux (archives LeTemps.ch déc 2014)

 

INITIATIVES :

Kyle, un chat témoin d’un meurtre qui lutte aujourd’hui contre les violences conjugales 

Une campagne de sensibilisation a été réalisée par l'association des chiens guides d'aveugle de France pour rappeler que le chien guide n'est pas un accessoire. 

Animal Elum Hébergement, structure d’accueil des SDF avec animaux.

Des recettes véganes bientôt dans des universités !  --> Lire la suite et découvrir les recettes sélectionnées

Fondation Arthur pour aider les chiens errants en détresse et obtenir une nouvelle loi contre les violences faites aux animaux en Equateur 

MegaShouts.org permet de faire entendre une voix par rapport à un problème ou faire savoir au monde entier que quelque chose ne va pas. Proposez une campagne, vous avez la possibilité de faire lire le message à quelqu'un qui peut vraiment changer les choses :

Les animaux sauvages sont eux-aussi des êtres sensibles‏ : http://megashouts.org/animauxsauvages

La LPO et le ministère de la Défense signent un accord sur le gypaète barbu

Le Mouvement pour les animaux : https://www.facebook.com/lemouvementpourlesanimaux

http://lemouvementpourlesanimaux.com/?page=page&id=2

Le gouvernement wallon veut redistribuer les invendus alimentaires pour animaux aux chiens et chats des familles dans le besoin

Du 7 avril 2015 au 3 janvier prochain, les animaux sont à la fête à travers l'exposition "Chiens & Chats l'expo. Vous en ressortirez moins bête", à la Cité des Sciences et de l'Industrie, à Paris.

L’artiste Anita Jeram, bien connue pour ses illustrations de livres pour enfants soutient une campagne :  dessin de lapins à envoyer à vos amis et votre famille pour les inviter à rejoindre les 200 000 personnes qui ont déjà signé la pétition pour mettre fin à l'élevage des lapins en cage

Parrain de "Mon chien, ma ville"  - Mur canin citadin - (Missions du Comité OKA )

Mémorable discours de Philip WOLLEN : retirons les animaux du menu

Spencer Cathcart a écrit et réalisé un Documentaire intitulé « The Lie We Live », il s’agit évidemment d’une dénonciation et d’une vision plutôt pessimiste de la politique, de l’éducation, de l’alimentation, de l’argent, du système capitaliste américain, ou encore du traitement des animaux. Sommes-nous nous-mêmes des animaux dans ce monde qui nous robotise toujours plus ?

Journée sans viande, se nourrir autrement

Laissez entrer les chiens guides !  Une campagne à partager !

VIRUNGA nominé aux Oscars du meilleur documentaire.
Pour voir la bande annonce : cliquez-ici
VIRUNGA est actuellement visible sur Netflix

Pour Trois Couleurs, "après L'Ours et Deux Frères, Jean-Jacques Annaud célèbre à nouveau la beauté du règne animal."Le dernier loup(vidéo)

Opération Saimaa Seal : une nouvelle campagne de Sea Shepherd pour la protection du phoque le plus menacé au monde -

Comment nous pouvons mieux protéger la biodiversité grâce à Google: http://youtube.com/watch?v=mLivxqe1YU8 …

Création d'un prix liberté d'expression http://www.lemonde.fr/livres/article/2015/01/29/le-festival-d-angouleme-decerne-un-grand-prix-special-a-charlie-hebdo_4566543_3260.html

20 photos qui vont vous prouver que le meilleur ami du chien…c’est le bébé !

En vue de sensibiliser les citoyens et les élus, l’ASPAS publie une brochure « Vive le renard », rédigée par des biologistes et des naturalistes réputés, distribue gratuitement un dépliant et propose une exposition pour le grand public. 

C’est dans le Massachussetts que les détenus d’un établissement pénitentiaire ont eu droit à des chiens sans abri, au parcours difficile, négligés et maltraités par leurs anciens maîtres.  « Dogs On The Inside »encourage et accompagne ainsi les prisonniers en les responsabilisant, et en les réconfortant. Un lien profond s’est crée entre chaque chien et chaque prisonnier

Elle ne se vêtira plus jamais avec la peau des bêtes

Chauvet : de l’original à la copie 

Création de Cetasea offre une solution pour les mammifères marins unique en Europe 

Premier Forum Parlementaire sur la Protection Féline‏ Madrid

 

INSOLITE :

NATURE Les animaux seront chargés d’entretenir les prairies dans un parc du quartier…Rennes: Moutons et vaches prennent leurs quartiers au Landry

Un oiseau rare disparu en 1941 redécouvert en Birmanie

Croatie : le tribunal interdit à un chien d'aboyer En Croatie, le propriétaire d'un chien un peu trop bruyant au goût de son voisin a reçu une injonction interdisant à l'animal d'aboyer.

Quand un radar militaire Suisse prend les vaches pour des avions ennemis

La police rattrape une truie fugueuse à coups de taser

La poule : l'arme d'un apiculteur contre le frelon asiatique

Un hérisson israélien découvre une lampe à huile antique

Un monstre marin qui peuplait les océans à l'ère primaire découvert

"LiveSweetPhotography" : les photos de l'amitié entre une fille et un petit cochon

JAPON - Un zoo mobilisé face à l'évasion d'un léopard... en peluche

Un sanglier sème la zizanie dans un hôpital de Pau

La plus vieille créature terrestre a 183 ans la plus vieille créature terrestre encore en vie. 

Ce chat a survécu à un voyage de 4800 Kms enfermé dans un conteiner

Oscar, le chat qui aurait prédit la mort de plus de 100 personnes

Elle fait exploser les WC en tuant un cafard 

Spot est un chien-robot ultra sophistiqué
Une entreprise japonaise offre une "prime" aux employés qui viennent travailler avec leur chat http://www.minutebuzz.com/insolite--un-entreprise-japonaise-offre-une-prime-aux-employes-qui-viennent-travailler-avec-leur-chat/

Paris: Prenez votre petit-déjeuner avec des girafes

 

COLLOQUES :

 PARIS 14 avril 2015  de 17h30 à 20h « Alimentation et changement climatique : limiter les impacts de l’élevage et répondre aux défis de l’alimentation mondiale", au Palais Bourbon 126 rue de l’Unive

Pour tout renseignement, contactez nous au 01.79.97.70.50 ou par email à infofrance@ciwf.fr

 

 CHATEAU-D'OLONNE Mercredi 15 avril  18h15 à  20h : L'Homme est-il un animal comme les autres ? Conférence donnée par Georges CHAPOUTIER, directeur de recherche émérite au CNRS, neurologue et philosophe, Université Paris I Panthéon-Sorbonne. La dernière conférence du cycle L'animal et nous →  Voir le programme complet

 

 ORLEANS Jeudi 16 avril à 20h00 – Entrée gratuite Conférence : Une Histoire des fleurs : entre nature et culture
Conférence organisée par l'Association Loiret Nature Environnement - Muséum d’Orléans - 6, rue Marcel Proust - Orléans

http://www.loiret-nature-environnement.org/agenda/conferences.html

 

 VERSAILLES Samedi 18 avril à 14h30 – Entrée libre Conférence : L’Homme et la Nature : une histoire mouvementée 
Organisée par l'Association Loiret Nature environnement : 
Maison des Associations, Salle 11 - 
2 bis place de Touraine – Versailles

http://www.siteany78.org/spip.php?article504

 

 TOURCOING 23 avril 2015 de 9 h à 18 h : Réflexions collectives entre institutions, associations et bénéficiaires sur la thématique de l’exclusion des personnes avec animaux - Organisation des associations Médecins du Monde et Elum Tremplin

Avec François CHOBEAUX, animateur du réseau national « jeunes en errance »  et Christophe BLANCHARD Maître de conférence en sociologie et maître-chien. Objectif : l’accès au droit commun, un toit pour toi

Renseignements : laurent.fournie@animalelumtremplin.org et robert.bianco-levrin@medecinsdumonde.net

 

 MADRID vendredi 24 avril 2015 : « 1er Forum Parlementaire sur  la Protection Féline », qui se tiendra  au Congrès des députés à Madrid, salle Ernest Lluch. Inscriptions ici

 

http://www.apdda.es/p/foro-parlamentario-sobre-la-proteccion.html

 

 MARSEILLE 25 avril 2015 Conférence - débat Ethique et responsabilité face à l’exploitation animale 15h - Dîner à 20h. >Tarifs : Conférence et goûter - 10 € Conférence, goûter, repas et soirée dansante - 28 € Adresse : Salle «Le Gardénia», 10 bd Gustave Ganay 13009 Marseille (Métro ligne 2 - Sortie Rd point du Prado ou Ste-Marguerite. Salle 10 mn à pied)

Intervenants :Brigitte Gothière L214 - Jean-Marc Governatori Alliance Ecologiste Indépendante - Frédéric Freund OABA - Michèle Jung Asia Animals - Laure Samut avocate et vice-présidente d’ADDA. Débat animé par Christian Razeau - Collectif animalier 06

Port. 06 12 66 40 39.

→ Plus d'info
→ L'événement Facebook de cette journée

 

 BARCELONE 27 avril 2015 (et non le 24) Colloque 2015 de l'EuroGroup for Animal Law Studies  -(information en cours

Ce groupe constitué de juristes (praticiens et universitaires )  spécialisés en droit animal a pour vocation de promouvoir le droit animal en tant que matière juridique nouvelle et autonome et d'assurer le développement de son enseignement dans les universités européennes.

Il a , entre autres objectifs , celui d'organiser chaque année un colloque international en droit animal.

http://egals.mail-und-web.de/

http://blogs.mediapart.fr/blog/jean-marc-neumann/100115/leurogroup-animal-law-studies-egals-lance-son-site-web

http://www.animaletdroit.com/2015/01/eurogroup-for-animal-law-studies-le.html#.VOsZ53yG8Sk

 

 PARIS 1er  Du lundi 27 avril  21h30 au lundi 3 août  21h30 « Peau de vache : une comédie carnément saignante » Pièce de Céline NAISSANT, comédie marrainée par Lolita LEMPICKA et parrainée par Eugène DURIF, musique de Stéphanie VALENTIN

→ Voir la page Facebook

 

 RENNES jusqu’au 2 mai 2015 Cycle l'homme et l'animal - Rennes - La ville de Rennes consacre 5 mois jusqu’au 2 mai 2015 à des expositions et conférences sur la relation humain-animal.

Vous pouvez télécharger le programme en cliquant ici.

 

 GENEVE du 7 au 9 mai 2015 : L’homme et l’animal. Questions éthiques et problèmes contemporains – Ethique transversale 2015 - L’humain en question. Ce que les animaux nous apprennent.

Programme ici  - Contact: sarah.nicolet@unige.ch -  www.unige.ch/ethique_transversale  

 

 RENNES 28 et 29 mai 2015 : Colloque international "La Libération Animale, quarante ans plus tard"

L’équipe d’accueil ACE, le Centre de Recherche en Éthique (centre interuniversitaire québécois) et le laboratoire CORPUS (Université de Rouen) organisent les 28 et 29 mai 2015 à l’Université Rennes 2 un colloque intitulé « La libération animale, quarante ans plus tard » en présence de Peter Singer.

La publication de l’ouvrage de Peter Singer, La libération animale, en 1975, a été présentée comme le moment clef dans l'émergence du mouvement éponyme. L'objet de ce colloque sera de revenir sur le lien entre ce mouvement et les théories de Peter Singer qui, à tort ou à raison, en est perçu comme le père fondateur. Comment l'éthique animale de Peter Singer a-t-elle été accueillie depuis la publication de La libération animale ? Quels échos a-t-elle trouvés dans les mouvements animalistes ? Quelles ont été les évolutions conceptuelles et pratiques de la libération animale contemporaine ? Quelle place la doctrine utilitariste, et son principe fondateur conséquentialiste, occupent-ils dans le travail de Singer et dans les débats qu'il a engendrés ? Quels sont les types d'approches en éthique animale auxquelles a mené la publication de Singer ? Formulaire d'inscription ici.Organisé par Université Rennes 2  →  En savoir plus / Participer

http://animallib.sciencesconf.org/

Programme http://blogs.mediapart.fr/blog/jaquis

 

 COPENHAGUE du 28 au 30 mai 2015 Symposium de l’IAHAIO 2015 I Licorne & Phenix : « Faire progresser les interactions Homme-Animal au-delà des frontières: développement de notre feuille de route pour l’avenir ». Outre les conférences plénières qui rythmeront les 3 journées, le symposium offre l’occasion de participer à des ateliers (workshops) sur les thèmes du « bien-être animal » et « les bonnes pratiques en médiation animale ». Ceci est une occasion d’être au cœur de réflexions à un niveau international !

Inscription jusqu’au 3 mai 2015 sur http://iahaio2015.ezregister.com/

Site de l’IAHAIO, vous pouvez télécharger le flyer ici.

 

 PARIS Samedi 30 mai de 14h à 18h

"La libération animale : et après ? Inventer une société sans exploitation des animaux."

Cité des sciences et de l’industrie • Paris 19e

L'association L214 organise, en partenariat avec Les Cahiers antispécistes, une conférence à Paris avec trois invités d'exception : Peter Singer, Aymeric Caron et Matthieu Ricard.

→ Voir l'événement Facebook

→ J'achète mon billet

 

 ORLEANS  Vendredi 5 juin  20h à 23h30 : Projection et débat autour de  « la santé dans l’assiette » suivie d'une conférence du médecin-nutritionniste Jérôme Bernard PELLET sur les bienfaits d'une alimentation végétalienne pour la santé. Débat, dégustation. Entrée libre et gratuite. Organisé par Association Végétarienne de France,Cause animale Centreet Association pour la Décroissance Conviviale → Voir l'évènement Facebook

 

Séminaire « Des Animaux de Compagnie aux Espèces Compagnes » du 12/01/2014 au 19/06/2015 Comment vivre ensemble entre humains et animaux ? La question de savoir comment changer nos rapports aux animaux de manière à ce que ceux-ci ne soient plus seulement considérés comme de simples moyens mais aussi comme des fins, suscite un intérêt croissant tant de la part de la communauté scientifique, que du grand public. Plus d'informations en téléchargeant le programme ici. ou sur le site de science et avenir 
Plus d'informations en téléchargeant le programme ici. (sources Fondation A et P SOMMER)

 

 BEZIERS  20 juin 2015 : La deuxième ville taurine de France, par sa renommée, après Nîmes, accueillera le professeur Hubert MONTAGNER pour une conférence intitulée« Corrida et protection de l’enfance ». cette projection/débat sera dédiée à la rédaction de Charlie Hebdo décimée en grande partie lors du carnage dans ses locaux. Sachant que notre cause anti-corrida leur était très chère.

Des personnalités politiques et de tous horizons, des chefs d’établissement scolaire, des enseignants, des psychiatres, des psychologues et des médias seront conviés à ce débat contradictoire qui sera précédé par le terrible film anti-corrida de Pablo KNUDSEN « Apprendre à tuer ».

Organisation FLAC -

 

France culture : Les têtes chercheuses - Intervention d'Eric Baratay, historien du 10/11/2014 au 10/11/2015  France Culture consacre cinq émissions en compagnie d'Eric Baratay, sur la thématique du chat, cet animal domestique aux multiples facettesVous pouvez accéder au podcast de l'émission sur le site de l'émission en cliquant ici. (Source Fondation A. et P. SOMMER)

 
 
 
Repost 0
Published by le journal de campagne de KIKI DU 78 - dans animaux
commenter cet article
3 avril 2015 5 03 /04 /avril /2015 11:18
À noter sur vos agendas : conférence La libération animale : et après ?

La libération animale : et après ?

Une conférence unique à ne pas manquer

Samedi 30 mai • de 14h à 18h (ouverture des portes à 13h30, début de la conférence à 14h précises)
Cité des sciences et de l’industrie • Paris 19e

L'association L214 organise, en partenariat avec Les Cahiers antispécistes, une conférence à Paris avec trois invités d'exception :Peter Singer, Aymeric Caron et Matthieu Ricard.

 
À noter sur vos agendas : conférence La libération animale : et après ?

Les trois conférenciers exposeront leurs réflexions sur le thème La libération animale : et après ? Inventer une société sans exploitation des animaux.

Peter Singer : philosophe et professeur de bioéthique. Il est l'auteur du best-seller La libération animale, considéré comme l’ouvrage fondateur du mouvement contemporain des droits des animaux.
Aymeric Caron : journaliste de télévision et de radio. Dans son livre No Steak, il explique pourquoi, un jour, la viande disparaîtra et l'humanité deviendra végétarienne. 
Matthieu Ricard : docteur en génétique cellulaire et moine bouddhiste. Dans son récentPlaidoyer pour les animaux, il expose les raisons et l'importance d'étendre notre bienveillance à tous les êtres sensibles.

→ Voir l'événement Facebook

Les modalités d'inscription

Réservez votre place sur la boutique en ligne de L214 (paiements acceptés : carte bancaire, virement, chèque). La salle a une capacité d'accueil limitée : 800 places sont à la vente à partir d'aujourd'hui.

Le prix des places est compris entre 15€ (réservé aux adhérents de L214) et 22€. Le tarif reste inchangé pour une réservation avec ou sans casque de traduction*.

Vous savez déjà que vous y participerez ?
Achetez dès maintenant votre billet !

→ J'achète mon billet

* : réservez un casque si vous souhaitez bénéficier d'une traduction en temps réel de l'anglais vers le français (Peter Singer s'exprimera en anglais).

Au plaisir de vous accueillir,
L'équipe de L214

Facebook    Twitter    Plus 
Propulser notre lettre
Repost 0
Published by le journal de campagne de KIKI DU 78 - dans animaux
commenter cet article
2 avril 2015 4 02 /04 /avril /2015 10:15

Pour votre information et ce n'est pas un poisson d'avril fort heureusement ! :

Merci de relayer ce message de Jean-Marc NEUMANN, Juriste, Secrétaire Général et Coordinateur de l’EuroGroup for Animal Law Studies (EGALS) et Fondateur du site Animal et Droitwww.animaletdroit.com

Avec toutes nos félicitations et vœux de réussite.

01 AVRIL 2015 |

 

Enfin des cours de droit de l’animal dans une université française !

Cela fait des années que cette nouvelle était attendue en France ,non seulement par les étudiants mais aussi par tous ceux intéressés par le droit et l’éthique se rapportant à l’animal.

Et voici désormais que le CEERE (Centre Européen d’enseignement et de recherche en éthique) de l’université de Strasbourg proposera, à partir de septembre 2015, deux unités d’enseignement (UE) spécifiques – « Droit de l’animal » et «Éthique animale » - dans trois des parcours du Master « Ethique et sociétés », offrant ainsi la possibilité d’obtenir un Master Ethique et société, Parcours « Ethique médicale et bioéthique » ou « Ethique et droits de l’homme » ou « Ethique, économie et sociétés » avec à chaque fois une spécialisation sur la question animale.

À noter que ces deux UE pourront aussi être suivies en Formation continue (non diplômante).

Public concerné :

Étudiants intéressés par l’éthique animale et le droit de l’animal de par leur formation initiale ou professionnels (avocats, membres de comité d’éthique, membres des bureaux d’expérimentation animale, personnel de la direction départementale de la protection des populations, personnel des institutions ou associations de bien-être et de protection animale, personnel des commissions spécialisées du parlement européen et du conseil européen, des secteurs RH ou R&D des industries agroalimentaires ou pharmaceutiques, vétérinaires).

Une formation unique en France !

Des informations plus précises suivront.

 

Ce projet de cours de droit de l’animal est le fruit du travail d’un groupe constitué de :

 

Cédric Sueur, Maître de conférences de l’université de Strasbourg ;

Marie-Jo Thiel, Professeur des universités, directrice du CEERE,

Christel Simler, Maître de conférences en droit privé

Jean-Marc Neumann, Juriste, Secrétaire Général et Coordinateur de l’EuroGroup for Animal Law Studies (EGALS) et Fondateur du site Animal et Droit (www.animaletdroit.com)

 

 

 

 

 

Christel Simler, le Prof. Olivier Le Bot ,Professeur agrégé de droit public à Aix-Marseille et Jean-Marc Neumann enseigneront dans le cadre de l’UE « Droit de l’animal ».

 

Afin que ce projet soit une grande réussite j’inciter et encourage tous ceux qui attendaient des cours de droit de l’animal en France à venir nombreux s’inscrire à cette UE ou à suivre la session de formation continue qui sera ouverte parallèlement.

 

Renseignements :

 

cedric.sueur@unistra.fr

https://ethique-alsace.unistra.fr/uploads/media/84_Lettre_CEERE_avril_2015.pdf

Repost 0
Published by le journal de campagne de KIKI DU 78 - dans animaux
commenter cet article
27 mars 2015 5 27 /03 /mars /2015 10:37

Je retransmets ce message d'Yves Bonnardel :

Bonjour,

Je partage ci-dessous une excellente tribune sur la question animale : "Nous sommes tous des animaux sensibles", qui vient de paraître dans Libération.fr, avec une remarquable citation de Rosa Luxembourg, et une belle analyse politique qui réfère à la critique de l'idée de nature :

Une superble conclusion propose d'abandonner notre identité d'espèce :

Bien amicalement,

yves

Nous sommes tous des animaux sensibles

TRIBUNE
 

«Savez-vous que j’ai souvent l’impression de ne pas être vraiment un être humain, mais un oiseau ou un autre animal qui a pris forme humaine ?» On peut lire cette étonnante confession dans l’une des Lettres de prison écrites par Rosa Luxemburg (1). La célèbre théoricienne et militante internationaliste poursuit : «A vous, je peux bien le dire ; vous n’allez pas me soupçonner aussitôt de trahir le socialisme. Vous le savez, j’espère mourir malgré tout à mon poste, dans un combat de rue ou un pénitencier. Mais, en mon for intérieur, je suis plus près de mes mésanges charbonnières que des "camarades".» On aurait tort de refuser toute portée politique à ces déclarations en y voyant la marque d’une sensibilité exacerbée. Dans la même lettre, quelques lignes plus haut, Rosa Luxemburg déplore la disparition des «oiseaux chanteurs» d’Allemagne en l’attribuant à l’extension de la «culture rationnelle (…) qui détruit peu à peu les endroits où ils nichent». Elle établit alors une comparaison avec les «Peaux-Rouges en Amérique du Nord», remarquant qu’«eux aussi sont peu à peu chassés de leur territoire par l’homme civilisé et sont condamnés à une mort silencieuse et cruelle». Avec plus d’un demi-siècle d’avance sur ses contemporains, Rosa Luxemburg ébauche ce qui, chez les partisans du mouvement de libération animale, deviendra la double analogie espèce, sexe, race.

Il faut attendre l’année 1970 pour que le psychologue britannique Richard Ryder, défenseur de la cause animale - soulignant que le mot «espèce», comme le mot «race», n’a pas de définition précise -, critique l’illogisme de notre position morale à l’égard des animaux ; il crée, à cette occasion, le terme de «spécisme», qui désigne «le préjugé qui consiste à accorder davantage de considération morale au représentant d’une espèce (souvent la nôtre mais pas toujours) pour le seul motif de l’appartenance à cette espèce (2)». Toutefois, alors que Richard Ryder se fonde sur les travaux de Darwin pour affirmer qu’il n’existe pas de différence essentielle entre les êtres humains et les autres animaux justifiant le spécisme, Rosa Luxemburg paraît bien prendre appui sur une expérience identitaire personnelle, empruntant ainsi une voie beaucoup plus originale.

Les personnes qui, bien qu’elles aient conscience d’avoir un corps humain, s’identifient à un ou plusieurs animaux non humains, sont fréquemment appelées «personnes animales» ; elles perçoivent des sensations qui les rapprochent de l’animal dont leur identité porte l’empreinte. Comme tous les phénomènes identitaires, de telles sensations varient d’un être à l’autre. L’exemple des personnes animales révèle que l’identité d’espèce d’une personne n’est pas nécessairement totalement humaine. Elle se rapproche, par sa complexité, de l’identité de genre. Cette dernière expression recouvre «l’expérience intime et personnelle de son genre profondément vécue par chacun, qu’elle corresponde ou non au sexe assigné à la naissance, y compris la conscience personnelle du corps (…) l’habillement, le discours et les manières de se conduire (3)». Or, de même que la catégorie raciale et la catégorie de sexe sont le produit de rapports sociaux de domination qui leur préexistent et qu’elles légitimisent en les naturalisant, de même la catégorie d’espèce est le produit des relations de domination que les êtres humains exercent sur les autres animaux et dont elle interdit la contestation au nom de la Nature (4). Ces rapports de domination peuvent cependant être remis en cause par des identités qui leur sont irréductibles, voire qui les dépassent. Ainsi, est-il possible de refuser les catégories du genre en se définissant comme un être humain non genré. Pareillement, peut-on rejeter les catégories du spécisme en se définissant comme un être vivant et sensible. Le législateur vient même de donner à ce rejet un appui inattendu.

 

La loi du 16 février 2015 insère dans le code civil un nouvel article 515-14 qui proclame : «Les animaux sont des êtres vivants doués de sensibilité. Sous réserve des lois qui les protègent, les animaux sont soumis au régime des biens.»L’intention du législateur était de «donne(r) une définition juridique de l’animal, être vivant et doué de sensibilité, et (de) soumet(tre) expressément les animaux au régime juridique des biens corporels en mettant l’accent sur les lois spéciales qui les protègent (5)». Le résultat n’est pas exactement celui annoncé. Les êtres humains sont aussi des êtres vivants et sensibles ; le droit ne les considère cependant pas comme des animaux, faute de les soumettre au régime des biens. L’article 515-14 ne pose pas une définition des animaux non humains, qui serait trop large, mais introduit dans le code civil la catégorie des êtres vivants et sensibles, commune aux animaux et aux êtres humains. Voulant définir les animaux, le législateur n’a pas su les distinguer d’avec les êtres humains ; il a donc conçu une métacatégorie qui les réunit. Aussi, si les animaux ne sont plus des biens, c’est parce qu’ils ont pris place, à côté des êtres humains, dans la catégorie juridique des êtres vivants et sensibles. La situation des animaux évoque celle des esclaves gouvernés par le code noir de 1680 ; ces derniers étaient des êtres humains, puisqu’ils devaient être baptisés (art. 2), mais ils étaient déclarés meubles et soumis au régime des biens (art. 44). De même, les animaux sont des êtres vivants et sensibles, mais ils sont soumis au régime des biens, à la différence des êtres humains.

Refuser son identité d’espèce en se définissant comme un être vivant et sensible est un moyen de lutter contre le spécisme et de favoriser l’avènement d’une société démocratique multi-espèces, telle que celle proposée par Sue Donaldson et Will Kymlicka dans Zoopolis (6). Ainsi, en consacrant la catégorie des êtres vivants et sensibles, le législateur a facilité, sans y prendre garde, l’apparition d’un trouble dans le spécisme.

 

(1) Dans les Lettres de prison de Rosa Luxemburg, éditions Bélibaste, 1969.
(2L’Ethique animale, par Jean-Baptiste Jeangène Vilmer, PUF, 2008.
(3Principes de Jogjakarta, mars 2007.
(4) Voir Y. Bonnardel, «De l’appropriation… à l’idée de Nature», les Cahiers antispécistes, numéro 11, 1994.
(5) Cécile Untermaier, JO, débat Assemblée nationale du 15 avril 2014.
(6) Zoopolis. A Political Theory of Animal Rights, par Sue Donaldson et Will Kymlicka, Oxford, 2011.

Philippe REIGNÉ Professeur du Conservatoire national des arts et métiers
 
Tribunes

http://www.liberation.fr/societe/2015/03/12/nous-sommes-tous-des-animaux-sensibles_1219430
 
Repost 0
Published by le journal de campagne de KIKI DU 78 - dans animaux
commenter cet article
4 mars 2015 3 04 /03 /mars /2015 11:00

Voici un article très touchant écrit par Josée Barnerias de la super association La Griffe.

La Griffure cynophile for ever : « Je suis un chien ! »

Il circule en ce moment sur le réseau une pétition qui, parmi toutes les horreurs qu’on nous appelle quotidiennement à relayer, a retenu toute notre attention. Il y était question de la situation des  chiens errants en Roumanie. Déjà, l’an dernier, un mouvement de protestation, hélas bien peu visible (qui se soucie des chiens de Roumanie et d’ailleurs ?) avait vu le jour dans plusieurs villes d’Europe. A Clermont-Ferrand, capitale de La Griffe et, accessoirement, de l’Auvergne, nous étions une bonne cinquantaine… C’est dire !

La Griffure cynophile for ever : « Je suis un chien ! »

Cette pétition, que nous avons transmise, faisait état d’une situation encore plus dramatique, plus révoltante que l’an passé. Le mouvement de protestation, visiblement, n’a pas servi à grand-chose puisque, aujourd’hui, les chiens continuent à être massacrés, torturés, violés (oui, vous avez bien lu !) Que faire sinon se tirer une balle dans la tête pour ceux qui ont des humeurs suicidaires, ou avaler un tube entier de léger décontractant pour les autres ?… Enfin, pour les derniers, descendre dans la rue et… Et quoi, au fait ? On ne sait plus vraiment quoi faire, voilà, c’est dit. C’est un peu comme dans ces cauchemars où l’on voudrait crier quand aucun son ne sort de la gorge. Où l’on gesticule pour alerter, mais où les gens passent à côté de vous sans vous voir… Mais après tout, ils ont sans doute autre chose à faire : il faut d’abord s’occuper de soi, de ses protéines et de ses radicaux libres (être libre autant que radicale, j’en rêve!), de son prochain rendez-vous chez le marchand d’illusions, de son ego flamboyant, de son jardin secret, de ceci, de cela qui de toute façon ne se rapporte qu’à nous et n’intéresse que nous, l’espèce élue  (élue par elle-même, cela va sans dire)!

La Griffure cynophile for ever : « Je suis un chien ! »

En Roumanie, et ailleurs, et partout, la Terre est un enfer pour les bêtes.Isaac Bashevis Singer, prix Nobel de littérature, le disait autrement. Dans l’une de ses nouvelles, un homme, Herman, s’adresse à une souris morte : « Tous ces érudits, tous ces philosophes, les dirigeants de la planète, que savent-ils de quelqu’un comme toi ? Ils sont persuadés que l’homme, espèce pécheresse entre toutes, domine la création. Toutes les autres créatures n’auraient été créées que pour lui procurer de la nourriture, des fourrures, pour être martyrisées, exploitées. Pour ces créatures, tous les humains sont des nazis ; pour les animaux c’est un éternel Treblinka. » Cette phrase est citée en exergue du livre de Charles Patterson « Un éternel Treblinka » (2002, Éditions Calmann-Lévy). I.B. Singer savait de quoi il parlait. Juif polonais, il a eu l’opportunité de quitter Varsovie pour les États Unis en 1935. Que serait-il advenu de lui s’il ne l’avait pas fait ? Mais revenons à nos chiens. Chez nous aussi, les chiens souffrent, n’en déplaise à leurs détracteurs qui font mine de croire – cela les arrange bien finalement – que les chiens en France sont tous des quadrupèdes avachis gâtés pourris, bourrés de cholestérol, et qui sentent la lavande des salons de toilettage qu’ils fréquentent assidûment au lieu d’empester les fragrances repoussantes des « vrais » clébards dont la place est à la niche, et que ça saute ! Il n’y a pas de statistique sur le sujet, et c’est dommage. Car il y aurait fort à parier que les chiens « martyrs » (peu ou prou) sont bien plus nombreux que les chiens heureux. Et d’ailleurs, ceux qui fréquentent les salons de toilettage et les concours de beauté ne sont-ils pas, quelque part, victimes de maltraitance eux aussi, qui préféreraient sans doute laisser traîner leur museau le long des caniveaux nonchalamment arrosés par un congénère lors d’un passage récent ?… Certains médias, afin d’apporter la preuve que les propriétaires de chiens sont des crétins à l’instar de leur animal favori, n’ont de cesse de nous montrer à grand renfort de commentaires spécieux  ces défilés  grotesques où l’on affuble les pauvres bêtes de strass et de tulles, où on les transforme en poupées de chiffon, où on les couvre de plumes, de chapeaux, et autres accessoires ridicules plébiscités par des rombières pitoyables qui font de leur animal le faire-valoir de leur insupportable vanité.

Mais rien sur l’envers du décor…

Le genre de statistique qui consiste à savoir combien il existe de chiens « heureux »  par rapport aux chiens « malheureux » (encore faudrait-il définir assez exactement ce qu’est le bonheur ou le malheur d’un chien) n’intéresse personne, bien entendu. Et surtout pas ceux qui veulent absolument et sans le moindre soupçon de doute que, en ce qui concerne nos amies les bêtes, tout est pour le mieux dans le meilleur des mondes.

Vous avez du mal à me suivre ? C’est normal. Je m’échappe, je musarde, je fais le chien. Je laisse traîner ma truffe au gré des effluves sociétales. Et ce que j’y renifle m’inspire quelques questions. La première : pourquoi sommes-nous aussi cruels, aussi cons, aussi définitivement abjects envers les animaux ? Oh je parlais surtout des chiens. Il n’y a pas qu’eux, bien entendu. Mais aujourd’hui j’ai décidé de parler des chiens. Parce qu’ils dégustent. Vraiment.

La Griffure cynophile for ever : « Je suis un chien ! »

Chiens de vaillants chasseurs, vivant à plusieurs dans des enclos pourris, contraints de marcher, de manger dans leur merde et dans leur pisse, et dans la boue en prime, par temps pluvieux. On leur demande, alors que tous leurs muscles ont fondu pendant quelques mois de ce régime hyper sédentaire, de se lancer comme des fous, le jour de « l’ouverture » à la poursuite de tel autre animal désigné comme proie, qui ne leur a rien fait et qu’ils ne rêvent que d’étriper. Ils ne feront pas de vieux os, à ce régime.  Mais c’est comme ça : les hommes, qui ont domestiqué les chiens il y a au moins 20.000 ans, ont pris garde de les amener à faire exactement ce qu’ils voulaient qu’ils fissent. Tel autre, à l’attache toute sa vie, avec comme seul horizon une niche pourrie. Pour garder. Garder quoi, au juste ? Une gamelle crasseuse ? Tel autre encore, vivant enfermé dans la cave obscure d’un immeuble de banlieue, ou bien dans une caisse de transport, nuit et jour, n’en sortant que pour aller filer une pâtée, parfois jusqu’à la mort, sur un ring clandestin, dans un sous-sol crasseux et glauque, à un autre de ses infortunés congénères. Les chiens doivent rester à leur place, diront ceux qui se targuent de bien les connaître. Mais de quelle place parlent-ils au juste ? Les chiens sont des esclaves congénitaux, diront les anti-chiens, s’appuyant sur la fable de Jean de La Fontaine en guise de traité d’éthologie, contents d’avoir enfin trouvé une raison à leur haine et une pensée qu’ils jugent très puissante (on en mesure exactement la portée éthique…)

La Griffure cynophile for ever : « Je suis un chien ! »

Et la chienne à qui l’on enlève ses petits pour les fracasser contre un mur ou les enfermer dans un sac et les jeter au fil de l’eau, croit-on qu’elle est moins malheureuse que la vache que l’on sépare de son veau, que toute mère que l’on prive de son petit ? Et les galgos, ces lévriers espagnols très doux, que leurs tortionnaires utilisent jusqu’à ce qu’ils ne soient plus assez performants, et puis les torturent, les mettent à mort pour les punir… Et d’autres, tant d’autres, tous les jours, chiens martyrs explosés, cassés, battus à mort, brûlés vifs, pendus, traînés sur des kilomètres, attachés à un pare-choc de voiture par des sadiques pervers, des nazis qui ne disent pas leur nom…

Parfois, les chiens, on ne leur accorde même pas assez d’importance pour vouloir s’en débarrasser, on se dit qu’ils finiront bien par tomber malades et « crever ». Oui, on dit « crever comme un chien ». C’est éloquent. Pour le sens commun, un chien ne meurt pas, il « crève », comme une baudruche trop gonflée. C’est dire qu’un chien, ce n’est rien ! Regardez, je le roue de coups, et puis je l’appelle, et il vient, ce con ! Vous voyez bien qu’un chien c’est con ! C’est la rhétorique habituelle qu’on nous sert comme une soupe rance, depuis des lustres.

C’est vrai, un chien c’est con de nous aimer comme ça. Moi j’ai envie de leur dire : révoltez-vous les chiens, attaquez, mordez, bouffez jusqu’à l’os tous ceux qui vous ont fait du mal, vous en aurez un paquet à déchiqueter ! Mais même si je le leur dis, ils ne bougeront pas… Pourtant, même s’ils se rebellaient, les chiens, jamais ils ne pourraient nous faire autant de mal que nous leur en avons fait…

La Griffure cynophile for ever : « Je suis un chien ! »

Et les élevages honteux, concentrationnaires, d’où les reproducteurs ne sortent que pour mourir (pour « crever » d’une piqûre létale douloureuse, sans anesthésie, ou d’une balle dans la tête), et les animaleries, leurs cages de verre devant lesquelles vient s’esbaudir un public complice en quête de nouveaux jouets ! Ne soyons pas cruels envers celles et ceux qui viennent faire leur marché dans les magasins d’animaux. Ils ne sont pas méchants, juste assez naïfs pour croire à toutes les sornettes que leur servent les tenants d’un marché plutôt juteux (des chiots récupérés dans des élevages usines de Tchéquie ou d’ailleurs contre moins de cinquante euros l’unité et revendus dix ou vingt fois ce prix une semaine ou deux plus tard chez nous) . Certains (plutôt certaines d’ailleurs, comme Brigitte Piquetpellorce qui, pendant vingt ans,à la tête de la Cellule anti-trafic de la SPA, s’est battue bec et ongles contre ces pratiques immondes, ou encore Caroline Lanty, présidente de 2006 à 2008 de cette même SPA, auteure deLe Scandale de l’Animal business) pourront en témoigner. Dommage qu’on ne leur demande pas souvent leur avis.

Je pense à ces images abjectes, qui me donnent envie de vomir, de ces chiens battus, pendus, égorgés, dépecés vifs, démembrés, éventrés, en Chine, en Espagne, au Vietnam, ici ou ailleurs, partout. Je pense à ce monstrueux  épisode connu des « chiens d’Istanbul ». En 1910, la municipalité, dans un souci sanitaire, a décidé d’éradiquer la présence des nombreux chiens errants dans la ville. C’est ainsi que trente mille chiens ont été déportés, dans des conditions épouvantables, sur un îlot désert au large d’Istanbul, Sivriada. Ils n’avaient d’autre choix que d’y mourir à petit feu… Il ne faut pas faire un gros effort d’imagination pour s’imaginer l’enfer vécu par ces animaux dont on entendait, dit-on, les hurlements et les plaintes depuis le continent. En 2010, le réalisateur Serge Avedikian a présenté au festival de Cannes un court métrage d’animation, Chienne d’histoire, qui relatait cette abominable histoire. Il a été couronné de la Palme d’or. Mais au-delà du rappel de la souffrance de ces chiens, ce qu’on a vu surtout dans cette œuvre, c’est une métaphore du génocide arménien qui devait avoir lieu quelques années après le massacre des animaux, comme si celui-ci n’en était finalement qu’un signe avant-coureur.  Comme si les horreurs perpétrées sur les bêtes n’avaient de sens que si l’on en faisait une fable des horreurs perpétrées sur les hommes par d’autres hommes. Comme si la souffrance des bêtes ne pouvait pas se suffire à elle-même. Comme si elle ne comptait finalement pas.

La Griffure cynophile for ever : « Je suis un chien ! »

Aujourd’hui, les chiens occupent de nouveau le terrain à Istanbul, mais ils ont été repoussés à la lisère de la ville. Malgré les cruelles politiques d’extermination massive, les abandons se multiplient et les chiens également. A l’heure actuelle, des colonies entières survivent dans les forêts autour de la mégapole turque, nourris par une poignée de bénévoles dont on n’a aucune peine à imaginer le désarroi, le désespoir, face à tant de misère que l’on n’arrive pas à endiguer.  D’autant que de nouveaux massacres sont à l’ordre du jour.

Je pense aux chiens indiens dont le sort est évoqué par Florence Burgat dans son livre Ahimsa, violence et non-violence envers les animaux en Inde : « Depuis des dizaines et des dizaines d’années, en vérité depuis le milieu du dix-neuvième siècle, les municipalités tuent par électrocution les chiens errants – en vain. » La philosophe raconte que les animaux adultes « sont placés dans une boîte de fer humide où l’on fait passer le courant durant une vingtaine de secondes ». Quant aux chiots, ils sont groupés pour être gazés », ou il sont simplement empoisonnés. Aujourd’hui, sous la pression des associations de protection animale, certaines villes ont renoncé à l’électrocution pour lui préférer la stérilisation. Mais d’autres persistent à l’utiliser.

Le territoire français n’est pas en reste. Que se passe-t-il vraiment lors des « euthanasies » dans certaines fourrières ? Qui en rend compte ? Personne. Comme dans les abattoirs, les murs de ce genre de lieu sont totalement opaques et étanches. Pourtant, il y a cette vidéo atroce, tournée en caméra cachée, dans une fourrière du territoire français, où l’on entend les hurlements de souffrance des chiens mis à mort… Cela se passait il n’y a pas si longtemps, quelques années…

Que leur avons-nous fait ? Que leur faisons-nous ? Depuis l’aube de l’humanité, le chien est le compagnon de l’homme. Un attachement indéfectible, dont on ne connaît guère les origines au-delà des habituelles suppositions, les relie l’un à l’autre. Enfin, cet attachement est bien souvent unilatéral. C’est ce que faisait remarquer Brigitte Piquetpellorce à l’occasion d’un de ces coups de gueule dont elle ne fait guère l’économie : « Le chien est le meilleur ami de l’homme, mais la réciproque n’est pas vraie. »

Je suis un chien. Je le resterai tant que les échos du monde m’apporteront leurs hurlements de désespoir, leur gémissements, l’écho de leur peur, de leur détresse. Il y a si longtemps que nous faisons route avec eux. Comment pouvons-nous les abandonner ainsi, les sacrifier, les trahir ?

Je suis un chien, et je le resterai sans doute jusqu’à ce que ma carcasse aille les rejoindre dans les immenses plaines où, enfin libres, ils peuvent courir à en perdre haleine jusqu’à la fin de l’éternité…

La Griffure

Ces quelques lignes sont dédiées à Moulouk, à Bobette, à Roki, à Kim, à Zazie, à Loukoum, à Lulu, à Zitoune, à Nini et à d’autres, chiens de ma vie, chiens de mon cœur…

[haut]
A propos de l'auteur

 
Repost 0
Published by le journal de campagne de KIKI DU 78 - dans animaux
commenter cet article
20 février 2015 5 20 /02 /février /2015 11:10

Amiens Vendredi 20 février 16h3018h

Tractage contre la fourrure

Devant l'entrée principale de la gare SNCF

80000 Amiens Picardie (Tél : 06 76 88 51 50)

Action d'information sur la cruauté des pratiques existant dans l'industrie de la fourrure.

Organisé par Fourrure torture

Saint Renan Samedi 21 février 10h3012h30

Distribution de tracts sur les oeufs

Marché de St Louis

29290 Saint Renan Bretagne

RDV à 10h15 parking de la piscine

Le tract distribué

Paris Du samedi 21 février 12h au dimanche 1 mars 19h

Tractage au Salon de l'Agriculture

1 place de la Porte de Versailles

75015 Paris Ile-de-France

Pendant tous les jours du Salon de l'Agriculture, L214 encouragera les visiteurs à réfléchir à la face cachée de la viande et les sensibilisera à la vie des animaux dits "de consommation".
Rendez-vous chaque jour de 12h à 14h et de 17h à 19h.

En savoir plus / Participer

Voir les événements Facebook

Organisé par L214 - Éthique & Animaux

Orléans Samedi 21 février 14h18h

Stand d'information

Place Du Martroi

45000 Orléans Centre (Tél : 07 86 16 49 19)

Action d'information marquant l'ouverture du Salon de l'Agriculture à Paris. Présentation des conditions d’élevage des animaux destinés à la consommation et des alternatives végétales.

Voir l'évènement Facebook

Organisé par Cause animale Centre

Strasbourg Samedi 21 février 14h16h

Secouons Super U !

Devant le U Express du 5 Grand'Rue

67000 Strasbourg Alsace

Collecte de signatures des cartes-pétitions demandant à Super U de cesser la vente d'œufs de batterie, diffusion des vidéos sur l'élevage des poules pondeuses en cage.

Cruauté chez Super U

Voir l'événement Facebook

→ En savoir plus : Agissez pour les poules pondeuses

Organisé par L214 - Éthique & Animauxet Animalsace

Metz Jeudi 26 février 19h

Conférence " Les structures qui nous relient aux animaux "

FRAC - 1 bis rue des Trinitaires

57000 Metz Lorraine

Véronique Servais, anthropologue de la communication à Université de Liège, tient une conférence intitulée " Les structures qui nous relient aux animaux : culture, communication et imaginaire". Entrée libre.

Voir le programme détaillé

Organisé par FRAC Lorraineet Forum-IRTS de Lorraine

Amiens Vendredi 27 février 16h3018h

Tractage contre la fourrure

Devant l'entrée principale de la gare SNCF

80000 Amiens Picardie (Tél : 06 76 88 51 50)

Action d'information sur la cruauté des pratiques existant dans l'industrie de la fourrure.

Organisé par Fourrure torture

Orléans Vendredi 27 février 19h3023h

Repas végétalien au restaurant

5 rue Cerche

45000 Orléans Centre

Repas 100% végétal proposé par le néo-bistrot 'Voici venu le temps'. Uniquement sur réservation, envoyer un mail à : vegoresto-orleans@L214.com

Voir le menu

Voir l'événement Facebook

Organisé par L214 - Éthique & Animaux

Nantes Samedi 28 février 11h13h

Action devant Super U

Devant U Express rue Lafayette

44000 Nantes Pays de la Loire

Distribution de tracts, signature de pétition pour inciter Super U à ne plus vendre d’œufs provenant de l'élevage en cage des poules pondeuses.

Cruauté chez Super U

Voir l'évènement Facebook

Organisé par L214 - Éthique & Animaux

Montpellier Samedi 28 février 13h

Happening anti vivisection

Place de la Comédie (allée Jules Millau près de l’Office de tourisme)

34000 Montpellier Languedoc-Roussillon

Happening, tenue de pancartes et panneaux-photos dénonçant la cruauté qu'est la vivisection.

Plus d'infos

Organisé par Droits des animaux Sud et FUDA

Annecy Samedi 28 février 13h18h

[ANNULE] Journée Sans Fourrure

Centre Bonlieu

74000 Annecy Rhône-Alpes

Stand d'information contre l'utilisation de la fourrure.
Reportée au samedi 28.02.15 de 13h à 18h au Centre Bonlieu (Annecy).

En savoir plus / Participer

Voir l'évènement Facebook

Organisé par Animal Cross

Toulouse Mardi 3 mars 20h3023h30

Projection de Cowspiracy

Salle du Sénéchal, 17 rue Charles de Rémusat

31000 Toulouse Midi-Pyrénées

Projection gratuite suivie d'un débat ouvert.

En savoir plus / Participer

Voir l'évènement Facebook

Organisé par Mouvement pour la Cause Animaleet Animal Amnistie

Vannes Vendredi 6 mars 20h23h

Repas végétalien au restaurant

5 rue St Vincent

56000 Vannes Bretagne

Repas 100% végétal proposé par le bistrot chic Lecocq&Folks (19€ - apéritif + entrée + plat + dessert). Uniquement sur réservation, envoyer un mail à : vegoresto-vannes@L214.com

Voir le menu

Voir l'événement Facebook

Organisé par L214 - Éthique & Animaux

N'oubliez pas de consulter le site de Luce Lapin :

 

Un site à consulter régulièrement et à faire connaître.

Lire aussi cet article de Néoplanète :

 
 
 
Vendredi 20 février, à 20 h 50, sur la chaîne Arte, téléfilm "La vie des bêtes". Le thème : un commando d'individus cagoulés s'introduit dans un laboratoire pharmaceutique et délivre les animaux qui y sont détenus... Un thème déjà exploité par Jérôme Lescure dans son film "ALF".
A découvrir...

L'équipe de La Griffe
Repost 0
Published by le journal de campagne de KIKI DU 78 - dans animaux
commenter cet article
12 février 2015 4 12 /02 /février /2015 10:30


http://www.huffingtonpost.fr/pierre-sigler/animaux-culture-sociologie_b_6499768.html

L'existence des cultures animales est officiellement reconnue

ANIMAUX - L'événement eut lieu à la 11e conférence de la Convention sur la conservation des espèces migratrices appartenant à la faune sauvage, un traité international, conclu sous l'égide de l'ONU, auquel la France a adhéré en 1990. La 23e résolution reconnaît « qu'un certain nombre d'espèces mammifères socialement complexes, telles que plusieurs espèces de cétacés, de grands singes et d'éléphants, montrent qu'elles ont une culture non humaine (ci-après "culture") » et en tire pour conséquence qu'outre les écosystèmes, les individus ou la diversité génétique, il faut préserver les cultures animales, en favorisant leur transmission (d'une génération à l'autre), en évitant autant que faire se peut les perturbations anthropiques et en encourageant la recherche sur ces cultures.

L'existence des cultures non humaines est connue depuis longtemps, mais la nouveauté est qu'elles sont reconnues officiellement, et, ce détail a son importance, par l'appellation "culture non humaine" et non par des termes atténués tels que "proto-culture" ou "pré-culture".

La culture des sociétés animales qui n'ont pas à leur disposition de langage syntaxique est évidemment différente et moins riche que la culture des sociétés humaines. On entend par culture l'ensemble des "acquis" (savoirs ou comportements) que les individus (humains ou non humains) sont capables de transmettre aux autres, processus qu'on appelle l'apprentissage social (1).

Innovation et transmission

L'étude de la transmission culturelle d'une innovation a débuté au milieu du XXe siècle, par deux observations devenues célèbres. En Angleterre, les laitiers distribuaient les bouteilles de lait chaque matin sur le palier des maisons. À partir de 1947, on a commencé à observer que des mésanges perçaient l'opercule d'aluminium des bouteilles de lait pour en boire le contenu (2) (3). Cette innovation eut lieu vraisemblablement en plusieurs endroits différents (4).

Bientôt, toutes les mésanges du pays se mirent à ouvrir les bouteilles de lait, avec d'ailleurs une préférence pour les bouteilles de lait entier (reconnaissables à la couleur de l'opercule). À l'inverse, alors que certains rouges-gorges trouvèrent comment ouvrir les bouteilles, ce comportement resta chez eux sporadique. La différence s'explique par le fait que les mésanges sont des oiseaux sociaux et voyageurs, tandis que les rouges-gorges sont solitaires et casaniers. L'innovation s'est répandue chez les mésanges par apprentissage social (5).
En 1953 au Japon, dans un groupe de macaques observé par des primatologues, une femelle eut une idée : laver une patate douce dans un ruisseau avant de la manger. Bientôt ce comportement se répandit dans tout le groupe (à l'exception de quelques "anciens", réfractaires au progrès), puis passa à la génération suivante (6).

Notons que les innovations ne se transmettent pas toujours chez les animaux sociaux. Parfois les congénères de l'inventeur ne parviennent pas à reproduire sa technique. Ainsi, sur l'île portoricaine de Cayo Santiago, un seul singe rhésus est capable de casser les noix de coco (7).

 
 

Dialectes et traditions

La culture n'est pas faite que d'innovations, mais comporte aussi des coutumes arbitraires. En 1978, des éthologues ont découvert un trait culturel arbitraire chez les chimpanzés, la poignée de main (8). En Tanzanie, les chimpanzés de Kasoge se serrent la main, mais pas ceux de Gombe, situés à 50 km.

L'étude du chant des cétacés et de certains oiseaux a révélé l'existence de dialectes (9) qui évoluent au cours du temps (10). Ces dialectes peuvent connaître des bouleversements à la suite de migrations. Ainsi, sur la côte est de l'Australie, le chant des baleines à bosse, propre à chaque groupe, a subit une révolution. Vraisemblablement à la suite de la migration de quelques individus, toutes les baleines de la côte ont adopté le chant des baleines de la côte ouest (11). Les éthologues ont supposé que les baleines sont attirées par la nouveauté.

Chez les cailles du Japon, on a montré que l'attirance des femelles pour certains traits chez les mâles se transmettait culturellement entre les femelles (12). Des vachers à tête brune élevés par des parents d'une autre communauté que leur communauté de naissance acquièrent les habitudes des membres de leur communauté d'adoption en matière de séduction et de choix du partenaire (13).

Chez les poissons, les lieux de ponte, de repos ou les circuits de recherche de nourriture sont souvent transmis d'une génération à l'autre. Si, dans un récif corallien, on remplace une population de girelles par un autre groupe de girelles, la nouvelle population adopte d'autres lieux de ponte, de repos ou de recherche de nourriture que la population précédente et les transmet à la génération suivante (14).

Enseignement

La transmission peut aussi se faire par enseignement, que l'on caractérise en éthologie par le fait que l'enseignant réduit ses performances propres au bénéfice de l'apprenant. Washoe, le premier chimpanzé à qui on a appris à s'exprimer en langue des signes, ralentissait sa vitesse d'élocution lorsqu'elle s'adressait à des débutants en langue des signes (humains ou chimpanzés)(15).

Les orques peuvent s'échouer volontairement sur la plage dans le but d'attraper les phoques qui s'y trouvent. Les mères poussent leurs petits vers la plage, les habituent à s'échouer sur le sable, les déséchouent quand ils n'y arrivent pas eux-mêmes, leur montrent comment attraper des proies. Ceci au détriment de leurs performances (il leur arrive même de relâcher une proie) (16)

 
 

Civilité des éléphants

Au début des années 1980, les autorités du parc national Kruger estimèrent qu'il y avait trop d'éléphants dans le parc. Pour en réduire la population, ils tuèrent les vieux éléphants, puis délocalisèrent certains éléphanteaux orphelins vers d'autres parcs.

Cela eut une conséquence inattendue. Au milieu des années 1990, on se rendit compte que certains des éléphanteaux mâles délocalisés, devenus adolescents, formaient des meutes de "jeunes tyrans", qui attaquaient et tuaient des rhinocéros et d'autres animaux. Or, d'habitude, les éléphants sont pacifiques et n'agissent pas de la sorte.

On s'est aperçu que ces jeunes mâles étaient en "musth", un état périodique des éléphants mâles qui se caractérise par une augmentation importante de l'agressivité et de la sécrétion hormonale (la sécrétion de testostérone peut être multipliée jusqu'à 60 fois). Or, dans un troupeau normal, les vieux éléphants aident les jeunes à contenir leur agressivité lors de leurs premiers musths.

Pour vérifier si c'était effectivement l'absence des aînés qui avait conduit les jeunes mâles à si mal tourner, on a amené de vieux éléphants dans les groupes de jeunes mâles. Les agressions ont pris fin. Aujourd'hui, les autorités du parc national Kruger utilisent la contraception pour contrôler la population des éléphants.

 
 

Un patrimoine diversifié

Une synthèse des observations de plus de 40 groupes de chimpanzés en Afrique a mis en évidence que chaque groupe a ses traditions concernant 39 types de comportements (communication, utilisation d'outils, utilisation de plantes médicinales, alimentation, couchage, pratiques sexuelles...) (17).

Certains orangs-outangs de Bornéo fabriquent des poupées faites d'un assemblage de feuilles. D'autres fabriquent des "sex toys". Un groupe de capucins a une tradition originale, consistant à renifler les mains de l'autre et à poser ses doigts sur sa bouche. Certains dauphins femelles utilisent une éponge comme protège nez lorsqu'elles raclent le fond à la recherche de nourriture. On pense que cette technique, apparue au XIXe siècle, ne se transmet que de mère en fille, sans que l'on sache très bien pourquoi (18). Bref, les cultures animales révèlent aux éthologues une richesse insoupçonnée.

 
 

Conclusion

L'étude des animaux ne relève pas seulement des sciences de la vie, mais aussi des sciences sociales. Il s'agit d'une révolution conceptuelle dans notre rapport aux animaux, traditionnellement vus comme du ressort exclusif de la "nature". Actuellement, les écologistes ne s'intéressent qu'à la préservation des espèces, pas aux individus. Reconnaître que les animaux sont porteurs d'une culture contribuera sans doute à changer ce prisme.

 
 

Notes et bibliographie

 

Bibliographie

(1) Laland, Kevin N., et William Hoppitt. 2003. « Do Animals Have Culture? ». Evolutionary Anthropology: Issues, News, and Reviews 12 (3): 150‑59. doi:10.1002/evan.10111.
(2) Fisher, J. et Hinde, R. A. « The opening of milk bottles by birds ». British Birds, 1949, vol. 42, n°11, p. 347-357.
(3) Hinde, R. A. et Fisher, J. « Further observations on the opening of milk bottles by birds ». British Birds, 1951, vol. 44, no 12, p. 393-396.
(4) Lefebvre, L. « The Opening of Milk Bottles by Birds: Evidence for Accelerating Learning Rates, but against the Wave-of-Advance Model of Cultural Transmission ». Behavioural Processes 34, no 1 (mai 1995): 43‑53.
(5) Aplin, Lucy M., Ben C. Sheldon, et Julie Morand-Ferron. « Milk Bottles Revisited: Social Learning and Individual Variation in the Blue Tit, Cyanistes Caeruleus ». Animal Behaviour 85, no 6 (juin 2013) : 1225‑32. doi:10.1016/j.anbehav.2013.03.009.
(6) Kawai, M., Watanabe, K., et Mori, A. « Pre-cultural behaviors observed in free-ranging Japanese monkeys on Koshima islet over the past 25 years ». Primate Report, 1992, p. 143-143.
(7) Comins, Jordan A., Brian E. Russ, Kelley A. Humbert, et Marc D. Hauser. 2011. « Innovative Coconut-Opening in a Semi Free-Ranging Rhesus Monkey (Macaca Mulatta): A Case Report on Behavioral Propensities ». Journal of Ethology 29 (1): 187‑89. doi:10.1007/s10164-010-0234-0.
(8) McGrew, W. C., et C. E. G. Tutin. 1978. « Evidence for a Social Custom in Wild Chimpanzees? ». Man 13 (2): 234. doi:10.2307/2800247.
(9) Janik, Vincent M., et Peter J.B. Slater. 1997. « Vocal Learning in Mammals ». In Advances in the Study of Behavior, 26:59‑99. Elsevier.http://linkinghub.elsevier.com/retrieve/pii/S0065345408603770.
(10) Payne, Katharine, et Roger Payne. 2010. « Large Scale Changes over 19 Years in Songs of Humpback Whales in Bermuda ». Zeitschrift Für Tierpsychologie 68 (2): 89‑114. doi:10.1111/j.1439-0310.1985.tb00118.x.
(11) Noad, Michael J., Douglas H. Cato, M. M. Bryden, Micheline-N. Jenner, et K. Curt S. Jenner. 2000. « Cultural Revolution in Whale Songs ». Nature 408 (6812): 537‑537. doi:10.1038/35046199.
(12) White, et Galef. 2000. « "Culture" in Quail: Social Influences on Mate Choices of Female Coturnix Japonica ». Animal Behaviour 59 (5): 975‑79. doi:10.1006/anbe.1999.1402.
(13) Freeberg, Todd M. 1996. « Assortative Mating in Captive Cowbirds Is Predicted by Social Experience ». Animal Behaviour 52 (6): 1129‑42. doi:10.1006/anbe.1996.0260.
(14) Warner, Robert R. 1988. « Traditionality of mating-site preferences in a coral reef fish ». Nature 335 (6192): 719‑21. doi:10.1038/335719a0.
(15) Fouts R.S., « Foreword », in McMillan, Franklin D., éd. 2005. Mental health and well-being in animals. 1st ed. Ames, Iowa: Blackwell Pub.
(16) Rendell, Luke, et Hal Whitehead. 2001. « Culture in whales and dolphins ». Behavioral and Brain Sciences 24 (02): 309‑24.
(17) Whiten, A., J. Goodall, W. C. McGrew, T. Nishida, V. Reynolds, Y. Sugiyama, C. E. G. Tutin, R. W. Wrangham, et C. Boesch. 1999. « Cultures in Chimpanzees ». Nature 399 (6737): 682‑85. doi:10.1038/21415.
(18) Kopps, Anna M., et William B. Sherwin. 2012. « Modelling the Emergence and Stability of a Vertically Transmitted Cultural Trait in Bottlenose Dolphins ». Animal Behaviour 84 (6): 1347‑62. doi:10.1016/j.anbehav.2012.08.029.

 
Repost 0
Published by le journal de campagne de KIKI DU 78 - dans animaux
commenter cet article