Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog

Présentation

  • : Le blog de le journal de campagne de KIKI DU 78
  • Le blog de le journal de campagne de KIKI  DU  78
  • : Cet espace est réservé à des informations souvent ignorées par les " grands " médias, et à divers sujets d'actualité , en vue d'échanges de points de vues.
  • Contact

Recherche

Liens

20 mai 2012 7 20 /05 /mai /2012 10:14

www.ecologie-radicale.org

La lettre de Gérard CHAROLLOIS        le dimanche 20 mai 2012

TEL 06 76 99 84 65

 

              Le ministère de l’essentiel.

 

La France s’est dotée d’un nouveau gouvernement issu de la défaite le 6 mai du parti de l’argent arrogant et des traditions.

 

En tous temps, certains s’imaginent honorés de devenir  ministres et d’autres sont ulcérés d’avoir été oubliés, car, pour se construire, sculpter leur statue intérieure, ils aspirent aux apparences du pouvoir.

 

 

Le caractère dérisoire des ambitions égotistes, le spectacle débile des querelles carriéristes qui font le quotidien des partis, m’amuseront toujours.

Décidément, les hommes sont addictifs aux décorations, aux titres, aux grades, aux honneurs de pacotilles, hochets qui occupent tant ces personnages publics.

 

Bien sûr, il leur faut déclarer devant les micros qu’ils sont là pour servir et que seul l’intérêt général commande leurs actions persévérantes qui débutèrent par l’élimination fratricide, au sein de leur propre parti, de leurs rivaux.

 

 

Donc, voilà nos ministres consacrés, globalement moins antipathiques que les sortants.

 

 

Cependant, jouant le CANDIDE, je m’étonne ou feindrais de m’étonner que les deux ministres écologistes n’aient pas reçu l’attribution du ministère de l’essentiel !

Quel est le ministère de l’essentiel ? surtout pour un écologiste.

 

Le ministère de l’écologie.

 

Car enfin, la crise majeure n’est-elle pas écologique ?

 

J’entends ces professionnels de la politique réciter : « Mais, voyons l’écologie a vocation à s’occuper de tout et le logement, le développement sont de grands sujets ».

Sans doute, comme l’industrie, l’agriculture, l’intérieur, les affaires étrangères, la justice, l’éducation nationale, que nos ministres, omniscients peuvent gérer tour à tour,passant de l’un à l’autre sans besoin du moindre stage de formation.

 

Néanmoins, j’insiste, l’écologie n’est-elle pas la question première ?

Sauver la biodiversité, faire pièces au fascisants lobbies des obscurantistes qui tuent et polluent, résister aux pressions des industriels, des agrochimistes, des aménageurs contre nature ne seraient-ce pas œuvres exaltantes ?

 

Pas pour nos écologistes politiques. Peut-être parce qu’ils sont davantage « politiques » qu’écologistes ?

 

 

Bien que nous ayons contribué à la victoire de François HOLLANDE, le ministère de l’essentiel ne nous a pas été proposé !

 

Dommage !

Nous aurions aboli la chasse, la tauromachie, protéger intégralement les loups et autres prédateurs, travaillé à un nouveau statut juridique de l’animal, sauvegardé des espaces naturels pour les espèces de faune et de flore qui disparaissent inexorablement.

 

Etonnant qu’avec un tel programme, nos téléphones n’aient pas sonné à l’heure où les carriéristes attendent fébrilement l’appel salvateur !

Les chasseurs, la FNSEA, les gavés aux commandes publiques de BTP, feront-ils demain comme hier régner leur loi ?

Ils ne manquent pas de relais dans tous les partis même si leur engagement est ouvertement réactionnaire et qu’ils étaient chez eux auprès des gouvernants d’hier.

Trop lentement, le parti socialiste Français évolue sur la question du respect du vivant.

Mais mieux vaut une lente évolution que la régression qu’imposait l’ancien régime.

 

 

 

En attendant de juger sur les actes, saluons  une mesure plus importante que beaucoup ne l’imaginent : la réduction de 30% des traitements du chef de l’Etat et des ministres.

 

Les gangrénés par le « libéralisme », la droite en quête de dénigrements, dénonceront la portée dérisoire de ce geste.

Les dévots du Marché sont tellement corrompus qu’ils ne perçoivent pas la signification de ce renoncement.

 

 

Réduire les salaires des grands élus, au demeurant modestes en comparaison aux rétributions indécentes de certains oligarques privés, n’a effectivement aucune incidence économique.

Mais l’important est ailleurs.

 

Nous avons vécu des années fric nauséabondes.

 

Par-delà la pseudo-crise économique, nos sociétés vivent une crise profonde de lamorale et de l’éthique.

Remettre l’argent qui corrompt tout à sa place est hautement symbolique et salutaire.

En réduisant leurs rémunérations, les nouveaux dirigeants envoient un signal positif à la société (l’argent n’est pas la mesure de tout et surtout pas de la valeur d’un être).

 

Or, depuis une vingtaine d’années, la pensée Thatchérienne putréfie le monde.

Car, qui peut imaginer sérieusement que nous subissons une crise économique ?

Nos sociétés sont gavées de biens de consommation,. La famine ne menace en rien l’Europe qui regorge de produits, d’objets manufacturés, de gadgets électroniques périmés au bout de trois ans pour que le consommateur captif jette et remplace.

 

Le problème n’est nullement celui de l’offre.

C’est la justice sociale, l’équité, la redistribution, le partage du travail qui posent problèmes et ces problèmes ne seront nullement réglés par une inutile croissance.

 

Nous avons suffisamment de nourritures, d’objets électroniques en tous genres, assez d’autoroutes, d’aéroports, de voitures.

Il suffit de mieux répartir, c’est-à-dire de penser l’inverse du thatchérisme.

 

En renonçant à de l’argent, nos nouveaux gouvernants rompent avec l’indécence de leurs prédécesseurs, prêtres bornés de la religion financière.

 

Continuez camarades. Sur cette voie, peut-être trouverez-vous l’issue de secours.

Cette issue ne sera pas la croissance quantitative, source de pollution, de nuisance, de déménagement de la nature, mais une croissance purement qualitative.

            Gérard CHAROLLOIS

CONVENTION VIE ET NATURE

MOUVEMENT D’ECOLOGIE ETHIQUE ET RADICALE

POUR LE RESPECT DES ÊTRES VIVANTS ET DES EQUILIBRES NATURELS.

 

 

 

 

 

Repost 0
Published by le journal de campagne de KIKI DU 78 - dans Politique
commenter cet article
7 mai 2012 1 07 /05 /mai /2012 12:08

Nous avons donc un nouveau Président ! Et déjà les chasseurs s'empressent de lui écrire  !

Je vous livre quelques lignes de cette lettre ci-dessous ( à lire en entier sur leur site ).

                                   ______________________________________

 

"

06 Mai 2012. 20H00.

Monsieur le nouveau Président de la République 

 

 

Comme auteur de ce blog " CHASSE DE SANGLIER. COM " 900 à 1000 visiteurs uniques par jour, j'ai participé activement à l'adoption de la nouvelle loi sur les armes.

La majorité gouvernementale puisque c'est comme cela qu'il faut la nommer désormais à permis le vote de cette loi.

Malfré tout la saison 2012-2013 arrive à grands pas et nous attendons toujours un décret permettant au moins de libéraliser tout de suite le calibre de chasse le plus populaire en Europe et dans le Monde, j'ai nommé :

 le 7.62x63, dit aussi "30.06 Springfield".

__________________


 

Autres mesures à prendre en faveur de la chasse : La population des chasseurs en battue est très vieillissante , nombre de chasseurs abandonnent la chasse parce qu'ils ne peuvent plus laisser leurs véhicules là ou ils se garaient auparavant pour cause de règlements et d'emmerdements administratifs qui n'ont qu'un but : empêcher les gens de chasser! "

 

 

Lire la suite dans ce lien :    

 

 http://www.chasseurdesanglier.net/categorie-11635889.html

 

 


__________________________________________________________________________

 

 

 

Et puis vous pouvez lire des commentaires ( et admirer les avatars ) savoureux sur ce site :

 

http://www.chasse-peche-amitie.net/t5595p75-les-ecolos-jugent-les-candidats-vis-a-vis-des-animaux

 

__

 

________________________________________________________________________

 

Hier soir, vous avez peut-être remarqué la présence de Jean-Vincent Placé ( EELV ) près de F. Hollande ... On se prends à rêver à ce qu'il devienne ministre de l'écologie ...

Ce dernier à pris des positions en faveur des animaux, des armes ( de chasse aussi !!!) des repas végétariens et bien d'autres sujets qui nous tiennent à coeur !

 

 

Lire ces quelques petites infos ... :

http://ecologistes-senat.fr/tag/animaux/

 

 

http://www.natureparif.fr/fr/presse/comm-presse-np/122-nac-nouveau-animaux-de-compagnies-natureparif-invite-les-consommateurs-et-les-parents-a-bien-choisir-les-animaux-offerts-a-loccasion-des-fetes-de-noel

 

 

Maintenant, il va falloir se mobiliser massivement pour les  " législatives "  afin que  le parti EELV soit représenté largement !

 

Repost 0
Published by le journal de campagne de KIKI DU 78 - dans Politique
commenter cet article
5 mai 2012 6 05 /05 /mai /2012 15:41

 

Peut-être êtes-vous encore dans l'indécision pour demain, alors j'aimerais ( une fois de plus ) vous soumettre ce document concernant la position de Mr. Sarkozy sur la condition animale ... A vomir!

 

 

 

http://www.politique-animaux.fr/nicolas-sarkozy


 

Je sais, vous allez me dire que " l'autre " ne se mouille pas trop , mais il est cependant plus ouvert, et nous ne cesserons pas de l'interpeller ( si il est élu !) afin qu'il prenne en compte  le  programme des Verts, et du Front de gauche concernant l'écologie, les animaux et le végétarisme !!! 

 

------------------------------------------------------

Encore une nouvelle lamentable ... 

 

Statut de l'animal dans le Code civil : un projet d'avis stoppé au CESE !

 

http://www.actu-environnement.com/ae/news/avis-cese-statut-animal-code-civil-lpo-15590.php4#xtor=EPR-1

 

Je sais qu'aucun des deux " finalistes " ne souhaite en parler ... mais les choses peuvent changer si nous continuons le combat avec force !

Comme en Hollande ( ! ) en 2006 ! 

 

L'électeur néerlandais démontre ainsi que les animaux comptent aussi dans un pays civilisé.

lire la suite :

 

http://pantitia.blog.mongenie.com/index/p/2006/11/209081#.T6UdN9dhdNA.facebook

 

Repost 0
Published by le journal de campagne de KIKI DU 78 - dans Politique
commenter cet article
4 mai 2012 5 04 /05 /mai /2012 14:45

 

En France, les animaux sont encore... des meubles

 

De plus en plus de personnes réclament une réforme de ce statut. D'où un projet d'avis, proposé par le président de la Ligue de protection des oiseaux, Allain Bougrain-Dubourg, qui a été validé en avril 2011 par le Conseil économique, social et environnemental (CESE). Mais las ! Bien qu'adoptée à l'unanimité par la section environnement, puis validée par le bureau du CESE, cette saisine a été stoppée net, mercredi 25 avril, en raison des violentes tensions qui se sont progressivement instaurées entre naturalistes d'une part, et représentants des chasseurs, pêcheurs et agriculteurs d'autre part.

 

 En Suisse, depuis le 1er avril 2003, une disposition du Code civil affirme expressément que les animaux ne sont pas des choses.

Le futur chef de l'Etat français ouvrira-t-il une réforme similaire ? Et notre pays restera-t-il encore longtemps à l'écart de l'essor que connaît dans le monde entier l'enseignement du droit animal ? Le vent pourrait tourner. Ainsi l'épreuve écrite de l'agrégation externe de philosophie, qui se déroulait le 21 mars, portait cette année sur le thème de l'animal, une première. "C'est un détail, mais quand on sait à quel point le milieu académique est resté longtemps fermé à ces questions, il a son importance", note Mme Burgat.

 

Lire la suite de cet excellent article du " monde .fr "  sur ce lien :

 

http://www.lemonde.fr/planete/article/2012/04/30/en-france-les-animaux-sont-encore-des-meubles_1693149_3244.html

 

 

Merci de signer et de transférer la pétition :

Un animal n’est pas un meuble

http://www.petitionduweb.com/voirpetition.php?petition=11051


Repost 0
Published by le journal de campagne de KIKI DU 78 - dans Politique
commenter cet article
30 avril 2012 1 30 /04 /avril /2012 11:34

www.ecologie-radicale.org

 

La lettre de Gérard CHAROLLOIS         le  dimanche 29 avril 2012

TEL 06 76 99 84 65

 

           Convaincre ou contraindre ?

 

Puisque l’humain anéantit la nature, torture l’animal, exploite ou trucide ses semblables, peut-on en appeler à sa raison pour qu’il cesse ses nuisances ?

 

Concrètement, le petit propriétaire foncier peut-il admettre que son terrain ne devienne  pas constructible ?

L’élu local peut-il concevoir que son mérite ne se mesurera pas au kilométrage de route dont il aura pollué sa circonscription ?

L’idiot de village peut-il guérir de son instinct de mort et cesser de transformer en cadavres les êtres vivants passant à la portée de son fusil ?

Le promoteur peut-il comprendre que son appétit glouton est incompatible avec le maintien d’une nature fut-elle « ordinaire » ?

Les gouvernants  admettront-ils un jour qu’il n’est pas possible de produire ici toujours davantage pour exporter, alors que tous les gouvernants de tous les pays du monde poursuivent la même course à l’abîme ?

 

Depuis longtemps, deux visions de l’homme se confrontent :

---- une pessimiste voit dans l’individu un fraudeur fiscal, un prévaricateur insatiable, un délinquant potentiel, un égoïste incapable de s’oublier pour des valeurs qui le transcendent ;

 

------ Une vision optimiste dictant que l’individu,  veut nécessairement le bien pour lui-même et en conséquence pour la société.

 

La vision pessimiste impose que pour servir l’intérêt général et quel qu’en soit le nom (patrie, Etat, parti, classe, biosphère), il faut « encager la bête nuisible », l’empêcher de nuire par sa cupidité, sa férocité, ses pulsions irrationnelles.

Ce fut le fondement idéologique de tous les fascismes.

Puisque l’humain ne peut pas accéder à un comportement altruiste et responsable, il faut le contraindre.

 

 

Inversement, la conception optimiste béate conduit au « libertarisme », chère à la droite américaine qui entend conférer à l’individu l’absolue liberté d’exploiter le monde et les humains et même occasionnellement à disposer de leurs vies au moindre indice de « légitime défense ».

 

Or, comme souvent, ces deux approches contradictoires, révèlent une problématique.

Comment concilier les rapports de l’individu à la biosphère et comment concilier son nécessaire épanouissement avec la préservation du vivant ?

 

Une évidence s’impose :

Nonobstant le processus d’hominisation en cours, resteront longtemps des individus aux comportements nuisibles.

La collectivité, l’Etat, la loi doivent les contraindre et prévenir leurs nuisances.

 

N’attendons pas du « petit propriétaire foncier » qu’il renonce à rendre constructible son bien mais édictons des règles d’urbanisme protégeant du bétonnage des fractions du territoire réservées à la nature.

 

 N’interdisons pas aux humains d’avoir des enfants (ce qui serait une mesure de caractère fasciste), mais incitons par un renversement de la politique d’aide sociale à la modération procréative !

 

Entre la contrainte et l’appel à la conviction existe l’incitation et l’éducatif.

 

Pour sauver le vivant, donc également l’homme, je ne préconise pas un « éco-fascisme » mais l’instauration d’une politique résolue d’incitation et d’éducation au respect de la vie.

 

              Gérard CHAROLLOIS

CONVENTION VIE ET NATURE

MOUVEMENT D’ECOLOGIE ETHIQUE ET RADICALE

POUR LE RESPECT DES ÊTRES VIVANTS ET DES EQUILIBRES NATURELS.

Repost 0
Published by le journal de campagne de KIKI DU 78 - dans Politique
commenter cet article
19 avril 2012 4 19 /04 /avril /2012 12:38

images.jpeg

 

 

 

 

 

Tout d'abord je voudrais m'adresser à ceux  qui ont dans l'idée de s'abstenir de voter ( pour cause de vacances, ou tout autre raison ...), sachez que le droit de vote a été difficile à obtenir, surtout pour les femmes ( 1944 ! ) et que dans certains pays on se bat encore pour avoir ce droit ! Il faut savoir aussi, que le droit de vote ( on devrait d'ailleurs dire " devoir " de vote ! ) nous donne le choix, le choix de vivre différemment, le libre choix de nos opinions, et non pas l'obligation d'être comme le gouvernement le veut ! Nous sommes tous responsables des décisions qui régissent notre pays ! 

En ne votant pas, vous vous exclurez du débat démocratique, et j'ose espérer que vous n'aurez pas l'audace de critiquer plus tard les résultats ! Vous n'aurez que le droit de vous taire ! S'abstenir c'est donner sa voix au gagnant !

 

Je rappelle que l'on peut voter par procuration :

 

http://vosdroits.service-public.fr/particuliers/F1604.xhtml

 

Maintenant je voudrais m'adresser aux indécis.

 

Je ne vous dirais pas pour qui voter, car cela dépend de vos sensibilités personnelles. Moi j'ai choisi le parti du vivant , celui des animaux , de la nature et de l'écologie.

Peu de candidats ont mis en priorité l'écologie ... à croire qu'ils ne voient pas l'urgence de changer notre manière de vivre et de consommer !

 N'oublions pas que l'écologie sera porteuse de nouveaux métiers à développer, qui apporteront de nombreux emplois !

 

Le gouvernement actuel se moque éperdument de l'écologie puisqu'il a tout simplement supprimé le ministère de l'environnement, et que celui de l'écologie ( sans ministre actuellement ) continue à " travailler " en douce, en faisant de somptueux cadeaux aux chasseurs ( selon un courrier du 10 février 2012 , ce " ministère  fantôme" a une fois de plus écrit à  l'office national de la chasse et de la faune sauvage pour demander à ce que les chasseurs et éleveurs soient formés pour  tuer les loups ! )

 

Ce même gouvernement n'a servi que l'intérêt des chasseurs, des amateurs de corrida ,des rois du béton, du nucléaire, de l'agriculture productiviste et " tueuse " ( concernant ce sujet, avez-vous regardé ce mardi 17 avril " La mort est dans le pré " sur France 2 ? On nous y informe que selon une enquête Agrican ( largement financée par ceux qui commercialisent les produits phytosanitaires : BAYER, BASF, MONSANTO ) qu'il n'y a pas lieu de s'inquiéter  de la nocivité des pesticides utilisés depuis plus de 50 ans ! Les agriculteurs français seraient même en " meilleure santé " que le reste de la population !!! Ce qui veut dire en clair, qu'il serait absurde de faire un lien entre les cas de leucémie, de Parkinson , de cancers de la prostate etc. qui se multiplient à la campagne, et l'usage de ces produits phytosanitaires vendus par les multinationales ( citées plus haut ) !)  Mais de qui se moque t'on ???

 

Nous savons aussi que Frédéric Nihous  leader du CPNT ( Chasse Pêche,Nature et Traditions ) anime des réunions publiques de soutien au candidat sortant, afin de le remercier des somptueux cadeaux faits à ces lobbies de la mort ! ( faveurs aux fédérations de la chasse en supprimant le jour sans chasse ( instauré par la gauche, loi du 6 juillet 2000), faveurs aux aficionados en inscrivant la corrida au Patrimoine Culturel Français etc. etc. etc. ) .

 

A lire  Lettre de Nicolas Sarkosy à ses " amis chasseurs " :

 

http://www.cpnt.fr/index.php/dossier-presidentielle-2012/la-campagne/presid-actualite/652-lettre-de-nicolas-sarkozy-aux-chasseurs-de-france

Je ne reviendrai pas sur la dangerosité du nucléaire ( lire et relire les articles sur Fukushima ), ni sur la corrida en France ( j'ai mis plusieurs articles à ce sujet dans ce blog ) idem pour l'expérimentation   animale, non plus sur les lobbies pharmaceutiques et agricoles, qui font la pluie et le beau temps dans notre pays, avec la bénédiction du gouvernement ... Tout cela vous en avez connaissance.

 

 Pour finir, je vous redonne le lien vers le site Politique Animaux , afin de vous aider dans votre choix :

 

http://www.politique-animaux.fr/candidats-2012

 

Si vous êtes contre la chasse,  contre la torture des animaux, contre les corridas, contre la fourrure, contre l'expérimentation animale,contre les cirques, contre les abattages rituels, contre les OGM, contre le nucléaire, ET POUR le respect du vivant , pour le refus du spécisme, pour une alimentation saine,pour le droit à des repas végétariens dans les écoles, et bien d'autres choses encore, le changement est entre vos mains ! ALORS, VOTEZ !  

 

Dernière minute : je rajoute un lien vers un site ' écolo comparateurs " qui peut aussi aider ...

 

http://www.ecolocomparateur.fr/

Repost 0
Published by le journal de campagne de KIKI DU 78 - dans Politique
commenter cet article
8 avril 2012 7 08 /04 /avril /2012 10:55

www.ecologie-radicale.org

La lettre de Gérard CHAROLLOIS           le dimanche 8 avril 2012

TEL 06 76 99 84 65

 

             Le clivage politique.

 

Par arrêté du 16 mars 2012, le calamiteux gouvernement facilite les destructions de loups, revendication des obscurantistes captifs d’une vision moyennageuse de cet animal.

 

 

Par décret du 23 mars 2012, il modifie la réglementation relatives aux prétendus « nuisibles », dans un sens évidemment contraire à la protection de la faune et très favorable au parti des arriérés pour lequel l’essentiel est de tuer toujours davantage.

 

 

Des tirs d’effarouchements de vautours sont envisagés, prélude à des tirs de destructions, selon le même processus qui affecta les cormorans.

Demain les blaireaux pourront être classés « nuisibles » comme toutes les espècesexcepté celles spécifiquement protégées.

 

 

Bien que dépourvu de ministre, le ministère de l’écologie envisage, dans les jours prochains, d’autoriser l’emploi d’appeaux et appelants pour la chasse des corvidés, une extension du temps d’ouverture de la chasse des vanneaux et des pigeons migrateurs dans divers départements.

 

Depuis dix ans, ces gouvernants font la guerre à la nature au même titre qu’ils promeuvent la violence sociale au nom d’une idéologie perverse qui condamne la faune à la disparition, les salariés à la précarité, les services publics à l’anémie, les peuples à la stérile indignation qui n’est que la forme mélancolique du renoncement.

 

 

Mais, voici le printemps d’un possible, d’un probable, d’un souhaitable changement de pouvoir en ce pays.

 

Cependant que le candidat de la droite réaffirme, très logiquement, son attachement à la corrida, à la chasse à courre, à la conception de l’animal objet, fruit de son mépris pour toute compassion, plusieurs autres candidats s’émancipent de la féodalité cynégétique.

 

Ce qui est remarquable, enthousiasmant, inédit est de voir, pour la première fois en France, des partis politiques et des candidats opiner clairement pour l’abolition de la chasse à courre, de la tauromachie, pour la protection des loups, l’arrêt des massacres d’oiseaux migrateurs.

 

Pour la première fois, surmontant une traditionnelle pusillanimité en la matière, ces forces politiques refusent la génuflexion devant sa majesté bottée et s’abstiennent de débiter ses fantasmes contre nature.

 

Je salue Eva JOLY, Jean-luc MELENCHON, philippe POUTOU, Nathalie ARTHAUD pour leurs déclarations enfin progressistes, éclairées, généreuses, empathiques mais aussi démocratiques.

 

Que ceux qui se soucient du sort des humains les plus faibles prennent en compte la souffrance animale et la nécessité de sauver la biodiversité est une élémentaire logique.

Historiquement, les grands penseurs du progrès social furent souvent des défenseurs de la cause animale.

 

Le fait nouveau est que l’immense majorité de nos contemporains aspire à cette prise en considération de cette cause par les gouvernants.

 

Les enquêtes d’opinion le prouvent :

En février 2011, un sondage SOFRES, réalisé à la demande de la CONVENTION VIE ET NATURE, révélait que 87% des Français souhaitaient que l’animal sauvage soit protégé par la loi contre les mauvais traitements.

 

Un récent sondage commandé par l’association Trente millions d’amis indique que 81% de nos contemporains attachent de l’importance à la cause animale, un électeur sur trois pouvant être influencé dans son vote par le positionnement des candidats par rapport à cette question.

Dès lors, répondant à leur orientation progressiste, pour les uns, ou régressive, pour les autres, les candidats optent pour des avancées vers une réconciliation de l’humain avec le vivant ou inversement pour les aspirations des tueurs insatiables.

 

Ce clivage est conforme aux fondamentaux éthiques et séparent les femmes et hommes de mieux et les tenants des traditions du mépris.

 

Il est évident que des égarés, de piteuses exceptions, peuplent des partis qu’ils déshonorent de leur seule présence.

Certes, des tueurs et destructeurs se rencontrent ici et là, la cohérence idéologique n’étant pas un talent également réparti.

 

Il n’empêche que les loisirs et spectacles de mort sont idéologiquement d’essence fasciste, ce qui explique qu’ils puissent être « populaires ».

Ces loisirs et spectacles exaltent, en effet, les « valeurs guerrières », le culte du sacrifice, l’apprivoisement de la violence, la banalisation de l’acte de tuer.

 

Nous assistons, avec les récentes et magnifiques prises de positions de certaines forces de gauche à un réveil salutaire des consciences et des intelligences.

 

J’attendais cet éveil, ce souffle révolutionnaire car passer de l’anthropocentrisme au biocentrisme est bien une révolution morale et politique.

D’aucuns me diront :

« Nous n’y sommes pas encore tout à fait ».

 

Sans doute, mais les esprits bougent enfin.

 

 Camarade, encore un peu de réflexion et tu accéderas au biocentrisme !

 

Il est lanouvelle frontière idéologique.

 

Car le biocentrisme implique que le vivant, humain et non humain, l’emporte sur l’anéantissement programmé par les productivistes spéculateurs, les vrais « nuisibles ».

 

A l’heure où le parti d’écologie politique est menacé d’effondrement, la pensée de l’écologie éthique semble irriguer plusieurs partis de gauche sous l’impulsion de quelques leaders à la fois charismatiques et bien plus cultivés que certains de leurs devanciers.

 

Pour la Nature, ce qui va advenir en ce printemps Français sera déterminant.

Sans faiblesse, sans complaisance à l’égard de quiconque, je dirai, puisque c’est mon devoir de vérité envers mes lecteurs, contre les préjugés des uns, les partis pris systématiques des autres, ce que je pense salutaire pour la cause du vivant.

 

 

          Gérard  CHAROLLOIS

CONVENTION VIE ET NATURE

MOUVEMENT D’ECOLOGIE ETHIQUE ET RADICALE

POUR LE RESPECT DES ÊTRES VIVANTS ET DES EQUILIBRES NATURELS.

Repost 0
Published by le journal de campagne de KIKI DU 78 - dans Politique
commenter cet article
5 avril 2012 4 05 /04 /avril /2012 11:09

353072758_b8511bbf72-210x157.jpg

 

 

 

Je vous avais parlé du " Front de Gauche " et de son programme concernant la protection animale dans un précédent article , qui vous disait que plusieurs assoc. de Protection animale avaient reçu une lettre à ce sujet.

 

Ce message était à prendre au conditionnel, puisqu'il n'apparaissait pas sur le site du FDG.

 

Mais , depuis hier, CET ENGAGEMENT EST SUR LEUR SITE !!!

 

 

http://www.placeaupeuple2012.fr/reponse-du-front-de-gauche-de-la-planification-ecologique-aux-organisations-de-protection-animale/

 

Les propositions sont alléchantes (même si tout n'est pas parfait ) et méritent d'être diffusées très largement , afin que Monsieur JL Mélenchon, n'oublie pas ses promesses !!! Montrons-lui que nous apprécions vivement ce programme,étant le seul à l'avoir proposé, car à ce jour, ni Mr. S. et ni Mr. H. n'ont abordé le sujet !

 

Alors , à vos claviers!  diffusez , transmettez, faites connaître autour de vous l'info ! N'oubliez pas que nous représentons les sans-voix que sont les animaux !!!

 

Nous avions bien dit que les animaux voteraient en 2012 !!!  

 

 

Repost 0
Published by le journal de campagne de KIKI DU 78 - dans Politique
commenter cet article
10 mars 2012 6 10 /03 /mars /2012 12:06

presidentielles-2012-cause-animale-vote.jpg

 

 

 

 

Présidentielles 2012 : 1/3 des électeurs pourrait voter pour un candidat en faveur de la cause animale !

 

 

A quelques semaines du premier tour de l’élection présidentielle 2012, la Fondation 30 Millions d’Amis publie un sondage exclusif* (ifop) rapportant qu’un électeur sur trois pourrait voter en fonction des propositions des candidats en matière de protection des animaux.

Ce sondage révèle également que pour 81% des citoyens inscrits sur les listes électorales la cause animale est un enjeu important. Et 9 interrogés sur 10 considèrent que les candidats déclarés ou potentiels à la présidence délaissent la cause animale dans leur programme.

 

 

La Fondation 30 Millions d’Amis monte au créneau et demande publiquement, comme à chaque échéance présidentielle, ce que les candidats comptent faire pour la cause animale.

 

 

 

* Enquête réalisée par Ifop pour la Fondation 30 Millions d’Amis du 20 au 22 décembre 2011 menée auprès de 1008 personnes inscrites sur les listes électorales constituant un échantillon national représentatif de la population française âgée de 18 ans et plus. Méthode des quotas.

 

 

 

La cause animale en 10 points

 

 

 

1 – Le régime juridique de l’animal

Si le Code rural reconnaît depuis 1976 les animaux comme des êtres sensibles, ce n’est toujours pas le cas du Code civil qui les considère encore comme des « biens meubles » au même titre qu’une  armoire ou une chaise.

 

 

 

 

2 – Trafics d’animaux de compagnie

La France compte aujourd’hui près de 20 millions de chiens et de chats : cela représente un marché de plusieurs millions d’euros de chiffre d’affaires annuel. Les éleveurs français ne pouvant pas  satisfaire seuls à la demande, les animaleries se sont multipliées, encourageant et suscitant les achats impulsifs d’acquéreurs d’animaux, avec un risque élevé d’abandons par la suite.

 

 

 

 

3 – L’expérimentation animale

L’expérimentation sur l’animal se poursuivra indéfiniment et les bonnes intentions resteront lettre morte si rien n’est réellement engagé pour la recherche et la validation de méthodes substitutives.

 

 

 

 

4 – La corrida

Le Ministre de la Culture et de la Communication a pris la décision, en janvier 2011, d’inscrire la tauromachie – dont la corrida fait partie – au patrimoine culturel immatériel de la France. Cette décision valorise une pratique cruelle qui véhicule la culture de la mort et le goût pervers de la souffrance.

 

 

 

5 – Elevage, transport, abattage des animaux de ferme

En dépit de récentes avancées, des millions d’animaux de ferme sont élevés, transportés et abattus chaque année en France dans des conditions inacceptables.

 

 

 

6 – Fourrure

L’industrie de la fourrure tue plus de 56 millions d’animaux par an (chiffres en hausse de 10% chaque année depuis 10 ans), sachant que l’Europe est responsable à elle seule de 70% de la production de fourrure d’élevage dans le monde.

 

 

 

 

7 – Chasse / Faune sauvage

Les chasseurs représentent moins de 3% de la population nationale, mais continuent de dicter leur loi à la pointe du fusil !

 

 

 

 

8 – Animaux de cirque

S’appuyant sur des observations de scientifiques spécialistes de la vie animale, les associations de protection des animaux - dont la Fondation 30 Millions d’Amis - n’ont de cesse de dénoncer les conditions de détention et de présentation des animaux sauvages détenus par les cirques.

 

 

 

9 – Education

Selon un sondage réalisé par IPSOS pour la Fondation 30 Millions d’Amis auprès de tous les Français, 87 % de nos concitoyens considèrent qu’une relation avec un animal apprend à un enfant le respect des autres. L’avenir d’un pays appartenant par définition à sa jeunesse, celle-ci doit être informée et sensibilisée aux sujets relatifs à la nature et à l’animal, domestique comme sauvage.

 

 

 

 

10 – Organisation des services administratifs

Les structures administratives ayant en charge la condition de l’animal, tant sauvage que domestique, ne disposent ni des moyens, ni de l’autorité, ni surtout de l’indépendance nécessaires.

Les réponses des candidats seront publiées dès le 2 avril sur le site de 30 Millions d'Amis... s'ils daignent répondre. On compte sur vous pour faire fonctionner le bouche-à-oreilles !

 

 

D'ailleurs, savez-vous quel candidat soutient le plus la cause animale ?

 

 

Voterez-vous pour le candidat le plus impliqué dans la cause animale ?

Allez vite sur le site pour voter !

 

http://wamiz.com/chiens/actu/presidentielles-2012-1-3-des-electeurs-pourraient-voter-pour-un-candidat-en-faveur-de-la-cause-animale-2210.html

 

 

 

Repost 0
Published by le journal de campagne de KIKI DU 78 - dans Politique
commenter cet article
9 mars 2012 5 09 /03 /mars /2012 10:52

Abattages rituels : avancée et petite récapitulation.

 

 

 

 

Rappel :

 

8 Mars 2012

 

 

Le premier ministre a reçu le grand rabbin, Gilles Bernheim, et le président du Consistoire central, Joël Mergui, pour revenir sur la polémique liée à sa déclaration à propos du halal et du casher. Ce dernier estime «l'incident clos» mais «reste en alerte».

 

 

coeur-.gif«L'incident est clos». Au sortir de sa réunion avec François Fillon, le président du Consistoire central, Joël Mergui, a calmé la polémique née des propos du chef du gouvernement concernant l'abattage rituel des animaux. S'exprimant mardi sur Europe 1, le premier ministre avait déclaré que les abattages casher et halal étaient «des traditions ancestrales, qui ne correspondent plus à grand-chose alors qu'elles correspondaient dans le passé à des problèmes d'hygiène».

 

Face au grand rabbin, Gilles Bernheim, et à Joël Mergui, qu'il a invités à Matignon afin de s'expliquer sur cette polémique, le premier ministre s'est, selon Gilles Bernheim, «défendu d'avoir voulu nous (les juifs) blesser et d'avoir voulu viser la religion et la communauté juives». Cette discussion a également permis à François Fillon d'assurer à ses interlocuteurs que l'abattage rituel «pourra continuer à se faire sans qu'il soit mis en péril».

 

( commentaire perso : un pas en avant, puis deux pas en arrière  ... !!! nous sommes en période d'élection ne l'oublions pas ! même si notre cher pays est un pays Laïque !!!)

 


source :

 

http://elections.lefigaro.fr/presidentielle-2012/2012/03/07/01039-20120307ARTFIG00489-francois-fillon-s-explique-a-propos-des-abattages-rituels.php 

 

_______________________________________________________

 

Jeudi 8 mars

 

 

Abattage rituel : Dalil Boubakeur annonce la mise en place d'une "commission théologique"

 

Le recteur de la Grande Mosquée de Paris, Dalil Boubakeur, a annoncé, jeudi 8 mars, à l'issue d'un entretien avec le premier ministre, François Fillon, la prochaine mise en place d'une "commission théologique" chargée "d'observer si la pensée religieuse de l'islam n'a pas donné un certain nombre de possibilités d'avancées qui tiennent compte et de l'abattage rituel dans son principe – qui reste un principe de l'islam – mais aussi peut-être de la souffrance de l'animal".

 

commentaire perso : peut-être une avancée ... quand Mr Boubakeur  mentionne la " souffrance animale " !

 

 

Le président du Conseil français du culte musulman (CFCM), Mohammed Moussaoui, qui participait lui aussi à l'entretien, a déclaré avoir "tourné la page"après les propos du premier ministre suggérant aux religions de réfléchir au maintien des "traditions ancestrales" de l'abattage rituel. "Plus on se retire de cette polémique, mieux c'est. Aujourd'hui, nous avons tourné la page, et nous avons demandé à tous les hommes politiques de se concentrer et de proposer des solutions pour le bien-être de nos concitoyens", a-t-il déclaré. (avec AFP et Reuters)

 

___________________________________________________________________________________________________________


 Restons vigilants !!!

 

 

 Les escrocs du halal », sur

www.charliehebdo.fr/abattage.html

 

 

 Pétition contre l’abattage rituel sur le site :

 

www.ecologie-radicale.org

 

 

 

 

« et  le site " Politique Animaux ", outil au service des citoyens qui a pour objectif de rendre visibles  les positions des personnalités politiques sur divers thèmes liés à la condition animale. :

 

www.politique-animaux.fr

 

 

 

 

Repost 0
Published by le journal de campagne de KIKI DU 78 - dans Politique
commenter cet article